Tout est désormais rentré dans l'ordre, bon jeu à tous - Myst

[PRESSE] La voix du purgatoire

Lot 12
Répondre
Avatar du membre
Serance
Maitre du monde
Messages : 1052
Enregistré le : dim. avr. 29, 2018 2:20 pm
NJ V4 : Caeturia + Nuevo Rio + Uassan + San Oscar

[PRESSE] La voix du purgatoire

Message par Serance »

Image

LA VOIX DU PURGATOIRE


La voix du purgatoire est l’unique organe d’information et de propagande oscariste. Se faisant le porte-voix du Grand Prophète Oscar Ier, elle est le principal canal de communication en société oscariste.

Si les adeptes de l’oscarisme sont régulièrement sollicités pour y intervenir, leur présence à l’antenne ne génère aucune confrontation d’idées ni aucun débat susceptible de nourrir l’alternative politique.

Cette presse est ainsi régulièrement alimentée par les messages institutionnels qui prône l’existence en vase clos et l’union des aspirations individuelles à l’intérêt collectif. Un des objectifs tirés du processus de l’unification, aujourd’hui encore prôné par les oscaristes.

La voix du purgatoire n'a jamais aussi bien mérité son nom puisqu'elle n'offre pas de divertissement audiovisuel, si ce ne sont les chants et les cours d'éducation religieuse. De manière périodique la chaîne diffuse même les verdicts et jugement de l'ordre des puritains pour rappeler les interdits et les sanctions qui viennent les châtier. Diffusés quotidiennement, ces programmes viennent marteler la parole prophétique et inciter à la délation des membres de la communauté.

De manière non anecdotique, les adeptes de la secte parmi les plus fervents trouvent un certain divertissement à la médiatisation de ces faits divers, volontairement scénarisés et mis en scène afin de toucher le plus large public.

Avatar du membre
Serance
Maitre du monde
Messages : 1052
Enregistré le : dim. avr. 29, 2018 2:20 pm
NJ V4 : Caeturia + Nuevo Rio + Uassan + San Oscar

Re: [PRESSE] La voix du purgatoire

Message par Serance »

11 mai 2042 - Le sectarisme, une insulte facile pour disqualifier les religions minoritaires?


Image

Certains nous considèrent comme une secte, d’autres comme une religion, quelles différences à cela?


Si le monde extérieur qui se jure à lui-même d’être meilleur que le nôtre nous vante ses progrès et sa savance, il semblerait qu’il manque encore de temps et d’énergie pour nous expliquer la différence entre secte et religion. Ces deux termes, utilisés avec outrance par des religieux autoproclamés parmi les plus pieux du monde extérieur, peinent encore à se dissocier. Et pour cause, aucune définition ne permet de distinguer une religion d’une secte.

En l’absence de critères de différenciation, les autorités religieuses du monde extérieur appellent à la dangerosité de notre mode de vie, pourtant distant au leur. La dangerosité et la peur deviennent alors l’unique drapeau rouge qui leur est possible d’abusivement brandir…

Caricaturant à l’extrême, nous comparant à ces sociétés secrètes qui se réunissent dans des souterrains, se peignent le corps et accomplissent différents rites sacrificiels pour satisfaire des cultes inconnus… Réunions secrètes, hermétisme des rituels, aspiration au prosélytisme, collusion avec le monde politique, n’est-ce pas là un mode opératoire propre aux religions des livres? N’est-ce pas là le parcours initiatique de chacune d’elle à son commencement? Où est la secte? Où est la religion? Où est… la différence? Cette question, maintes fois posée sans jamais trouver une réponse convaincante, n’est plus légitime.

Nous autres oscaristes avons fait sécession aux Etats-Unis du Nephiland car ils trahissaient notre idéal d’unification et n’avaient l’unité que par le conformisme ainsi que l’assimilation.

Nous sommes les seuls à ne pas considérer le prosélytisme et l’assimilation comme des objectifs à atteindre et nous dédions activement notre énergie ainsi que notre ferveur à limiter nos contacts avec le monde extérieur. Nous possédons le plus cher et le plus immatériel des biens: notre liberté et son libre arbitre… Quel mal cela peut il représenter pour autrui si celui-ci n’avait que la bienveillance à nous offrir?

Avatar du membre
Serance
Maitre du monde
Messages : 1052
Enregistré le : dim. avr. 29, 2018 2:20 pm
NJ V4 : Caeturia + Nuevo Rio + Uassan + San Oscar

Re: [PRESSE] La voix du purgatoire

Message par Serance »

24 mai 2042 - Romulus Beașelescu est décédé lors de son rite initiatique.


Image

Au contact de la communauté depuis fin avril, le journaliste souhaitait restaurer son espérance et sa foi en l’humanité au San Oscar.


L’honorable frère Di Natale de l’Ordre des puritains, confirme la mort de Romulus Beașelescu lors d’un rite initiatique pour intégrer le culte oscariste. Le journaliste valdaque est décédé après la survenue d’un arrêt cardiaque alors qu’il accomplissait le pèlerinage de Tambochuco, un sentier essentiellement pédestre, de 64 km le long de la Cordiliera Naranja de la Puesta (litt. "la chaîne de montagnes orange”).

Devant l’ampleur de la médiatisation et l'égarement des âmes qui suivaient cette communication pervertie, l’ordre des puritains a longuement enquêté sur la disparition du frère Romulus Beașelescu, entré sur le territoire en qualité de nouvel arrivant de notre communauté.

L’homme âgé de 70 ans, avait pris la décision de rejoindre San Oscar pour intégrer notre communauté. Journaliste au sein d’un monde décadent, les différentes atrocités et inhumanités qui ont jalonné son expérience de vie l’ont incité à insuffler une nouvelle énergie en faveur d’une moralité renouvelée. Notre culte mettait un point d’honneur à accompagner le frère Beașelescu dans sa quête d’un nouveau rapport à l’Homme et son environnement.

Devant la brutalité de sa disparition et les manoeuvres impies du monde extérieur pour diaboliser la seconde chance qu’incarne San Oscar, nous avons convenu d’enquêter pour démentir les informations de médias étrangers et selon lesquels le frère Beașelescu aurait été tué par les membres de l’ordre des puritains.

En réalité, l'homme est décédé d'un arrêt cardiaque alors qu'il accomplissait son pèlerinage le long de la cordillère.

A son arrivée sur le sol oscarois, sa profession n’a jamais été connue des représentants du culte. Et pour cause, l’Oscarisme ne compose pas avec l’homme que vous êtes mais celui que vous souhaitez être.

Il n’y a pas de mauvais homme car tout oscarois n’est oscariste qu’après un processus d'ascension accompli par la ferveur et le pèlerinage. Vous n’êtes pas oscariste sans vous être affranchi et bonifié de qui vous avez été. Le journaliste qu’était ou a été Romulus Beașelescu ne constituait donc ni un frein, ni un danger à son intégration du culte mais bien un préalable.

Le Grand Prophète Oscar Ier s’épargne avec peine, la consternation qu’il a à lire les brèves de la presse étrangère, où l’on tente d’inculquer l’idée erronée que San Oscar fasse office de terre de jugement, là où elle est une terre d’accueil et de tremplin vers l’ascension.

Avatar du membre
Serance
Maitre du monde
Messages : 1052
Enregistré le : dim. avr. 29, 2018 2:20 pm
NJ V4 : Caeturia + Nuevo Rio + Uassan + San Oscar

Re: [PRESSE] La voix du purgatoire

Message par Serance »

6 juin 2042 - Pour le Grand Prophète, les affaires de prostitution autour des classes politiques étrangères sont la preuve d’un déchéance moral et physique du monde extérieur.


Image

Oscar Ier en est convaincu, notre origine et notre avenir sont supraterrestres.


Alors que l’enquête des autorités lorthoniennes pour proxénétisme et trafic d’influence suit son cours, émettant de premières condamnations et relaxes, les relations du milieu de la prostitution avec celui des affaires passent sur le devant de la scène publique.

Différents hommes d’affaires et politiciens sont dans le collimateur de la juge lorthonienne Megan Harding. Projet de loi favorables, défiscalisation, accès aux marchés publics, la partenarisation d’un homme politique est devenu le credo de développement privilégié par certains groupes de renommée nationale et internationale.

La prostitution devient alors une monnaie détournée à l’achat d’un service lorsqu’elle peut dans d’autres situations, constituer un levier de pression pour contraindre un homme d’influence à agir dans l’intérêt du business.

Qu’en est-il des hommes politiques? Qu’incarne la prostitution pour eux et quelles attentes formulent-ils autour d’elle?

Tout d’abord elle est une échappatoire à la solitude subie des politiciens en déplacement professionnel.

Deuxièmement, elle est un écho à la réussite décadente des classes politiques “traditionnelles”. Le politicien, cet être vaniteux qui se complaît à parfaire ses possessions d’or, de titres et de chair. La prostitution devient une déviance en réseau en ce sens qu’un être se pervertit pour en pervertir un autre, sur le plan spirituel (renoncement à l’amour et aux sentiments) et matériel (je me pervertis pour une richesse matérielle / je substitue la relation humaine avec une transaction financière). La dimension matérielle prend le pas sur celle spirituelle.

Le culte oscariste s’est longtemps convaincu qu’un homme ne peut faire de bien à autrui que s’il est affranchi de sa condition matérielle. La globalisation du monde a contraint les politiques à se rendre dépendants des systèmes monétaires, considérant l’enrichissement comme unique vecteur d’assimilation du bonheur.

L’oscarisme est l’unique et la véritable voie terrestre vers l’atteinte de la plénitude car nous sommes convaincus que la vie est le résultat d’une intervention extraterrestre. La quête d’or, de titres et de chair, devient ainsi une recherche déviante car elle souhaite affranchir l’Homme des essentiels qui légitiment sa condition terrestre.

Oscar Ier et les différentes autorités du culte rappellent à travers cette affaire du 64 Welane, le caractère pernicieux du monde extérieur et de ses dirigeants sur la quête de plénitude entreprise par notre communauté.

Il appartient à chacun de reconsidérer son attachement aux richesses matérielles pour trouver l’origine de notre présence sur Terre et entreprendre l’ascension du corps et de l’esprit, vers le Créateur.
HRP: RP lié à la recherche présente et future de la technologie plateforme de lancement.

Répondre

Retourner vers « San Oscar »