Rencontre entre la Rostovie et le Maok à Lokaroum

Les événements importants gérés par le Maître de Jeu (MJ) ont lieu ici et les nations peuvent réagir et participer.
Avatar du membre
Vladimir Ivanov
Grand Chronologiste
Messages : 6542
Enregistré le : mer. mai 14, 2008 5:30 pm
NJ V0/V1 : Corea
NJ V2 : Tehran
NJ V3 : Rostovie / Main Noire
NJ V4 : Karmalistan

Re: Rencontre entre la Rostovie et le Maok à Lokaroum

Message par Vladimir Ivanov » sam. août 20, 2016 10:07 pm

Image

Oleg Dniepropetrov : Très bien répondu sur l'instruction reçue en pays étrangers. Nous pourrions également ajouter à ce chapitre culturel des coopérations sportives : découverte puis sensibilisation aux sports nationaux respectifs, match amicaux, etc...
Sinon oui, nous pouvons passer au chapitre suivant.
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».

Alwine
Maitre de la galaxie
Messages : 4559
Enregistré le : dim. août 02, 2015 5:58 am

Re: Rencontre entre la Rostovie et le Maok à Lokaroum

Message par Alwine » dim. août 21, 2016 10:59 am

Image

Malinia Namalik Balioko, Ministre Royale des Affaires Étrangères.


Une fois encore, les choses semblaient très bien se passer, et Malinia eut la satisfaction de voir son invité rostov ajouter encore une fois des propositions très intéressantes sur la table. Ce n'était sans doute pas si étonnant que cela, considérant la longue expérience diplomatique de la Rostovie ! Quoi qu'il en soit, ce fut avec le sourire qu'elle répondit à son tour, satisfaite pour l'heure de la façon dont se déroulait la discussion.

« Je vous avoue que c'est une coopération que je n'avais encore jamais envisagé, mais elle me semble bonne, et je l'ajouterai avec plaisir ! Espérons que cela ne pourra que stimuler l'esprit sportif chez nos concitoyens respectifs. Pour la suite, je vous propose d'enchaîner avec l'économie, si vous le voulez bien ? Je me doute que ce n'est peut-être pas le sujet favoris d'un pays communiste que le votre que les échanges économiques, et pour tout vous avouer ce n'est pas mon propre sujet de prédilection, mais il faut bien l'aborder à un moment !

Y a-t-il des ressources particulières qui vous intéresseraient au Maok ? Nous produisons de nombreuses choses, mais je sais que vous avez déjà des partenaires zanyanais qui vous en fournissent peut-être déjà. Quoi qu'il en soit, nous sommes ouverts à une ouverture des échanges, qu cela se fasse sur un modèle « libre », comme disent les libéraux, ou de façon plus contrôlée par l'état... le système de guildes maokoriens permet d’interagir dans les deux modèles sans trop de soucis, aussi agirons nous selon votre préférence, si cela vous convient. »

Avatar du membre
Vladimir Ivanov
Grand Chronologiste
Messages : 6542
Enregistré le : mer. mai 14, 2008 5:30 pm
NJ V0/V1 : Corea
NJ V2 : Tehran
NJ V3 : Rostovie / Main Noire
NJ V4 : Karmalistan

Re: Rencontre entre la Rostovie et le Maok à Lokaroum

Message par Vladimir Ivanov » dim. nov. 27, 2016 2:52 pm

Image

Oleg Dniepropetrov : Au contraire, pour nous le chapitre économique vient en premier. Je veux dire, traditionnellement, c'est même lui qui ouvre en général nos rencontres lorsqu'elles ont lieu en Rostovie. Ce qui ne fait pas de nous des gens cupides je vous rassure, mais les bonnes relations économiques, équitables et mutuellement profitables, sont la base saine d'une relation durable et de qualité, entre deux Etats. "Les bons comptes font les bons amis." -sourire-

Voici le contrat que je vous propose, auquel on associera le Makengo si vous y consentez :
Exportations du Maok vers la Rostovie :
_ exportation [automatique, théoriquement avec accord du MJ -même s'il n'y en a plus XD-] de charbon depuis le Dogaba/Elgeria (F-6)
_ épices
_ café
_ cacao
_ argent (minerai)
_ émeraude
_ titane
_ chrome

Exportations de la Rostovie vers le Maok :
_ soutien technique pour l'extraction pétrolière au Maok
_ biens d'équipement avancés (machines agricoles et industrielles, plans pour aider la rétro-ingénierie maokorienne et favoriser ainsi à terme l'autonomie de son secteur manufacturier et industriel), cela en partenariat avec le Makengo et le Bangiso
_ armement (facultatifs, cas spécifiques, lorsque Lokaroum l'estimera nécessaire)

Exportations du Makengo vers le Maok :
_ gaz naturel en petite quantité (en vue de la faible demande du Maok, pays équatorial)
Bien-évidemment, vous pouvez modifier à volonté cette proposition, nous verront ensuite si vos modifications nous conviendront.
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».

Alwine
Maitre de la galaxie
Messages : 4559
Enregistré le : dim. août 02, 2015 5:58 am

Re: Rencontre entre la Rostovie et le Maok à Lokaroum

Message par Alwine » lun. nov. 28, 2016 4:38 am

Image

Malinia Namalik Balioko, Ministre Royale des Affaires Étrangères.


La Ministre fut quelque peu surprise par la réflexion de son invité sur l'économie qui venait en premier, mais elle ne fit aucune remarque sur ce thème, sachant bien que, en effet, la plupart des pays avaient tendance à commencer leurs rencontres par cela, même si elle ne partageait pas cette ligne. Elle lu avec attention le contrat proposé, non sans une légère grimace, avant de reprendre un visage plus ouvert pour répondre.

« Hé bien... je ne vois aucun problème pour les exportations, même si bien entendu il faudra voir au cas par cas les quantités. Je n'ai pas non plus de problème à faire transiter du charbon venue de l'ouest par le Maok si le gouvernement de ce pays est d'accord, il n'aura qu'à être embarqué dans les wagons du Tranzanyanais, qui passent par l'est de ce pays... ceci dit, je vous avoue que j'en saisi mal l'intérêt, en ce sens qu'il pouvait directement prendre la mer de là-bas, mais si cela vous convient mieux nous n'avons pas de raison de nous y opposer, que du contraire !

En revanche, dans les autres volets... le Maok n'a pas besoin de soutient pour son pétrole. Sans vous offenser, si nous voulions du soutient, nous aurions depuis longtemps pu en trouver. Nous ne souhaitons pas exploiter le pétrole plus qu'actuellement, ni pour nous-mêmes, ni pour le vendre à l'étranger. Si cela doit venir dans le futur, ce qui est bien peu probable, vu que nous n'en avons pas le besoin et ne souhaitons pas risquer des pollutions inutiles, nous le ferons par nos propres moyens. Cette réponse ne vous offensera pas, j'espère, elle n'a rien d'anti-rostov, je l'ai faites à de nombreux pays de tous bords politiques ces dernières années !

Pareillement, le Maok ne souhaite pas acheter de machines agricoles, ni recevoir de plans pour en fabriquer. Nous sommes satisfaits de notre façon d'exploiter la terre, et nous savons bien que, de toute façon, même les méthodes les plus « modernes » n'assureraient pas l'indépendance alimentaire du pays... pour un faible gain, nous devrions détruire notre agriculture, polluer et appauvrir nos sols, et ainsi de suite. Le Maok est satisfait de son agriculture, ainsi que de la plupart de ses secteurs. Nous faisons évoluer les quelques secteurs qui le doivent au mieux, comme le domaine médical par exemple, et dans ceux-là nous serions bien entendu heureux de profiter de l'aide rostov... dans les autres, encore une fois, je me vois forcée de refuser. Mais encore une fois également, j'espère que vous ne le prendrez pas mal, j'ai refusé pareillement face à des pays de tous bords là aussi.

Enfin, si nous serons heureux de faire appel aux excellents fabricants rostovs si le besoin d'armes se fait sentir, quoique cela ne sera sans doute pas avant un moment, si Dieu le veut, puisque notre plan de modernisation de l'armée est maintenant achevé, justement grâce, en bonne partie, aux promotions décidées par votre administration suite à l'allègement de l'armée rostov, je dois aussi décliner l'achat de gaz. Le Maok n'a pas besoin de gaz, ou d'autres carburants. Là encore, nul soucis vis-à-vis de nos voisins, mais simplement une absence de besoin. J'espère que vous le comprendrez. »

Avatar du membre
Vladimir Ivanov
Grand Chronologiste
Messages : 6542
Enregistré le : mer. mai 14, 2008 5:30 pm
NJ V0/V1 : Corea
NJ V2 : Tehran
NJ V3 : Rostovie / Main Noire
NJ V4 : Karmalistan

Re: Rencontre entre la Rostovie et le Maok à Lokaroum

Message par Vladimir Ivanov » mer. nov. 30, 2016 6:04 pm

Image

Oleg Dniepropetrov : Cela ne nous pose aucun problème, là était justement le but de la présentation de cette première ébauche de contrat : la modification et l'adaptation aux volontés et besoins mutuelles. Pour le charbon, c'est toujours un plus de passer par un intermédiaire en plus des échanges directs... le régime elgeriano-dogabais étant assez instable.
Exportations du Maok vers la Rostovie :
_ exportation de charbon depuis le Dogaba/Elgeria (F-6)
_ épices
_ café
_ cacao
_ argent (minerai)
_ émeraude
_ titane
_ chrome

Exportations de la Rostovie vers le Maok :
_ soutien technique pour le secteur médical (en coopération avec le Makengo et le Bangiso)
_ armement (facultatifs, cas spécifiques, lorsque Lokaroum l'estimera nécessaire)
Bien-évidemment, si vous avez autre chose à ajouter, ou soutiens techniques à réclamer, n'hésitez pas.
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».

Alwine
Maitre de la galaxie
Messages : 4559
Enregistré le : dim. août 02, 2015 5:58 am

Re: Rencontre entre la Rostovie et le Maok à Lokaroum

Message par Alwine » jeu. déc. 01, 2016 7:03 pm

Image

Malinia Namalik Balioko, Ministre Royale des Affaires Étrangères.


Malinia fut heureuse de voir que son interlocuteur ne semblait guère se formaliser des divers refus qu'elle lui avait opposé, contrairement à certains autres partenaires par le passé. De fait, ce fut avec le sourire qu'elle reprit la nouvelle version proposée et la parcourue rapidement avant de répondre.

« Hé bien non, je n'ai plus rien à redire à ceci, ni à ajouter... je suis certaine du reste que si plus tard le Maok avait d'autres besoins nous pourrions en rediscuter, et réciproquement, bien entendu ! Je pense que nous pouvons passer à la suite, sauf si vous voulez ajouter quelque chose ? »

Répondre

Retourner vers « La Scène Internationale »