[RP] Fronde des Cols de lumière

A19,
A17,
A10
Répondre
Johel3007
Maitre de l'univers
Messages : 6169
Enregistré le : dim. juin 13, 2010 8:35 am

[RP] Fronde des Cols de lumière

Message par Johel3007 » mer. mars 16, 2016 6:55 pm

MJ Coordinateur a écrit :Brèves internationales

► Makara : le grand flottement de l'autorité
3 août 2029

L'accumulation des conflits locaux sur le continent makaran a dessiné un arc de cercle sur la carte du monde, comme un sourire balafrant le continent, né des intrusions étrangères, des coups d’États et des tentatives d'influence.

Il est temps, pour les pays frontaliers, d'intervenir avec intelligence, mesure et efficacité, pour que le grand flottement de l'autorité qui s'avançait dans un nombre croissant de région ne se transforme pas, comme à certains endroits, en une absence totale d'emprise de l’État et en l'exacerbation de tensions autonomistes, et armées.

Contre-coup au Panmakiranisme, qui s'agitait dans les ambassades depuis une dizaine d'années, "le grand flottement" est le symptôme d'une population majoritairement rurale, pauvre ou méprisée, qui n'hésite plus depuis un certain nombre de mois à bouder les centres. L'île-continent doit veiller à ne pas baisser la garde.

[+] carte du grand flottement
Image
Frondes armées
1) Révolte des Onokae
Née de la perte de confiance en l’État impérial en déclin suite à la naissance du Nanseido, sur la base d'une différence ethnique revendiquée par rapport aux Nihongo-hokkaidiens.
2) Révolte du Haut-Plateau de Langsei
Née d'une "Grande Peur" anti-capitaliste, sur la base d'un différentialisme ethnique par rapport aux Choseonnais.
3) Révolte de vallée du Hochem
Opposition nationaliste chénéenne aux compromis faits par le régime du Général Fonghzen, d'inspiration profondément anti-hokkai, anti-nihongaise, et déjà soutenue militairement de l'extérieur.
4) Révolte des Buwhans
Indépendantistes anti-roumaliens, nostalgiques de la Fédération Populaire du Pualo Hoy, d'inspiration nationaliste et pour un régime socialiste.

Frondes sourdes
1) Haut-plateau de Shileixuang
Pour des raisons géographiques, une prospérité de la production agricole et de fortes solidarités traditionnelles confirmées par le régime socialiste.
2) Bodo du Viek Kong
Soulevée par une immigration de pionniers socialistes, région jeune ne voulant pas tourner la tête aux solidarités locales et à la dynamique d'édification d'une société nouvelle, dans le deuil encore récent.
3) Vallées de Huo & Seinesa
Continuum ethno-linguistique autour des deux vallées, profitant d'une économie locale prospère de façon autonome, riche d'une tradition sédentaire mais proche ethniquement des Choseonnais.
4) Région des Cols de lumière
Identité montagnarde et nomade, autour de vallées en échanges permanent, par opposition aux populations des steppes et aux populations du piémont roumalien. Unité ethno-linguistique mais grande proximité avec les Choseonnais.
5) Pualo Hoy
Indépendantistes anti-roumaliens, pour des raisons ethno-historiques, pour la libéralisation du régime.


-----------------

Les nouvelles règles de modération (IMS) seront utilisées pour arbitrer toutes les interventions liées à ce RP,
dans le topic Eran (qui réouvre prochainement)
dans les autres potentiels sujets pouvant être créés par vos soins dans Conflits internationaux.

Pour tous ces Rps participatifs, sont considérés pays frontaliers :
-Raksasa
-Roumalie/Wapong
-Mayong
-Kaiyuan
-Nanseido (IMS de l'Hokkaido)
-Endo
---------------------------------------------------------------------------

Mais si le gouvernement se charge d’élever et de régler les salaires et qu’il ne le puisse; s’il se charge d’assister toutes les infortunes et qu’il ne le puisse; s’il se charge d’assurer des retraites à tous les travailleurs et qu’il ne le puisse; s’il se charge de fournir à tous les ouvriers des instruments de travail et qu’il ne le puisse; s’il se charge d’ouvrir à tous les affamés d’emprunts un crédit gratuit et qu’il ne le puisse; si, selon les paroles que nous avons vues avec regret échapper à la plume de M. de Lamartine, « l’État se donne la mission d’éclairer, de développer, d’agrandir, de fortifier, de spiritualiser, et de sanctifier l’âme des peuples »,et qu’il échoue; ne voit-on pas qu’au bout de chaque déception, hélas! plus que probable, il y a une non moins inévitable révolution ?
Frédéric Bastiat, La loi

Nicotine09
Maitre du monde
Messages : 1067
Enregistré le : jeu. janv. 15, 2015 5:43 pm

Re: [RP] Fronde des Cols de lumière

Message par Nicotine09 » mer. mars 16, 2016 8:25 pm

Voyage aux Cols de lumière


C'est loin de chez moi que je fus envoyé par le pouvoir central, cela afin de pacifier une zone frontalière inféodé au Grand-Royaume. Ces nomades vivent sur des terres appartenant au domaine royal et leur prise d'autonomie signifierait des mouvements d'indépendances dans d'autres régions et pourrait compromettre la pérennité du Grand-Royaume. La mission que m'ont donné les conseillés royaux, proches du Grand-Roi, est de maintenir la stabilité dans la région, d'empêcher toute révolte armée et de défendre notre glorieux royaume millénaire face à un ennemi susceptible de profiter des évènements. La pacification de la région devra être brève, efficace et durable, tout en privilégiant le dialogue aux contacts armés.

Avec moi, j'emmenais mes plus proches amis et frères d'armes. Cinq milliers d'hommes qui m'ont suivi depuis les plus grandes batailles que j'ai connu. Ces hommes sont des vétérans ayant combattu à mes côtés, jusqu'à la grande bataille qui décida du sort de la guerre civile. Ce groupe armé s'est spécialement entrainé pour le maintien de l'ordre sans user de force létale et l'usage des armes à feu a été limité afin d'éviter l'embrasement de toute une région frontalière avec un pays appartenant au Pacte de Kanton. L'utilisation de la force sera maitrisée, les troupes uniquement armées de matraques en plus d'armes de poing et des blindés légers pour le transport des hommes. Le matériel était important, de bonne qualité et bien entretenu. La division technique m'ayant confirmé qu'aucune cannibalisation de véhicules ne sera effectué. J'espère que cette mission ne se transformera pas en bataille mais au cas où, nos armes et nos véhicules pourront tenir un choc initial violent.

Les Cols de Lumière sont une série de passages entre la Roumalie et le Choson. D'importance stratégique en cas d'offensive, de nombreuses forteresses et avant-postes parsèment ses montagnes avec de petites garnisons. Aujourd'hui, les évènements d'indépendances et des insurrections à travers le Makara en fait une position majeure pour la stabilité de la région mais également pour le dispositif défensif du Grand-Royaume. Une percée à travers ses cols et le royaume en serait divisé par deux. De nombreuses villes seraient menacées tel que Kya ou Fujia ainsi que la capitale Rouziwu.

Pour les prochains mois, nous emménagerons dans une forteresse non loin de la frontière mais dont la distance permet de ne pas menacer directement le Choson et des messages radios seront régulièrement transmis aux autorités de l'autre côté de la limite. Nous ne voulons en aucun cas, énerver un pays qui perds ses droits et son contrôle et qui pourrait réagir violemment. De nombreux villages parsèment ses montagnes et j'enverrais des groupes d'éclaireurs afin de créer un premier contact. Ce contact sera primordial afin de préserver la paix, la cordialité et surtout, afin de comprendre où en est la situation actuelle.

D'après des compagnons d'armes servant dans de nombreux autres régiments et possédant des ressources importantes, des communiqués aux nouvelles inquiétantes m'ont été transmis. La révolte du Pualo Hoy est assez sérieuse pour qu'on s'en inquiète, bien que la Cité-Soleil se charge d'apaiser ses révoltes, j'ai bien peur que nous soyons devant une vague de violence que nous peinerons à endiguer. Nous sommes actuellement en plein territoire où la rébellion s'organise et entre ces nomades et ces rebelles, je crains pour la vie de mes hommes. Cependant, les plus grosses poches sont en ce moment même pacifiées.

En plus de cette situation, mes correspondants d'un des groupes armés envoyés pour mater la Révolte des Buwhans m'ont expliqué la situation. La pacification a eu des résistances et bien que l'armée régulière domine, des débordements ont eu lieu. Afin d'accomplir ma mission au plus vite pour aider à la pacification du nord, j'ai envoyé des lettres à mon fils qui est encore resté en Endo.
Bien que la Cité-Soleil soupçonne qu'une force étrangère manipule ces mouvements, ce pays nous a ouvert ses portes alors que nous étions en guerre civile au sein même de la capitale. Malgré tout, je lui demanderais de surveiller ce pays membre du pacte et allié au Raksasa. En plus de cela, j'ai envoyé des messages codés à des hommes, restés en Endo, tapis dans l'ombre et depuis, oublié du système royal. Ils se sont parfaitement adaptés à la vie endoa et leur ordre de mission sera l'observation, la prévention et en cas d'attaque provenant de ce pays, de sabotage et d'assassinat de cibles prioritaires.

J'échangerais également avec l'ambassadeur endoa, posté à la capitale. Son aide fut précieuse et sa moralité fut à tout épreuve. Il pris position lors de la guerre et resta même après afin d'aider à la normalisation des relations. Si une guerre entre nos pays devait se déclarer, ses mouvements trahiraient les directives de son pays.

Nicotine09
Maitre du monde
Messages : 1067
Enregistré le : jeu. janv. 15, 2015 5:43 pm

Re: [RP] Fronde des Cols de lumière

Message par Nicotine09 » sam. mars 26, 2016 9:50 am

Organisation frontalière


J'ai organisé la vie de mes 5 000 hommes à l'intérieur de cette vieille forteresse et les auxiliaires frontaliers ont gonflé mes effectifs à hauteur de 7 500 soldats.

Cette grande forteresse, ainsi que les vieux avant-postes et forteresses intermédiaires, sont dans un état lamentable. Mal entretenu, des pans entiers des murailles de ces infrastructures se sont écroulées. L'intérieur est moisi et la vermine grouille, les puits intérieurs semblent bouchés par des pierres ou des rochers. Le constat est terrible et une attaque immédiate ne serait que difficilement repoussée.

J'ai ainsi convoqué mes officiers et mes ingénieurs afin d'établir un plan qui doit rétablir cette vieille forteresse tombée en décrépitude. 1 000 hommes seront mobilisés chaque jour afin de reconstruire ces murailles en un mois. Les méthodes utilisées par mes ingénieurs me semble effectivement efficace. L'utilisation de cage métalliques robustes, où nous y entreposons terres, graviers et pierres, semble augmenter la rapidité de construction et la solidité n'est plus à prouver. Une fois mis en place, ces cages sont recouvertes de boues qui seront séchées et formera ainsi des blocs solides.

L'intérieur de la forteresse sera modifiée afin de répondre aux exigences récentes des guerres modernes. Les entrées et les sorties seront élargies, les écuries également. Les souterrains, où sont entreposés les réserves en eau et nourriture seront réaménagés afin de gagner de la place mais également modernisés afin de garder plus de ressources. L'un des points où les ingénieurs seront fortement concentrés est la mise au point d'un système électrique stable et sûr, pouvant fournir de l'énergie en tout temps. La région est suffisamment difficile et peu habitée pour que le pouvoir central n'y ait pas encore investie dans les différents types de réseaux.

Le réseau télégraphique, primordiale afin de coordonner les forces frontalières, sont relativement épargnés par le temps et les avant-postes, malgré un état guère meilleur à celle de la forteresse, ont le mérite d'être assez robustes et rapidement maintenus par de petites équipes.
Les forteresses intermédiaires sont quant à elles en bon état, même si leur efficacité restent encore à prouver.

Avec ces projets de réhabilitation des fortifications frontalières, cela occupera pendant quelques mois une partie de mes hommes.
L'autre partie aura pour mission de maintenir les relations avec les villages frontaliers et les tribus montagnardes. Le premier contact fut relativement bon, aucune bévue n'a été signalé et les rapports me disent que certaines communautés sont heureuses d'avoir les troupes royales proches des frontières.
Cependant, plusieurs villages relativement coupés du monde n'avaient pas conscience d'appartenir au Grand-Royaume et d'autre villages ont accueilli mes éclaireurs d'une manière beaucoup plus froide.

Il y a de cela quelques jours, j'ai ordonné la mise en application de mesures afin de permettre un rapprochement plus important entre mes officiers et les populations locales afin de pouvoir pacifier la région sans verser une goutte de sang et également autoriser des entrevues avec des représentants montagnards pour régler au plus vite ces affaires. J'ai conscience que cela pourrait prendre plusieurs mois mais enflammer la frontière alors que des ennemis pourraient en profiter pour frapper durement le Grand-Royaume serait une erreur incommensurable.

J'ai réussi à centraliser tout les rapports de la région tout en créant un poste de commandement cohérent en lien avec le système défensif composé de plusieurs dizaines de points fortifiés, j'ai la capacité de résister à une attaque suffisamment longtemps pour que des renforts soient acheminés et qu'une chaine logistique soit formée. Cependant, cela ne suffirait pas face à l'armée coalisé des deux nations voisines.

D'après mon fils, aucune attaque n'est programmée mais il semblerait que des missives entre le Grand-Roi et la République ont été échangé.
L'ambassadeur avec qui j'entretiens une correspondance m'a annoncé que le gouvernement a émis plusieurs demandes sans détailler cependant.
Le Grand-Royaume, suite à cette guerre civile, ne s'est pas encore totalement remis de cette confrontation et bien que notre armée soit immense, une guerre face au pacte ne serais pas favorable pour le Grand-Roi et ses sujets.

Répondre

Retourner vers « Grand-Royaume de Roumalie »