Commission - Conférence de presse

Communauté des Nations Dytoliennes
Avatar du membre
Alexei
Maitre du monde
Messages : 2422
Enregistré le : ven. mai 17, 2013 6:12 pm
NJ V3 : Tcherkessie - Kirep
NJ V4 : Valdaquie

Commission - Conférence de presse

Message par Alexei » dim. mai 12, 2019 11:29 am

Image

CONFERENCE DE PRESSE
Preasagallamh - Press conference - Conferință de presă - Pressekonferanse


Image Image Image Image Image Image Image


Dans un souci de transparence et de clarté dans la retranscription des débats en commission - ceux-ci étant fermés au public -, les journalistes de tous les pays pourront interroger directement un commissaire de leur choix, voire le secrétaire-général de l'organisation. Plus que sur l'ordre du jour et les sujets débattus en commission, les journalistes pourront demander aux pays-membres, ou à l'organisation toute entière (en s'adressant au secrétaire-général), leur avis sur des questions d'actualité, ainsi que leurs aspirations ou leurs critiques au sein de leurs pays sur tous les sujets touchant à la Communauté.
« Nous excellons dans la destruction de l'ancien monde et dans la construction du nouveau. » Mao Tsé-toung

Avatar du membre
Alexei
Maitre du monde
Messages : 2422
Enregistré le : ven. mai 17, 2013 6:12 pm
NJ V3 : Tcherkessie - Kirep
NJ V4 : Valdaquie

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Alexei » lun. mai 13, 2019 8:07 am

Mugur Lăcătuș, journaliste du quotidien Adevărul, aux commissaires lorthonien et santognais

« Les journaux de vos pays ont, l'année dernière en particulier, évoquer le problème d'un "dumping social" qui serait mis en place et exercé sciemment par la Valdaquie envers certaines de vos entreprises. Vos gouvernements adhèrent-ils à cette thèse ? Si oui, comment pourriez-vous définir exactement ce "dumping social" ? Des solutions ou discussions sont-elles envisagées ? Je vous remercie. »
« Nous excellons dans la destruction de l'ancien monde et dans la construction du nouveau. » Mao Tsé-toung

Avatar du membre
Sébaldie
Maitre de la galaxie
Messages : 4270
Enregistré le : mar. avr. 05, 2011 10:00 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Sébaldie » sam. mai 25, 2019 8:19 pm

Image
Simon Caillat
Commissaire de la République de Santogne auprès de la Communauté des Nations Dytoliennes

« Il serait mensonger d’affirmer que la Valdaquie, par des salaires inférieurs à ceux constatés dans les autres Etats membres de la CND, ne serait pas attractive aux yeux de nombreux employeurs. Mais je ne crois pas que ce soit fait sciemment par le pouvoir valdaque, qui a à cœur de développer le continent dytolien. Or, une politique délibérée de dumping social viendrait effectivement à détériorer l’entente économique de notre organisation.

Maintenant, les salaires sont proportionnels à l’augmentation du niveau de vie et la Valdaquie a enregistré une hausse de 28 % de son PIB/habitant, qui la met au même rang que le Jernland. J’ai ainsi bon espoir que la Valdaquie atteigne la moyenne de la CND d’ici quelques années, rendant caduques toutes suspicions de dumping social. »

Avatar du membre
Nizam
Dirigeant vénéré
Messages : 909
Enregistré le : jeu. déc. 22, 2016 5:51 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Nizam » dim. mai 26, 2019 1:04 am

Afonso Da Tavares : Bonjour, Afonso Da Tavares pour le journal berlimien O Federal. Ma question est pour le commissaire santognais, Simon Caillat. Depuis plusieurs semaines, d'importantes tensions ont lieu en Marquésie, notamment autour de la Cybistrie en conflit avec son voisinage musulman et notamment le Royaume de Kars. Récemment, le métropolite des Spamos soutient la Cybistrie contre « l’islamisation du pétrole » Quelle est la position de Forcastel sur la question ? La République de Santogne est-elle du même avis que le métropolite ? Et dernière question, la CND a t-elle décidé d'adopter une position commune sur cette crise, cruciale pour l'avenir du commerce en Cérulée ?

Avatar du membre
Arios
Maitre de l'univers
Messages : 7548
Enregistré le : dim. nov. 23, 2008 5:25 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Arios » dim. mai 26, 2019 11:24 am

Bernardo Piantapastis, journaliste du quotidien Il Sole, aux commissaires :

« Messieurs les Commissaires... Bernardo Piantapastis, bonjour. Merci de nous recevoir.

Je souhaitais soumettre à votre clairvoyance le comportement un tantinet... entier, dur, prétentieux diront certains, de la Valdaquie, sur plusieurs sujets concernant la Marquésie et la Mer céruléenne. Je passerai sur les exercices militaires que vous connaissez et qui pourraient être vus comme des facteurs de tension important en Cérulée, ou encore sur les prétentions militaires valdaques à défendre la ZEE de ses voisins plutôt qu'à se concentrer à un rôle, plus humble, de défense propre ; je passerai également sur la recrudescence d'installation de bases militaires, dans tous les endroits du monde, une mode à laquelle participent d'autres pays membres de la CND, piliers.

Je voudrais attirer votre attention sur le dossier cybistrien tout d'abord, dans lequel la Valdaquie aurait imposé son véto à l'adhésion de la République au projet des Routes de la Soie au prétexte qu'elle n'a pas accepté ses conditions d'installation de militaires karmali, valdaques et karsais sur son sol... un chantage de souveraineté assez ahurissant à notre époque. Ensuite, second point, attirer votre attention sur l'affaire de Hiérosolyme, dans laquelle au détriment du principe de sécularité des États modernes, la Valdaquie a violé le point de vue des autorités souveraines de la Ville trois fois Sainte, pour imposer son point de vu, un traité sur le dos de ces autorités, et s'octroyer unilatéralement le titre de co-protecteur de la Ville Sainte... contre son avis.

Oui, je finis, je finis, oui, merci de me laisser finir. Tout simplement : ne croyez-vous pas que l'image de votre organisation s'abîme, par ces actions musclées indescriptibles, inconnues depuis des décennies - et si oui, ne pensez-vous pas que de toutes les façons, le ton donné lors du sommet fondateur d'Albarea, qui proclamait la naissance de la "plus grande armée du monde", tuerait déjà dans l’œuf la respectabilité du machin à tiroirs qu'est la CND ? qui dès les débuts de son partenariat militaire, a délégué la souveraineté de défense régionale à la Valdaquie, qui reste à ce stade un régime autoritaire dont une grande partie de la population est en situation de pauvreté.

Enfin je termine par un mot de compassion : ça ne doit pas être facile tous les jours, dans le continent de Doriana Soubeyre, de cohabiter avec des "partenaires" ayant imposé aux autres une vision militariste du co-développement. Là-dessus encore vous pouvez réagir.

Je vous remercie.»

Avatar du membre
Sébaldie
Maitre de la galaxie
Messages : 4270
Enregistré le : mar. avr. 05, 2011 10:00 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Sébaldie » dim. mai 26, 2019 12:44 pm

Image
Simon Caillat
Commissaire de la République de Santogne auprès de la Communauté des Nations Dytoliennes


À l’attention de M. Afonso Da Tavares pour le journal O Federal (Berlim)
« Nous avons eu connaissance de la position du métropolite des Spamos, mais elle n’engage que lui, ni même d’ailleurs le Royaume des Ménechmes. Nous rappelons à ce titre que la Santogne n’entretient qu’un lien de protectorat vis-à-vis des Ménechmes, et qu’elle ne fait qu’assurer la stabilité du Royaume face aux menaces qui lui sont extérieures, et que nous pouvons ainsi adopter des positions discordantes entre Forcastel et Korolos. Toutefois, si nous comprenons la position du métropolite Spyridon, qui nous paraît cohérente, la Santogne ne s’estime pas compétente pour juger de la stabilité des Nouvelles Routes de la Soie et du risque éventuel que ferait encourir la Cybistrie. La Santogne gardera une position neutre, tant que l’intégrité du territoire de son allié valdaque ne sera pas menacée. »

À l’attention de M. Bernardo Piantapastis pour le journal Il Sole (Lébira)
« Je laisserai mon homologue valdaque répondre à vos interpellations directes. Toutefois, je ne peux pas vous laisser discréditer la CND comme vous le faites gratuitement. L’organisation ne pourrait pas s’épanouir si, dans le traité-cadre, nous ne prévoyons pas une alliance militaire en bonne et due forme. Par le passé, des organisations défensives ont été tentées et elles ont toutes échoué car, face à l’adversité, les Etats membres qui les composaient ont toutes cherché à se soustraire à leurs obligations. Justement parce qu’ils avaient peu en commun au-delà de ce simple pacte défensif. L’organisation « en tiroirs » comme vous l’appelez était nécessaire parce qu’au-delà de notre alliance, les Etats que nous représentons ont des projets qui leur sont propres et que nos divergences ne doivent pas nous empêcher d'avancer, en gardant des valeurs communes.

Cela peut faire apparaître la CND comme une organisation militariste voire belliqueuse mais ces accusations d’impérialisme, dont vous faites une nouvelle fois le porte-voix, manquent d’originalité et de pertinence. L’état-major n’a pas été « confié » à la Valdaquie comme vous le dites, il est simplement basé en Valdaquie, de la même manière qu'une organisation internationale dont le siège serait situé dans un Etat n'obéit pas au doigt et à l'oeil du pays qui l'accueille. Aucune offensive militaire ne peut être diligentée sans un accord à l’unanimité des autres Etats membres, sans quoi l’opération est purement et simplement annulée. Et ce cas de figure s’est déjà produit. Parce que nous avons des directions différentes, nous avons aussi des divergences au niveau diplomatique, mais la discussion et la coresponsabilité font partie des points indiscutables. »

Avatar du membre
Alexei
Maitre du monde
Messages : 2422
Enregistré le : ven. mai 17, 2013 6:12 pm
NJ V3 : Tcherkessie - Kirep
NJ V4 : Valdaquie

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Alexei » dim. mai 26, 2019 1:12 pm

Image

Radu Luca
Commissaire de la République de Valdaquie auprès de la Communauté des Nations dytoliennes

À l’attention de M. Bernardo Piantapastis pour le journal Il Sole (Lébira)

« Je dois bien admettre que je suis flatté de l'attention que porte encore la Ligue de Lébira à mon pays. Si les autorités de cette dernière n'avaient pas décidé de rompre toute relation avec la Valdaquie sur un simple coup de tête, peut-être que l'attitude du gouvernement que je représente serait apparue plus claire, et moins sujette aux surenchères interprétatives malhonnêtes émanant de certains de ses journalistes. -sourire-

Malgré le manque évident de neutralité de certaines de vos questions, et le caractère grotesque de certaines de vos affirmations, je vais tout de même m'efforcer de vous répondre au mieux. Premièrement, je ne suis pas au fait d'un éventuel "droit de veto" qui existerait au sein de l'organisation des Nouvelles Routes de la Soie. La Valdaquie a simplement indiqué, en toute transparence, à l'ensemble de ses partenaires (y compris la Cybistrie) que la question sécuritaire dans ledit pays était primordiale pour le bon déroulement du projet. Et qu'en conséquence, les principaux membres de l'organisation étaient prêts à appuyer les autorités cybistriennes pour qu'elles puissent enfin remplir la fonction régalienne la plus élémentaire qui soit : celle d'assurer la sécurité de ses ressortissants et de ses frontières. Malheureusement, le gouvernement de l'époque n'a même pas pris la peine de répondre officiellement à cette proposition, et s'est même permis d'insulter ouvertement la religion islamique, dominante au Karmalistan et à Kars, qui sont pourtant ses partenaires. Bref, il est clair que les autorités cybistriennes ne sont pas dans une démarche de coopération, ni de recherche de l'intérêt commun. Au contraire, elles mettent en péril la viabilité du projet par leur incompétence.
Quant à Hiérosolyme, il n'y a plus rien à dire sur le sujet : le conseil a fini par voir que l'accord trilatéral était dans son intérêt, et je peux vous assurer qu'aujourd'hui, les croyants comme les laïcs y vivent en toute sérénité.

Quant à ce que vous qualifiez prosaïquement de "machin à tiroirs", je suis bien placé pour vous dire que sa respectabilité et son unité se renforcent de jour en jour, tout en faisant apparaître la CND comme un acteur de plus en plus décisif pour le maintien de la paix en Dytolie. A des années lumières d'une UDO déséquilibrée, qui ne servait que les intérêts de ses membres les plus riches, par exemple. En ce qui concerne le "régime autoritaire" de Valdaquie, celui-ci semble paradoxalement beaucoup plus soucieux de préserver les droits des justiciables, ainsi que l'indépendance de la justice vis-à-vis du pouvoir exécutif par rapport à une Ligue de Lébira qui arrête régulièrement des ressortissants étrangers sur la base de simples suppositions, sans que sa presse ou ses tribunaux ne s'en indignent.

J'aimerais moi aussi, si vous me le permettez monsieur Piantapastis, terminer sur un mot de compassion : ça ne doit pas être facile tous les jours pour votre pays de se retrouver mis au ban de la communauté internationale par des Etats qu'il négligeait quelques années auparavant, et même par certains de ses (anciens) partenaires, qui semblent beaucoup plus épanouis depuis que Cartagina ne leur impose plus sa vision unilatérale et égoïste du co-développement. Là-dessus votre gouvernement ne peut vraisemblablement plus réagir, de même que vous même ne pouvez visiblement plus réagir à votre absence d'honnêteté intellectuelle et d'objectivité journalistique.

Maintenant, vous m'excuserez, mais contrairement à vous j'ai du travail. »
« Nous excellons dans la destruction de l'ancien monde et dans la construction du nouveau. » Mao Tsé-toung

Avatar du membre
Sc0rpi0
Dirigeant puissant
Messages : 506
Enregistré le : dim. avr. 08, 2018 10:52 pm
NJ V4 : Conf. des États Indépendants

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Sc0rpi0 » dim. mai 26, 2019 4:50 pm


Julie Neufville, pour l’AAN. A monsieur Radu Luca, commissaire valdaque auprès la CND :

« Messieurs les commissaires bonjour, ma question va droit à monsieur Radu Luca, commissaire de la Valdaquie :

Volontairement ou non passé sous silence par la CND, et sans doute aussi par manque d’intérêt de la CI, peu d’informations ne filtrent quant à la situation politique en Dobrogévie. Où il est également très difficile pour mes confrères du monde entier de couvrir l’événement sur le terrain, en raison de l’extrême dangerosité du conflit.

On parle néanmoins là d’habitations soufflées par les tirs aveugles de l’artillerie et d’odieux crimes à l’encontre des populations, notamment par une forme de collusion avec l’ultradroite valdaque. Cette dernière travaillant en second rideau derrière les forces régulières.

Par ailleurs, le manque de transparence du régime valdaque concernant les conditions dans lesquelles sont également traitées les populations déportées ainsi que les prisonniers de guerre nous amènent à nous poser plusieurs questions existentielles :
  • Le PCUP, communiste, n’est-il pas simplement pris pour cible pour des raisons purement idéologiques ? Ce qui serait toutefois très grave.
  • Petru Ursachi, alias celui que l’on surnomme déjà le boucher ou l’ogre des banates par chez nous. Révélant ainsi ce qui semble être la face sombre de la Valdaquie, puissance de premier plan sur la scène régionale comme internationale. Serait-il enclin à se soumettre devant un tribunal international de circonstance afin de répondre de ses responsabilités encore très floues au sein du conflit ?
  • Enfin, les valeurs de paix défendues par la CND ne sont-elles pas finalement que des chimères ?
Merci. »

Image Image

Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4943
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Valvatides

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Yul » dim. mai 26, 2019 5:43 pm

Joosep Rütermann, pour Sireeni Kõne. A monsieur Radu Luca, commissaire valdaque auprès la CND :

"Daamid ja härrad,

Ma question se porte aussi à l'attention de l'härrasmees Radu Luca, commissaire de la Valdaquie aurpès de la CND et concerne aussi la situation en Dobrogévie.

Incapable d'avoir des sources fiables et croisées concernant la situation dans la région, l'opinion publique ouralo-liivienne s'inquiète du sort réservé aux populations de culture Uuralique habitant en Dobrogévie, ainsi que de leur implication dans le conflit. Je souhaiterais donc des informations sur la situation, en particulier au sujet de ces populations."

Avatar du membre
Alexei
Maitre du monde
Messages : 2422
Enregistré le : ven. mai 17, 2013 6:12 pm
NJ V3 : Tcherkessie - Kirep
NJ V4 : Valdaquie

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Alexei » dim. mai 26, 2019 6:01 pm

Image

Radu Luca
Commissaire de la République de Valdaquie auprès de la Communauté des Nations dytoliennes

À l’attention de Mme. Julie Neufville pour l'AAN (Aurora)

« C'est une question très intéressante que vous me posez, madame. Pour tout vous dire, je commençais à perdre espoir depuis la prise de parole de monsieur Piantapastis... -rire-

Plus sérieusement, ce qui se passe en Dobrogévie requiert effectivement toute notre attention. Comme vous l'avez souligné, une couverture médiatique optimale est de facto impossible, à cause de la dangerosité du terrain d'une part, et du secret défense qui entoure les opérations de l'Armée d'autre part. Toutefois, tout journaliste, de quelque pays que ce soit, a la possibilité de se rendre sur la zone. A condition, bien entendu, d'être en possession d'un visa journalistique délivré par le Ministère de l'Intérieur et de demander une protection militaire, pour leur propre sécurité, mais aussi celle des soldats déployés. J'admets que cela n'est pas parfait, mais nous essayons de faire le maximum pour que les informations circulent, ainsi que pour poser un garde-fou à l'armée, qui doit se conformer à la loi et aux conventions internationales en toutes circonstances.

J'ai également eu vent de la présence de paramilitaires aux côtés des forces régulières. En vérité, celle-ci ne date pas d'hier puisque Alpva a dû faire appel à des sociétés privées pour assurer la sécurité de ses employés et des gisements de cuivre de la région en 2037. Si la majorité a accepté de se placer sous l'autorité de l'armée, il n'est pas impossible que certaines agissent de leur propre chef. Si cela venait à être confirmé par les détachements de police militaire accompagnant les troupes gouvernementales, soyez sûre que ces miliciens seraient jugés et condamnés avec la plus grande sévérité, quelles que soient leur idéologie et leurs motivations. Cela s'applique également aux éventuelles exactions qui seraient commises par les forces régulières, elles aussi rapportées par certains journalistes, qui font d'ores-et-déjà l'objet d'une enquête de la police militaire.

Quant à vos dernières questions, j'y répondrai point par point :
  • La participation à la rébellion de certains militants, et même de dignitaires, du PCUP a été prouvée et attestée dès le début de l'opération de normalisation. Toutefois, il semble que cette participation soit le fruit d'initiatives individuelles. Ainsi, le PCUP en tant qu'entité n'est pas menacé (ses députés siègent toujours librement au Palatul Parlamentului), sauf si, bien sûr, de nouveaux éléments venaient indiquer clairement que le parti a apporté un soutien concret aux séparatistes.
  • La République de Valdaquie étant un Etat souverain dont la Constitution est la norme suprême, nous ne reconnaissons pas le droit à une juridiction étrangère de juger l'un de ses représentants démocratiquement élu. Toutefois, s'il était attesté que le président de la République aurait outre-passé ses fonctions, ou donner des ordres illégaux (comme d'assassiner délibérément à des civils) en sa qualité de chef des armées, celui-ci serait jugé par la Haute Cour de Justice et bénéficierait devoirs ainsi que des mêmes droits et garanties que n'importe quel citoyen (comme la présomption d'innocence).
  • A mon sens, les valeurs de paix portées par la CND ne se retrouvent nullement entachées par cette opération, qui fait suite à deux ans de négociations infructueuses, et qui se déroule dans le respect du droit et en application de l'article premier de la Constitution qui dispose que "la Valdaquie est un État national, souverain et indépendant, unitaire et indivisible."

Enfin, le traitement des prisonniers de guerre et des populations déplacées se fera également en toute transparence, et sous le regard de tout journaliste le désirant. J'espère ainsi avoir répondu à toutes vos interrogations, et je vous remercie. »


À l’attention de M. Joosep Rütermann, pour Sireeni Kõne (Uural-Liivimaa)

« Je ne peux que partager vos inquiétudes vis-à-vis de la minorité magyare de Dobrogévie. Bien que la majorité de ses représentants se situent en Ardélie (donc relativement loin des combats), nous estimons que quelques milliers de magyars résident en Dobrogévie. Ces derniers bénéficient bien entendu du même traitement que leurs compatriotes valdaques, slaves ou tötternes, dans le sens où les civils sont placés en sécurité, loin des zones de combat où ils résideraient, avant de pouvoir réintégrer leur domicile une fois le danger passé.

Quant à ceux qui participent à la rébellion, ils tombent sous le coup de la loi, comme n'importe quel citoyen valdaque. Le fait qu'ils soient issus de la minorité magyare n'est pas une circonstance aggravante, ni une circonstance atténuante. De même, la police militaire veille à ce qu'aucun traitement abusif ne soit exercé à leur encontre par les troupes régulières (qui restent professionnelles et disciplinées).

J'espère avoir éclairci votre lanterne, et je rappelle que les journalistes ouralo-liviens comme aurorans seront toujours les bienvenus en Dobrogévie. »
« Nous excellons dans la destruction de l'ancien monde et dans la construction du nouveau. » Mao Tsé-toung

Avatar du membre
Sébaldie
Maitre de la galaxie
Messages : 4270
Enregistré le : mar. avr. 05, 2011 10:00 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Sébaldie » dim. nov. 10, 2019 5:29 pm

Robert Chastain, pour le Courrier Santognais :
« Ma question s’adresse à monsieur Caillat, représentant de la République de Santogne. Votre organisation a adopté à l’unanimité l’instauration d’un statut de réfugié politique à destination des Aurorans émigrant vers la Santogne ou un autre pays de la CND. On apprend que près de 40 000 Aurorans sont à ce jour éligibles à ce statut mais le gouvernement auroran apporte la contradiction dans un communiqué publié aujourd’hui. Dans ce dernier, La Trinité affirme que la Santogne n’a en fait accueilli aucun Auroran faute de représentation diplomatique de l’un et l’autre pays, et que la totalité des demandes de visa ont en fait été enregistrés au consulat flave. Qu'avez-vous à répondre ? »
Image
Simon Caillat
Commissaire de la République de Santogne auprès de la Communauté des Nations Dytoliennes


« Soyons clairs : si un scientifique santognais venait à démontrer que la Terre était ronde, l’Aurora riposterait en affirmant qu’elle est plate. Le communiqué auroran démontre l’inculture diplomatique de son gouvernement, en ce sens qu’il confond visa, titre de séjour et asile politique. Au regard de la situation actuelle, les Aurorans arrivant en Santogne sont dispensés de visa et d’ailleurs, faute de représentation diplomatique, aucune autorité n’est habilitée à en délivrer. Ce serait absurde d’exiger un visa de la part d’un ressortissant d’un pays dont on propose l’asile politique, ne trouvez-vous pas ?

Une fois sur le sol santognais, les Aurorans doivent régulariser leur situation auprès d’une administration santognaise, en présentant les documents justifiant leur nationalité aurorane (passeport, carte d’identité…). La procédure est plus rapide pour ceux qui ont fait une déclaration sur Internet. L’Aurora apporte au passage la confirmation que c’est bien en raison du pouvoir d’attraction de la CND qu’elle restreint l’accès à Internet à tous ses ressortissants. Chaque Auroran arrivant sur le sol santognais est présumé demandeur d’asile. Dans l’attente de l’instruction de cette demande d’asile, il reçoit un titre de séjour lui permettant de régulariser sa présence en Santogne et réaliser toutes ses démarches quotidiennes. Si une suite favorable est demandée à sa demande, il jouit dès lors du statut de réfugié politique, qui lui confère une protection renforcée, ainsi que des facilitations de naturalisation.

La Santogne a établi plusieurs routes privilégiées par les Aurorans désireux de s’y rendre. Etant donné que la Flavie a suspendu ses accords d’extradition avec l’Aurora, il n’est pas impossible que des Aurorans demandent effectivement un visa vers la Flavie pour faciliter leur route avec la Santogne comme destination finale, et pour contourner les moyens coercitifs mis en place par le régime auroran. Mais que les migrants aient préalablement demandé un visa flave ou aient choisi une autre route, la Santogne confirme bien le fait que près de 40 000 dossiers ont été enregistrés en provenance de citoyens aurorans, en possession d’un passeport ou d’une pièce d’identité.

Dans cette affaire, la République d’Aurora fait preuve d’un orgueil mal placé. Finalement, qu’ils prennent la route vers la Flavie ou la Santogne, force est de constater que les Aurorans fuient leur pays pour une seule et même raison, celle de ne plus subir le zèle d’un pouvoir devenu fou et violent. »
Justin Cazal, pour La Tribune des Bâtisseurs :
« Ma question s’adresse aux représentants des autres Etats de la CND, sur ce même sujet. La Santogne est certes la destination privilégiée des Aurorans, compte tenu de la proximité linguistique entre les deux pays. Mais j’aimerais savoir si vous aviez également enregistré un nombre significatif de demandes d’asile ? »

Avatar du membre
Sc0rpi0
Dirigeant puissant
Messages : 506
Enregistré le : dim. avr. 08, 2018 10:52 pm
NJ V4 : Conf. des États Indépendants

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Sc0rpi0 » dim. nov. 17, 2019 1:49 am


Julie Neufville, pour l’AAN. A monsieur Simon Caillat, commissaire Santognais auprès la CND :

« Messieurs les commissaires bonjour, ma question va droit à monsieur Simon Caillat, commissaire de la Santogne :

Vous venez de créer un statut de réfugié politique qui en fait n'en est pas un, puisque les aurorans, mêmes membres du PCR ne sont manifestement pas menacés de mort en Aurora, contrairement à ce que peuvent affirmer les propos calomnieux d'une certaine émilie pour le compte du courrier santognais. Où cette dernière affirmerait avoir été torturé sans pouvoir dire où, quand et comment, et ceci à justes raisons...

Ma question est simple, comment expliquez-vous que les nombreux réfugiés politiques dobrogèves et ennissois, qui eux sont véritablement menacés dans leur propre pays, n'aient pas pu bénéficier du même traitement de la part de la communauté des nations dytoliennes ?

Peut-être parce-que la Santogne que vous incarnez, avec l'ensemble des membres de la CND, avez sciemment fermés les yeux sur les nombreuses exactions commises par les bourreaux O'Morrain et Ursachi. Pourriez-vous aujourd'hui confirmer à nouveau, le soutien plein et entier de la Santogne à l'endroit de l'Ennis et de la Valdaquie ?

Enfin vous parlez notamment de pouvoir d'attraction de la CND, ce qu'il faut encore toutefois démontrer... Admettez au moins que les fake news à répétition émanant de Santogne ou de Valdaquie ternissent considérablement l'image qu'essaie de renvoyer la CND. Bien loin de la démocratie modèle que l'on tente de bien vouloir nous faire avaler, allant même jusqu'à parler plutôt de pouvoir de nuisance en dehors de ses frontières.

Merci. »

Avatar du membre
Sébaldie
Maitre de la galaxie
Messages : 4270
Enregistré le : mar. avr. 05, 2011 10:00 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Sébaldie » dim. nov. 17, 2019 11:08 am

Image
Simon Caillat
Commissaire de la République de Santogne auprès de la Communauté des Nations Dytoliennes


« Madame, je ne reviendrai pas sur vos jugements sur l’indépendance de la presse santognaise qui relèvent bien davantage du militantisme politique que du journalisme. Un statut de réfugié politique est accordé aux Aurorans dès lors qu’ils sont exposés, s’ils reviennent dans leur pays d’origine, à des poursuites judiciaires et à des accusations d’intelligence avec l’ennemi, voire de complicité de terrorisme vu que la CND est considérée comme une organisation terroriste par l’Etat auroran. Même s’ils ne sont pas menacés de mort, les risques qu’encourent les ressortissants aurorans sont donc suffisamment importants pour justifier ce statut.

Je rappellerais à ce propos que seul l’Etat auroran considère la Communauté des Nations Dytoliennes comme une organisation terroriste, ce qui témoigne de la pertinence d’une telle accusation. Votre présence en salle de conférence de presse d’une organisation terroriste, où vous bénéficiez d’une chaise libellée au nom de votre média et d’un café gratuit, est la preuve même que ce qui est excessif est insignifiant.

Les troubles qui ont pu exister en Valdaquie ou en Ennis n’ont pas menacé l’Etat de droit. La CND n’a pas inscrit la moitié du continent sur une liste d’organisations terroristes. Aussi, les citoyens sont libres de leurs mouvements et sont protégés par le traité-cadre de la Commuanuté d’hypothétiques abus de leur pays. »

Avatar du membre
Sc0rpi0
Dirigeant puissant
Messages : 506
Enregistré le : dim. avr. 08, 2018 10:52 pm
NJ V4 : Conf. des États Indépendants

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Sc0rpi0 » dim. nov. 17, 2019 1:57 pm


Julie Neufville, pour l’AAN. A monsieur Simon Caillat, commissaire Santognais auprès la CND :

« Pourtant vous semblez là faire un procès d'intention à l'encontre du pouvoir en place qui, il faut bien le dire n'est pas à l'origine de cette prise de décision concernant de placer sur cette liste noire la plupart des pays membres de la CND. Ce dernier admet même volontiers que cela fut excessif et relevant plutôt d'une décision purement symbolique.

Et sur quelles bases donc s'appuieraient vos services pour affirmer de telles allégations quand à ce que peuvent risquer les aurorans quittant le territoire ?

Merci. »


[hrp: En fait tu évoques là très précisément du hrp en rp, après ce sera encore moi qui fais du méta.. Car il n'y a pas eut de consignes du genre prises dans le rp, les Mj pourront le confirmer, je n'ai concrètement contacté personne pour prendre de telles dispositions ;)]

Avatar du membre
Nizam
Dirigeant vénéré
Messages : 909
Enregistré le : jeu. déc. 22, 2016 5:51 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Nizam » dim. nov. 17, 2019 2:38 pm

En réponse à :
Justin Cazal, pour La Tribune des Bâtisseurs :
« Ma question s’adresse aux représentants des autres Etats de la CND, sur ce même sujet. La Santogne est certes la destination privilégiée des Aurorans, compte tenu de la proximité linguistique entre les deux pays. Mais j’aimerais savoir si vous aviez également enregistré un nombre significatif de demandes d’asile ? »
Image

Radoslaw Tirienski, Commissaire du Royaume de Slézanie auprès de la Communauté des Nations Dytoliennes


Radoslaw Tirienski : Il est vrai que parmi les pays membres de la Communauté, la Santogne est naturellement privilégiées par les aurorans désirant quitter leur pays. Cela s'entend très bien, de par sa position géographique et des points communs linguistiques évidents. Cependant ce n'est pas le cas d'autres pays membres comme la Slézanie. Le gouvernement slézan n'a enregistré que très peu de demandes d'asile en provenance de l'Aurora. La Slézanie est géographiquement assez éloignée et il n'existe aucune minorité linguistique gallique d'importance dans le pays. Il est également utile de comprendre que la Slézanie a durci depuis des années sa politique d'asile, ce qui a découragé grandement depuis longtemps les individus susceptibles de solliciter directement les autorités royales slézanes. Donc pour répondre à votre question, non, la Slézanie n'a pas observé la concernant une hausse significative du nombre de demandes d'asile auroranes, ce qui est tout à fait logique.

Répondre

Retourner vers « CND »