Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Les événements importants gérés par le Maître de Jeu (MJ) ont lieu ici et les nations peuvent réagir et participer.
Avatar du membre
Sir_Ulric
Maitre du monde
Messages : 1823
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 5:25 pm
NJ V3 : Roumalie - Gädhland
NJ V4 : Uhmali - Kingsey - Jinguo

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Sir_Ulric » sam. mai 07, 2016 11:25 pm

Introspection historique IX


Voiture 2: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds

Lui-même sous l'enchantement du moment lorsqu'il fit don d'un ''grimoire'' analytique à Mme. Deschamps, Neilson priait intérieurement pour que son modeste geste puisse sincèrement être utile à l'érudite...Après tout, ne valait-il mieux pas être correctement renseigné, surtout en une matière aussi épineuse que la religion, afin d'éviter de prononcer des absurdités ou des spéculations hasardeuses…

Le contentement visiblement réciproque, M. Reynolds laissa Mme. Deschamps regarder au-delà des fenêtres tandis qu'il s’affairait à répondre bienveillamment à Mme. Mercier sur les questions matrimoniales...Elle ne le savait peut-être pas, mais cette relance sur l'importance des liens conjugaux enjouait l'esprit du dignitaire gädhlois...



[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, aimable]
«Hm...C'est une question légitime que vous soulignez, Dame Mercier. En vérité, les fiançailles peuvent être rompues si jamais il y a un motif d'une gravité suffisante. Généralement, quand deux individus en arrivent à se fiancer, c'est qu'ils ont tous deux conscience de l'ampleur de leur décision et qu'ils se connaissent avec justesse. Là pourquoi il y a le passage des fréquentations avant les fiançailles. Toutefois, il est envisageable de rompre les fiançailles en cas de litige. Le cas échéant, avant d'annuler, l'église locale et les familles tentent de dissiper le malentendu et veille à ce qu'il n'y ait pas d'actions prématurées. L'implication de la famille, ou à défaut d'en avoir, de l'église, est soutenue. D'ailleurs, le révérend d'une localité veille à ce que les fiancés accomplissent ce que nous nommons un cours de préparation au mariage, qui sont des tests en couple et en privé pour discerner les futurs démêlés que pourraient avoir les désireux ou prévenir quelles sont les caractéristiques encore non-divulguées des partenaires. Ainsi, avant de prêter serment et se lier pour la vie, les fiancés sont préparés et éclairés. De plus, avant de se fiancer, les fréquentations sont coutumièrement suivies de près par les parents des deux soupirants. En finalité, si les deux personnes reconnaissent qu'ils ont été hâtifs, ils rompent les fiançailles mutuellement et respectueusement, évitant ainsi de faire du tort à leur famille.

Concernant l'amour, Christ ne considère pas qu'il s'agit uniquement de sentimentalité. L'amour va par-delà cette seule notion. Les Gädhlois prennent leurs engagements à cœur. S'ils sont, de façon globale, hésitants avant de s'investir, ils assument leur choix une fois engagés. De plus, selon ma propre expérience, si la jeunesse est prompte aux égaiements amoureux, le tout finit par mûrir et si nous ne prétendons plus soulever des montagnes pour notre dulcinée, nous lui susurrons à l'oreille des réalités réfléchies et non pas moins mielleuses. Autrement dit, j'appelle ça l'amour stabilisé qui contraste avec l'amour effréné…

Puis-je répondre à un autre point sur le mariage ou la conjugalité, Dame Mercier ?
»

Mme. Deschamps gesticulant, M. Reynolds la regarda et constata joyeusement approcher de bâtisses plus solennelles...


****************


Voiture 1: Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

Décidément, McMenamin n'avait pas fini d'être étonné par cette dirigeante, prête à dialoguer ouvertement d'aspects militaires...Il aimait tout bonnement ça. À l'expression de Dame Friedburg, Torin sourit gentiment, puis se mit à fouiller vivement dans sa serviette de voyage en cuir, sans oublier de poursuivre la conversation...



[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, égayé]
«Vous devez aussi connaître le vieux dicton néapolitain; Si vis pacem, para bellum. ...En outre, il y a un bénéfice à œuvrer pour la paix...Essayons seulement de ne pas se vautrer dans la même suffisance orgueilleuse que les Néapolitains avec leur Pax Urbana, qu'il croyaient à tort être invulnérable… »

Ça y était, un petit dossier à la reliure rouge se voyait entre les larges mains de Torin...D'un geste discret, le chancelier empoigna ses lunettes de lecture rectangulaires, lu en diagonal quelques pages et continua...



[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, égayé et fier]
«Pour vous répondre honnêtement, en espérant ne pas me tromper dans votre question, les soldats gädhlois bénéficient d'un entraînement rigoureux dans les espaces alpins et forestiers...Les pentes escarpées et les denses forêts ne leur font pas peur. Je peux dire que toutes les troupes ont des simulations maritimes régulières à travers des manœuvres mer-terre...Disons que vivre sur une île apporte des nécessités, mais là, c'est davantage un legs de traditions militaires qui remonte aux guerres coloniales...Je peux ajouter que l'institution militaire gädhloise, malgré sa récente ouverture, a un équipement de dernière génération… »




Avatar du membre
Leraptopes
Dirigeant vénéré
Messages : 958
Enregistré le : mer. févr. 04, 2015 6:29 pm

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Leraptopes » mar. mai 10, 2016 7:10 pm

Voiture 2: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds

Alors que Neilson semblait fort inspiré et prenait visiblement plaisir à répondre à Joséphine, Françoise, tout en l'écoutant attentivement, feuilleta le fameux livre. Et elle fut bien surprise en l'ouvrant! Elle avait, semble-t-il, parlé un brin trop vite. L'ouvrage était différent d'une bible, en fait, il traitait de la bible. Une nuance très importante. Le bouquin retraçait, analysait et expliquait l'ensemble des textes du livre saint, offrant une mine d'or de savoir, et un atout majeur dans les discutions portant sur le christianisme. Il ne restait plus qu'à le lire! Et Françoise s'en ferait une joie!

Ainsi, elle dû bien l'avouer, elle n'avait que partiellement écouté Neilson tant elle fut surprise et intéressé par le livre qu'elle tenait entre les mains. Elle s'en rendit d'ailleurs compte, mais un peu tard, ce dernier avait cessé de parler.


[Joséphine Mercier, Secrétaire Générale, souriante et sérieuse]
"Non, M.Reynold, je n'ai point d'autre question, je vous remercie pour ces éclaircissements!. Et je vous annonce que nous arrivons! C'est juste ici."


****************


Voiture 1: Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

Le latin n'était pas vraiment la tasse de thé d'Adelheid, il faut dire que la langue était définitivement morte dans ces contrés. Par contre cette phrase ne lui était pas inconnue: Elle l'avait déjà entendu d'Edmond Villefroy, Ex-premier ministre de Fiémance, lors de leur entrevue diplomatique. Et elle ne l'avait que très moyennement apprécié. Mais le contexte était différent. Et comme elle avait enfin remarqué que le convoi s'apprêtait à arriver à bon port, elle ne se lança pas dans un nouveau débat.

[Adelheid Friedburg, Présidente, sérieuse]
"J'ai eu la...chance...de l'apprendre en effet."

Torin sortit un petit livre de sa serviette. Adelheid attendit patiemment qu'il ai fini de lire et qu'il lui réponde. Sans malaise ou quoi que ce soit, elle laissa bien vite les souvenirs de passer sur le banc.

[Adelheid Friedburg, Présidente, souriante et sérieuse]
"Vous avez correctement répondu à ma question, je vous l'assure! Pour notre part, nous sommes convenablement armée, mais assez désuète comparé aux puissances étrangères...j'ai des doute quant à la capacité de notre artillerie à couler un navire de la carrure des presse-papiers de la Fédération Transnationale par exemple...c'est une manière originale de nommer un porte-avion, je me demande toujours si le personnel militaire administratif se comprends correctement lorsqu'ils parlent d'employer un "presse-papier"...enfin! là n'est pas la question!
Nous entraînons nos militaires de manière similaire, nous leur prodiguons des entraînements spéciaux leur permettant de survivre en condition externe. Nous avons la chance d'avoir, sur notre pays, une riche variété d'environnements et de climats, tous plus extrêmes les uns que les autres. Puisque vous me parliez d'une coopération entre nos forces, une idée m'est venu: Que diriez-vous d'entraîner vos hommes aux conditions extrême du désert et de la jungle? Et de même, que nos militaires puissent s'entraîner dans les terres glacés du Gädhland? Le tout en compagnies des militaires locaux et sous leur tutelle, bien entendu. La nouveauté forge le caractère.


Elle sourit. On aurait presque pu apparenter cela à du sadisme, mais il n'en était rien. Quoi que. Mais elle devait se charger de rendre la vie difficile à ses hommes, c'était pour leur bien après tout. Et pour le bien du pays.


Mais nous en rediscuterons, si vous le voulez bien! Voici que nous arrivons! Je vous présente la Mairie de Balthazard!


Image

Le convois se stoppa devant l'escalier colossale de la mairie, vestige d'un ancien temple aiglantin et haut de 6 étages. Les portières des dignitaires gädhlois furent dûment tirés par les chauffeurs - pour le côté officiel et diplomatique - alors que Joséphine, qui avait prit la place du co-pilote, ouvrit la porte à Françoise après être descendu d'elle même. "Si Madame veut bien se donner la peine" dit-elle ironiquement. "Trop aimable" répondit Françoise sur un ton précieux et noble."
Comme de coutume, on proposait le choix du parcours aux dignitaires étrangers: Le pèlerinage de six étages sur les marches millénaires de la Mairie de Balthazard, ou bien les joies de la technologie en rempruntant les ascenseurs situés dans le hall du rez de chaussé. Après avoir traversé plusieurs couloirs et bureaux et croisé de nombreux employés qui ne manquèrent pas de saluer respectueusement les diplomates, le groupe se rendit dûment dans l'un des nombreux salons d'affaires du bâtiment. C'était une salle richement décoré d'ornement doré et rouge, et dont les murs étaient composés de marbre aux tons jaunes. L'éclairage de la pièce rendait la pièce chaleureuse et accueillante. Au centre de cette dernière trônait deux canapés centrés autour d'une table basse, c'était là que tous les traités aiglantins avaient été signés. On se disait même qu'un jour, peut-être, on exposerait les fauteuils dans un musée pour raconter l'historique des fessiers diplomatiques qui s'y était posés. Sur la table basse étaient disposé différentes spécialités aiglanaises, une machine à écrire et une pile de papier. On proposa tout d'abords aux gädhlois de se désaltérer et de se repaitre du voyage avec le large choix proposés, en particulier en ce qui concernait les boissons: Vins, cocktails, jus, alcool, eau, les nordiques devaient pouvoir trouver leur bonheur.

Adelheid n'oublia pas la fameuse boîte de sirop d'érable gracieusement offert par Torin, et demanda qu'on lui apporte un ouvre boîte, une petite bouteille en verre et des couverts. Elle était intriguée. Françoise et Joséphine aussi.

La table basse comptait donc une boîte de sirop d'érable en plus sur sa surface, et quelques apéritifs en moins.


[Adelheid Friedburg, Présidente, souriante]
"Messieurs, je vous souhaite une fois de plus la bienvenue dans notre demeure. Que puisse cette journée être fructueuse en matière de diplomatie!"

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Étrangères, souriante]
"Concernant le plan de notre rencontre, nous vous proposons de tout d'abord normaliser nos relations via un traité de reconnaissance, de non-agression et de non-ingérence. D'ensuite, nous pencher sur le volet culturel, avant d'aborder celui de l'économie."

[Adelheid Friedburg, Présidente, souriante]
"Enfin, nous devrions pouvoir nous entendre sur l'aspect militaire, n'est-ce pas?"

Avatar du membre
Sir_Ulric
Maitre du monde
Messages : 1823
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 5:25 pm
NJ V3 : Roumalie - Gädhland
NJ V4 : Uhmali - Kingsey - Jinguo

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Sir_Ulric » ven. mai 20, 2016 7:08 pm

Introspection historique XI

Hôtel-de-Ville de Balthazard: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds/Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

Inévitablement, la parcours en automobile devait un jour s'arrêter, et c'était dorénavant le cas, mais les Gädhlois, même s'ils avaient tous deux savourés les instants à papoter, étaient contents d'enfin sortir des voitures et de respirer à nouveau de l'air frais...Ainsi, une fois hors des carlingues métalliques climatisées, les deux hommes du ''Grand Nord'' s'approchèrent, se sourirent mutuellement en signe que tout allait parfaitement bien et portèrent au même moment leur regard sur l'immense bâtisse qui incarnait le centre de la vie publique en Balthazard…

Neilson scruta le bâtiment, y voyant une merveille, mais remarquant incontestablement par la même occasion qu'il n'avait pas envisagé la carrure structurelle de la mairie, tandis que Torin, lui, se contenta d'admettre qu'il ne s'y attendait pas, mais que le temps était à autre chose...


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant et ébahi]
«…J'imaginais davantage un beffroi avec une vieille horloge ou une cloche, des portes en bois et une masse en briques, mais visiblement, je me suis fourvoyé...»
[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, égayé]
«Moi de même, mais ça reste impressionnant…»
[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, investigateur]
«Grandiose, même...À priori, les fondations sont en roc taillé, mais le haut est…»
[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, terre-à-terre]
« Allons, M. Reynolds, nous ne sommes pas là pour étudier l'édifice, mais pour y entrer et conclure…»

Suite aux échanges des deux officiels, Torin entendit qu'il fallait choisir entre des marches ou un élévateur...il y préféra l'escalier. Une pénible montée s'initia donc. Lors du trajet, McMenamin dit simplement qu'il allait volontiers poursuivre les dialogues une fois confortablement assis. Ceci dit, il se laissa guider par ses hôtesses jusqu'à la salle de réunion, en se contentant de simplement saluer les gens qui passaient près d'eux pendant que Reynolds demanda s'il n'était pas indiscret de savoir si ça faisait longtemps que Deschamps et Mercier se connaissaient, car il ne camoufla pas avoir remarqué leur complicité.

Une fois rendu au sein de la pièce, Torin et Neilson s’assirent lentement, remercièrent les dames pour leur diligence et, tout en épongeant la sueur qui perlait à leur front grâce à leur mouchoir, ils poursuivirent les dialogues tels que dans les automobile, mais cette fois-ci, beaucoup plus confortablement installés.

M. Reynolds souriait et acquiesçait aux dires de Mme. Deschamps…


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, aimable]
«Évidemment, les trois premières ententes sont acceptées d'office, Dame Deschamps. Concernant les clauses d'ordre économique et culturel, bien sûr...En qualité d'instigatrice, souhaitez-vous nous présenter vos perspectives ?»

Torin, lui, face à Mme. Friedburg, hocha humblement de la tête afin de transmettre une réponse affirmative sur la question militaire…

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, égayé]
«Absolument...Je crois que nos armées pourront efficacement coopérer. Ça apportera camaraderie et peaufinera leurs techniques...Comment dire...Ça élargira leur polyvalence en matière de terrain.»



Avatar du membre
Leraptopes
Dirigeant vénéré
Messages : 958
Enregistré le : mer. févr. 04, 2015 6:29 pm

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Leraptopes » sam. mai 21, 2016 7:47 pm

Les escaliers? Heureux de voir que les hommes du grands nord ne rechignaient pas à grimper les marches du temple! Surtout vis à vis du mercure qui indiquait des températures bien supérieures à celle que les Gädhlois pouvaient retrouver en temps normal chez eux.

L'intérieur du bâtiment était en revanche bien plus frais que l'extérieur, grâce à l'ingénieux système de ventilation naturelle. La température avoisinait tout de même les 25 C°.


[Adelheid Friedburg, Présidente, souriante]
"Je confirme M.McMenamin! Et cela leur fera voir du pays."

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, souriante et enthousiaste]
"Et bien entendu! Je commencerais tout d'abord par la culture, c'est après tout mon domaine de prédilection! Nous accordons une grande importance à l'éducation et l'Histoire, c'est d'ailleurs ce qui nous a amené à vous contacter! Concernant cela justement, nous aimerions avoir la possibilité de travailler en partenariats avec les historiens et archéologues gädhlois, plus généralement la branche académique et professionnelles gérant les recherches sur votre territoire. Bien entendu, cela va dans les deux sens! Les archéologues et historiens gädhlois auront accès à toutes nos archives et pourront travailler en coopération avec nos services sur notre territoire si l'envie leur prenait!
Ensuite, qui dit archéologie dit musée! L'idée d'exposition culturelle concernant l'histoire et la culture d'autrui vous séduit-elle? Nous avons pour habitude de faire connaître à nos citoyens la cultures de nos nouveaux partenaires par le biais de musées, très populaires chez nous!
Enfin, nous souhaiterions élaborer des programmes d'échanges étudiants avec le Gädhland! Il nous est important d'ouvrir le plus de voie possible pour les étudiants! Cela vous convient-il?"

Avatar du membre
Sir_Ulric
Maitre du monde
Messages : 1823
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 5:25 pm
NJ V3 : Roumalie - Gädhland
NJ V4 : Uhmali - Kingsey - Jinguo

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Sir_Ulric » sam. juin 04, 2016 12:51 pm

Introspection historique XII

Hôtel-de-Ville de Balthazard: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds/Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

Les dialogues diplomatiques étaient élégamment relancés grâce à une atmosphère chaleureuse, à bien des égards, et à des agréments de nature interpersonnelle…

Deux sujets revinrent sur la table de négociation : L'armée et la culture...




[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Il en va de soi, Dame Deschamps. Comme vous le disiez avec tant de justesse, vous nous avez tout d'abord abordé pour cette raison...Alors, pour concrétiser ce dont nous parlons, nous pourrions assouplir l'accès aux visas en ce sens et mettre officiellement en contact nos communautés scientifiques en signant un partenariat en la matière.

Concernant les échanges estudiantins et les musées, bien sûr. Encore une fois, faciliter l'accès à des visas et émettre formellement une collaboration entre les institutions scolaires agréées de nos pays lieront nos corps professoraux et nos ministères. Quant aux musées, exactement comme vos concitoyens, les Gädhlois les fréquentent régulièrement, alors il est évident que j'accepte d'accueillir une exposition sur vos contrées.

Disposez-vous de d'autres perspectives pour renforcer ces accords mutuels ? Une déclaration d'amitié pourrait-elle se joindre à nos si rayonnantes ententes ?
»


[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant]
«Tout à fait, Mme. Friedburg. Après tout, une coopération interarmées est une chance pour nos états-major d'éprouver nos protocoles et de mettre sur pied des équipes de nouveaux officiers qui assureront une liaison entre nos forces armées. L'occasion idéale de mettre en pratique la logistique...dont les talents des médecins militaires dans de différents environnements. »



Avatar du membre
Leraptopes
Dirigeant vénéré
Messages : 958
Enregistré le : mer. févr. 04, 2015 6:29 pm

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Leraptopes » jeu. juin 23, 2016 1:55 pm

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, Souriante et enjouée]
"Une déclaration d'amitié? Je n'en avais jamais entendu parler jusqu'à aujourd'hui à vrai dire! Le nom est équivoque, l'amitié vient tout naturellement vous savez! Mais je ne suis pas contre de signer une telle déclaration! Et oui, cela va de soi pour les visas!"

[Joséphine Mercier, Secrétaire Générale, souriante]
"Tout en parlant de la communauté scientifique, nous pouvons si vous le souhaitez aller encore plus loin que la coopération archéologique. Nous pourrions élaborer des programmes de recherches communs? Pas forcément dès aujourd'hui, mais au moins légiférer la chose afin que nos équipes puisse collaborer ensemble sur leur propre initiative par exemple."

[Adelheid Friedburg, Présidente, sérieuse et satisfaite]

"Je plussoie à tout ce qui a été dit."

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, Souriante et enjouée]

"Souhaitez-vous que nous nous penchions dès maintenant sur la rédaction des traité?"

Avatar du membre
Sir_Ulric
Maitre du monde
Messages : 1823
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 5:25 pm
NJ V3 : Roumalie - Gädhland
NJ V4 : Uhmali - Kingsey - Jinguo

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Sir_Ulric » dim. juin 26, 2016 4:57 pm

Introspection historique XIII

Hôtel-de-Ville de Balthazard: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds/Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

L'amitié advient tout naturellement, ce qui est vrai, et Neilson comme Torin étaient entièrement d'accord avec ça, mais dans ce cas-ci, une ''déclaration d'amitié'' était simplement une preuve solennelle accessible au peuple afin que tous les citoyens puissent savoir pertinemment que deux peuples se sont liés d'amitié à travers l'État qui les représente…Bien entendu, toute amitié sincère ne se bâtie que par le temps. Après tout, une ''déclaration d'amitié'' se révélait être un ruban sur les traités de coopération signés...

Sinon, à part ce souci du détail, il y avait la collaboration scientifique...les diplomates prirent les devants pour s'expliquer...




[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«En effet, Dame Deschamps. Une amitié véritable et sincère ne se tisse que par le temps, et je ne puis qu'être en accord avec ça. Néanmoins, ici, il ne s'agit que d'une certification diplomatique qui nouera nos traités, que le peuple pourra à loisir connaître...Néanmoins, ce n'est là qu'une vieille procédure diplomatique qui jadis incarnait un gage, simplement.»


[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant et détendu]
«Bien entendu, nous n'avons pas besoin de ce...sceau pour garantir nos investissements amicaux, ni même pour se vouer une vraie amitié...Tout ça, c'est pour formaliser, rien de plus.»

[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant et intrigué]
«Certes...Ceci dit, concrétisons donc, comme vous le suggérez si convenablement, Dame Mercier, par une coopération scientifique allant au-delà des perspectives préétablies... »


[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant et confiant]
«C'est la première fois que nous nous rencontrons officiellement, mais je pense pouvoir avoir entière confiance en vous et votre pays pour remplir son ouvrage...Je suis sûr que nos actions ne feront que...concrétiser, comme le disait M. Reynolds, l'amitié et la confiance que nous nous confions.»

[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant et enjoué]
«Bien sûr ! La question est sur lesquelles de ces recherches pourrions-nous conjuguer nos efforts...Auriez-vous des suggestions, mesdames ?»

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, sérieux et égayé]
«L'écriture des traités, dites-vous ? Oui, penchons-nous dessus. Par où commencer ? »

Avatar du membre
Leraptopes
Dirigeant vénéré
Messages : 958
Enregistré le : mer. févr. 04, 2015 6:29 pm

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Leraptopes » mar. juil. 05, 2016 6:18 pm

[Françoise Deschamps, Secrétaire Générale, Souriante et enjouée]
"C'est très gentil de votre part, c'est un réel plaisir de voir que le courant passe si bien entre nous! Et c'est une certification diplomatique que nous signerons sans hésiter! C'est une excellente idée de pouvoir rappeler au yeux de tous que deux nations se sont promis de s'apprécier!"

[Joséphine Mercier, Secrétaire Générale, sérieuse]
"Même si concrètement nous ne savons jamais ce que l'avenir nous réserve...toutefois, c'est une belle preuve d'engagement!"

[Adelheid Friedburg, Présidente, Souriante et sérieuse]
"C'est en effet déjà très bien partie! Nous nous ferons une joie de nous engager sur cette voie. Vous nous octroyez votre confiance, vous avez la nôtre. Vous avez une réelle volonté d'aller dans le bon sens, votre enthousiasme fait plaisir à voir! Si tous les gädhlois sont comme vous, alors j'ai la certitude que nos citoyens deviendront bien vite amis! Les bonnes choses apportent les bonnes choses."

[Joséphine Mercier, Secrétaire Générale, souriante et sérieuse]

"Oh! Concernant la recherche, je ne suis pas scientifique mais je suppose que bon nombre de domaine méritent amplement d'être étudié ensemble! Je pense à la zoologie, la botanique, la médecine...mais nous pouvons si vous le souhaitez établir des projets de recherches communs! Par contre actuellement je n'ai pas d'idée en tête, cela pourrait concerner par exemple l'élaboration de véhicules, d'appareil électroniques, de nouvelles technologies...und so weiter!"

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, souriante]
"Avant cela, nous pourrions commencer par le commencement! Un traité de reconnaissance, de non-agression et de non ingérence! Si vous me le permettez..."

Elle tira vers elle la machine à écrire posée sur la table devant elle et commençait à taper tout en discutant des modalités du traité avec les deux gädhlois, et c'est alors qu'une première version du traité fut produite malgré un blocage momentané des pattes de la machines bien vite réglé.
TRAITE DE RECONNAISSANCE, DE NON-AGRESSION ET DE NON-INGÉRENCE
Aiglantine-Gädhland



La République Fédérale d'Aiglantine, ci dénommé Aiglantine, et l'Etat du Gädhland, ci dénommé Gädhland , ont conclus les accords suivants:

0. Validité du traité
Le traité ci-présent entrera en vigueur à l'unique condition que celui-ci soit accepté à la majorité absolue par le peuple aiglantin lors d'une votation.
Une fois ce traité accepté par les deux parties, celui-ci ne pourra être rompu, sauf en cas de force majeure.

I. Respect et reconnaissance mutuelle.
1.1 L'Aiglantine reconnaît le Gädhland comme étant une nation souveraine et indépendante. L'Aiglantine s'engage à respecter cette souveraineté.
1.2 Les agents et représentants de l'Aiglantine se soumettront dès lors aux lois du Gädhland lorsqu'ils se rendront sur le territoire du Gädhland .
1.3 L'Aiglantine s'engage à ne pas contribuer à l'affaiblissement de l'autorité du Gädhand sur son territoire et à ne pas envoyer de troupes au Gädhland ou dans ses territoires extra-nationaux sans l'accord préalable de ce dernier.
1.4 L'Aiglantine s'engage à ne pas interférer dans les affaires diplomatiques, commerciales et militaires du Gädhland, sous réserve que les intérêts de l'Aiglantine ne soient pas directement mis en jeux.

2.1 Le Gädhland reconnaît l'Aiglantine comme une nation souveraine et indépendante. Le Gädhland s'engage à respecter cette souveraineté.
2.2 Les agents et représentants du Gädhland se soumettront dès lors aux lois du territoire de l'Aiglantine lorsqu'ils se rendront sur le territoire de l'Aiglantine.
2.3 Le Gädhland s'engage à ne pas contribuer à l'affaiblissement de l'autorité de l'Aiglantine sur son propre territoire et à ne pas envoyer de troupes en Aiglantine sans l'accord préalable de cette dernière.
2.4 Le Gädhland s'engage à ne pas interférer dans les affaires diplomatiques, commerciales et militaires de l'Aiglantine, sous réserve que les intérêts ne soit pas directement mis en jeux.


II. Respect et protection du ressortissant

1.1 L'Aiglantine s'engage à ne pas s'en prendre, de quelque manière que ce soit, aux ressortissants gädhlois et à leurs biens, que ceux-ci se trouvent en Aiglantine ou à l'étranger.
1.2 L'Aiglantine s'engage à ne pas s'en prendre aux ressortissants du Gädhland et à leurs biens lorsque ceux-ci se trouvent en Aiglantine, ceci dans la mesure où les dits ressortissants respectent les lois de l'Aiglantine.
1.3 L'Aiglantine s'engage à protéger pénalement les droits des ressortissants gädhlois au même titre que les citoyens Aiglantins.

2.1 Le Gädhland s'engage à ne pas s'en prendre, de quelque manière que ce soit, aux ressortissants de l'Aiglantine et à leurs biens, que ceux-ci se trouvent au Gädhand ou à l'étranger.
2.2 Le Gädhland s'engage à ne pas s'en prendre aux ressortissants de l'Aiglantine et à leurs biens lorsque ceux-ci se trouvent au Gädhland, ceci dans la mesure où les dits ressortissants respectent les lois .
2.3 Le Gädhland s'engage à protéger pénalement les droits des ressortissants Aiglantins au même titre que les citoyens Gädhlois.


Font suite à l'article I et II, l'ouverture d'une ambassade d'Aiglantine à Antheaume, au Gädhland, ainsi que l'ouverture d'une ambassade gädhloise à Balthazard, en Aiglantine.
[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, confuse mais souriante]
"Décidément! Cela vous convient-il?"

Avatar du membre
Sir_Ulric
Maitre du monde
Messages : 1823
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 5:25 pm
NJ V3 : Roumalie - Gädhland
NJ V4 : Uhmali - Kingsey - Jinguo

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Sir_Ulric » dim. juil. 17, 2016 2:20 pm

Introspection historique XIII

Hôtel-de-Ville de Balthazard: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds/Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

Perspectives nouvelles et gaietés représentaient l'ambiance au cœur de la réunion diplomatique, tant et si bien que des gens externes à cette entrevue auraient pu croire que les dialogueurs étaient de vieilles connaissances qui se revoyaient après un lustre d'absence...Une joyeuse circonstance que seule la Providence, selon les Gädhlois en présence, avait manifestement accomplie.

Naturellement, et il était temps d'après l'avis de McMenamin, des documents notariés se présentaient sur la table...



[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, enjoué]
«Splendide ! Je signe de ce pas... »

[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«L'affaire m'apparaît en ordre, chères dames. Je soussigne donc...et applique ceci»


Une preste lecture pour Torin et un passage assidu de Neilson suffirent pour que le document ne reçoive ses certifications...Quant au diplomate Reynolds, il apposa de surcroît le sceau de son gouvernement, qu'il prit la peine de postdaté avant de faire pression sur l'acte diplomatique.

[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, enthousiaste et souriant]
«Par conséquent, nous sommes dorénavant officiellement en liaison diplomatique, chères dames.»

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, sérieux]
«C'est un traité préliminaire, bien entendu...Car nous avons des articles à créer qui sauront garantir des traites économiques, militaires et scientifiques entre nos concitoyens... »


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Sans le moindre doute, Excellence. Il ne s'agit là, et mesdames pourront, j'en suis sûr, vous l'affirmer, que d'une formalité d'usage au vu et au su des dialogues constructifs que nous abordâmes jusqu'ici. Il ne faut pas perdre l'idée, M. le Chancelier, que quand nous arrivâmes, nous étions des inconnus pour nos hôtesses. »


[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, sérieux, néanmoins souriant]
«Oui, oui...C'est sûr. Le protocole a sa place. En plus, comme vous semblez bien le dire, M. Reynolds, c'est un gage que de signer ce traité. »


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Exactement, M. le Chancelier. Ceci dit, mesdames, allant dans le sens de M. McMenamin et de nos prédictions, j'aurai quelques points, si vous le permettez, à moi-même écrire pour ajouter des compléments substantiels... »

Aussitôt, Reynolds s'accapara délicatement et poliment la dactylo, et se mit lui-même à faire retentir les cliquetis de chaque pression faite sur le clavier et par le rebattement du levier de retour à chaque ligne rédigée. Devant tous, le diplomate gädhlois se révélait être à priori un habitué au maniement de la machine à écrire, encrant délibérément avec assurance et rapidité, sans toutefois atteindre le niveau d'expertise des secrétaires aiglantines, bien évidemment plus aguerries que lui dans cette science...Enfin, pendant que Neilson tapait sur l'outil emprunté, Torin poursuivit...

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant]
«Pendant qu'il écrit, pourriez-vous me dire si votre gouvernement a autrefois été en contact avec le Pelabssa...Je veux dire, celui d'avant le Grand-Chaos ? Si oui, quelle était la nature de vos relations à cette époque et comment a réagi votre population face à l'effondrement pelabssien ? »

Les quelques mots envoyés, Reynolds termina, saisit le document, qu'il qualifia de brouillon, tout en demandant l'avis de gentes dames dans la pièce...
Traité aiglanto-gädhlois d'entendement


I. Transits commerciaux

1.1 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagent formellement à respecter les normes et procédures de chacun des pays lors d’échanges commerciaux

1.2 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagement solennellement à identifier la provenance des produits échangés pour être accessibles aux acquéreurs et à apposer une étiquette des valeurs nutritives, des ingrédients et des descriptions lisibles et traduites en la langue officielle des destinataires, ainsi qu’à joindre clairement une mention des allergènes contenu ou ayant été en contact avec les produits en cause.

1.3 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagent mutuellement à établir des taux douaniers minimums à hauteur de 10% pour chaque marchandise qui transitera entre les commerçants et particuliers des pays signataires.

1.4 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagent bilatéralement à veiller à l’application rigoureuse des protocoles en vigueur et à communément combattre la contrebande de quelconque nature par une uniformité procédurale définie entre les services douaniers des deux nations.

II. Coopération scientifique

1.1 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagent mutuellement à faciliter l’accessibilité aux données de recherches multidisciplinaires au bénéfice de leurs communautés scientifiques et universitaires.

1.2 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagent bilatéralement à mettre en œuvre des recherches afin de développer des technologies à énergie renouvelable et à utilisation durable via une équipe commune financièrement alimentée par les soins des deux États signataires.

1.3 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagent à encourager la coopération scientifique interdisciplinaire entre leurs communautés scientifiques en octroyant, sous réserve, des subventions aux projets de recherches.

1.4 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagent à faciliter la délivrance de visas estudiantins et/ou de travail entre les États signataires pour permettre aux titulaires desdits visas de poursuivre promptement leurs études et recherches, tant que les activités sont avérées et conformes aux lois des États concernés.

Avatar du membre
Leraptopes
Dirigeant vénéré
Messages : 958
Enregistré le : mer. févr. 04, 2015 6:29 pm

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Leraptopes » mer. juil. 20, 2016 10:33 pm

Bien misent en confiance, Adelheid, Joséphine et Françoise parlaient bien plus ouvertement que lors des rencontre précédentes. Les Gädhlois avaient su apporter de la chaleur malgré leurs origines nordiques! Toutes trois écoutaient attentivement Torin et Neilson qui finalisaient la signature du traité.

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangère, souriante]

"Et nous en sommes fort aise! C'est absolument parfait! Et je vous en prie!"

Elles observaient Neilson utiliser la machine à écrire avec aisance, puis elles écoutaient Torin et Adelheid lui répondit.

[Adelheid Friedburg, Présidente, sérieuse et souriante]
"Et bien non, nous n'avons jamais été en contact avec le Pelabssa. Du moins pas sous la République. A vrai dire je ne crois pas que nous ayons eu les moindres relations avec le Pelabssa… »

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, souriante]
« En effet, y compris à l’époque coloniale, jamais l’Aiglantine n’a eu le moindre contact avec le Pelabssa…"

[Adelheid Friedburg, Présidente, sérieuse et détournant le regard]

"Donc concrètement...nous n'étions même pas au courant de ce qu'il s'était passé au Pelabssa. Ni même de ce qu'il se passait ailleurs."

[Joséphine Mercier, Secrétaire Générale, sérieuse]

"Nous n'avons compris que très récemment les causes de l'épisode radioactif qui a frappé notre pays en 2022, les taux de radiations avait soudainement explosé frôlant pendant plusieurs jours les seuils critiques fixé par l'Office Fédéral de la Santé."

[Adelheid Friedburg, Présidente, sérieuse et peu souriante]

"Nous nous sommes prit une sacré dérouillé lorsque nous avons eu accès aux informations internationales, et cet effroyable tragédie est d'abord passé comme une mauvaise plaisanterie tant cela nous paraissait impossible...or malheureusement...c'était bel et bien la réalité. L'effondrement du Pelabssa n'a en rien impacté nos vie, si ce n'est comme le disait Mme.Mercier l'épisode radioactif auquel nous avons été confronté. Par contre...vous avez dû être sévèrement impacté par la guerre du Pelabssa, non?"

En terminant sa phrase, Adelheid prit le document tout juste tapé par Neilson. Elle le lu en posant sa paire de lunette au bout de son nez puis le fit lire à ses deux autres collègues.

[Adelheid Friedburd, Présidente, souriante]
"Nous agréons à ce traité, il nous convient parfaitement! Et j'admire votre prévenance à l’égare des consommateurs!"

Avatar du membre
Sir_Ulric
Maitre du monde
Messages : 1823
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 5:25 pm
NJ V3 : Roumalie - Gädhland
NJ V4 : Uhmali - Kingsey - Jinguo

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Sir_Ulric » ven. juil. 29, 2016 4:23 pm

Introspection historique XIV

Hôtel-de-Ville de Balthazard: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds/Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

Le Pelabssa...un pays autrefois tant diffus à travers le globe planétaire...Pourtant, en dépit de ce renom, l'Aiglantine n'avait vraisemblablement jamais entretenu le moindre contact avec cette nation aujourd'hui détruite. Étrange, puisque les Aiglantins, malgré leur paganisme, ressemblait à bien des aspects aux Pelabssiens d'avant l'événement dorénavant connu sous le nom de Grand-Chaos. Enfin ! Cela n'était pas une tare, puisque les USP étaient devenu une tourbière corrompue et impotente avant sa «disparition» officielle...Plus ou moins comme il en fut le cas pour l'antique empire de Neapolis (Rome, IRL), qui n'existait encore que dans les consciences à l'époque de son trépas notarié. Quoi qu'il pouvait en être, le Gädhland et ses représentants avaient une opinion bigarrée sur la question du Pelabssa d'antan...

Les deux dignitaires gädhlois s'échangèrent mutuellement un regard interrogateur avant de poursuivre...


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Étonnant ! Vous n'avez jamais eu ouï-dire des États-Unis du Pelabssa avant la rupture de votre isolation diplomatique ? »

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, sérieux]
«Tout le monde n'a pas été obligé de les connaître, M. Reynolds. »


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«En effet, M. McMenamin. Je ne puis qu'être en accord avec vous. Quant à vous, mesdames, si vous n'avez appris que récemment les contrecoups de l'effondrement du Pelabssa et des autres grands événements, comme la chute des blocs, je n'ose imaginer votre stupeur devant la...ribambelle de renseignements qui tomba sur vos bureaux... »


[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, sérieux]
«Tragique...C'est la seule chose à dire. Maintenant, les familles essaient de rebâtir leur vie dans leur nouvelle nation d'adoption. Nous concernant, mesdames, la vérité est que nous avions des relations courtoises.»


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Courtoises...Oui. Le Gädhland a été membre-observateur de l'Organisation du Traité d'Helligton, mais jamais davantage, ce par choix. Nous avions des différends à propos de plusieurs points de vue. Cependant, cela n'empêcha point de développement d'un commerce stable et de partenariats...L’anéantissement des É-U du Pelabssa n'a pas été si dramatique si nous l'abordons d'une seule optique fiscale...Le drame fut surtout humain, car des milliers de Pelabssiens désirèrent se voir accorder l'asile, un refuge...Même des Marines pelabssiens vinrent... »


[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, sérieux]
«D'ailleurs, vous me rappelez qu'il manque une clause militaire au traité, M. Reynolds.»

[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Vous avez raison, Excellence. »

Neilson tapa aussitôt les termes d'un accord ayant pour cible l'aspect militaire, pendant que Torin continua la conversation, encore.

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant]
«Les consommateurs, dites-vous ? Oui...Nous disposons de normes alimentaires rigoureuses au Pays de Gädh. Nous créâmes même l'OCSA pour que les normes soient maintenues en dehors du pays. Jusqu'ici, l'OCSA fait loi au Gädhland et en Hannunah. C'est une bonne démarche...de coopération. Pour être plus précis, vous connaissez probablement le principe selon lequel ''nous sommes ce que nous mangeons'', je crois. Un principe qui n'a pas tort si nous le mesurons. Les OGM et le traitement d'aliments par le biais de produits toxiques sont des causes notables de développements pathologiques handicapant...


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Voilà pour le traité ! Est-ce que cela convient à tous ? Il est possible d'ajouter des notifications ou des spécificités»
Traité aiglanto-gädhlois d'entendement


III. Coopération militaire

1.1 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagent à coopérer via des stages, simulations et entraînements communs.

1.2 Le Gädhland et l’Aiglantine s’engagement à former un état-major interarmées pour les besoins logistiques et académiques des gens sous leur responsabilité lors des démarches d'instruction communes en se concertant formellement avant chaque déploiement et pour permettre à la fois aux corps de terrain et aux corps d'officiers stratégiques d'acquérir expériences et connaissances.

Avatar du membre
Leraptopes
Dirigeant vénéré
Messages : 958
Enregistré le : mer. févr. 04, 2015 6:29 pm

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Leraptopes » mer. août 10, 2016 1:39 pm

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, souriante]
"Non! Je vous l'assure! Nous n'en avions jamais entendu parlé!"

[Adelheid Friedburg, Présiedente, souriante et sérieuse]
"Il faut comprendre messieurs que nous n'avons jamais éprouvé le besoin d'aller à la rencontre des autres, et c'est aussi vrai au siècle dernier qu'au quatre derniers millénaires passés. L'Aiglantine a toujours offert tout ce dont les autochtones et les colons avaient besoin. Et il faut dire que nous voyions les autres comme une menace..."

[Joséphine Mercier, Secrétaire Générale, ironique]
"Je crois pouvoir affirmer que nous sommes le seul pays où vous pourrez bronzer au côté d'artillerie lourde anti-navires..."

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, souriante]
"Il a fallu attendre le début des années 2000 pour voir notre comportement changer, c'était la première fois que des étrangers en périls rentraient sur nos terre, et nous ne pouvions pas les renvoyer, ça aurait été inhumain! Mais cela a amené son lot de problèmes auquel nous n'avions jamais été confronté, au final il nous a été nécessaire de coopérer pour la première fois de notre histoire avec le Wildhorn et le Lito, nos plus proches voisins. La suite vous la connaissez! Il s'en est suivit d'une ouverture diplomatique conséquente qui nous a mené à vous rencontrer aujourd'hui!"

[Adelheid Friedburg, Présidente, sérieuse et sarcastique]
"Notez M.Reynolds que vous avez entièrement raison, c'est fou ce que les hommes sont capables de faire en deux siècles...surtout en matière de conner..."

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, rattrapant Adelheid puis souriante]

"...D'ingéniosité destructrice! Dans un registre plus agréable, oui, nous faisons très attention à ce que nous mangeons! Enfin, c'est une conséquence directe de notre culture à vrai dire, les pesticides ou tout autres produits qu'ils soient synthétiques ou naturels polluent les sols et menacent la biodiversité. Tout est une question de dosages vous voyez? Au final, nous mangeons très bien! Nos fruits et nos légumes sont très riches en vitamines divers et varié! Je le précise car la sélection empirique mené par d'autre nation a vraisemblablement provoqué une perte à la fois gustatives et protéiques. Enfin bref! La nature est bien faite et nous lui faisons confiance!"

Neilson fini de taper à la machine sa proposition, les trois femmes prirent connaissance de son contenu.

[Adelheid Friedburg, Présidente, sérieuse et ajustant ses lunettes]
"Ecoutez, cela me convient totalement. Il vaut mieux des traité court et clair que des traité trop long et remplis de faille. Je suis donc prête à signer ce traité tel quel! Des exercices communs ne pourront qu'être bénéfiques pour nos hommes! Nous sommes d'accord là dessus? Ou avez vous d'autres idées?"

Avatar du membre
Sir_Ulric
Maitre du monde
Messages : 1823
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 5:25 pm
NJ V3 : Roumalie - Gädhland
NJ V4 : Uhmali - Kingsey - Jinguo

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Sir_Ulric » ven. août 19, 2016 4:29 pm

Introspection historique XV

Hôtel-de-Ville de Balthazard: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds/Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

D'une conversation à l'autre, les dignitaires se confortaient...


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Diplomatiquement, je crois que c'est complet. Nous passâmes les chapitres commerciaux, militaires et développementaux. Je vous invites, chères dames, à modifier tout ce qui vous apparaîtra bon avant de valider nos documents. Si les lignes vous conviennent, nous certifierons également. »

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant]
«Je me réjouis d'ores et déjà des fruits de cette entrevue, mesdames.

Ceci dit, avons-nous d'autres points à l'ordre du jour ?
»

[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Non, je ne pense pas...À moins que nos hôtesses en disposent. Quant à votre isolation passée, voilà encore une facette historique à explorer pour les experts de chacun de nos pays. Vous avez sans le moindre doute été accosté par des navires avant que la colonisation ne s'abatte ici.»

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant]
«M. Reynolds, avant l'arrivée des vikings, le Gädhland n'eut pas de contacts étrangers, et peu avec les autres autochtones continentaux...Il est tout à fait possible que leur peuple ait vécu en autarcie. C'est le bénéfice d'une île... »

Avatar du membre
Leraptopes
Dirigeant vénéré
Messages : 958
Enregistré le : mer. févr. 04, 2015 6:29 pm

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Leraptopes » ven. août 26, 2016 5:26 pm

[Adelheid Friedburg, Présidente, souriante]
"Il nous convient totalement, c'est parfait. Et comme vous le dites, nous avançons à grand pas! C'en est très réjouissant!"

[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, souriante]

"Et si je puis me permettre, il nous reste encore un sujet important à traiter! Qui m'est d’ailleurs le plus important: je veux parler de la Culture et de l'éducation! C'est ce qui permettra à nos deux pays de se découvrir l'un de l'autre! Si je puis me permettre, nous avons une proposition à vous faire. Mme.Mercier, si vous le vouez-bien?"

[Joséphine Mercier, Secrétaire Générale, sérieuse et fouillant dans une pochette cartonnée]

"Mais bien entendu."

Joséphine extirpa une feuille de son porte-document, puis elle la posa sur la table basse en face des dignitaire Gädhlois.
PARTENARIAT CULTUREL
Aiglantine-Gädhland



La République Fédérale d'Aiglantine, ci dénommé Aiglantine, et l'état du Gädhland, ci dénommé Gädhland, ont conclus les accords suivants:

0. Validité du traité
Le traité ci-présent entrera en vigueur à l'unique condition que celui-ci soit accepté à la majorité absolu par le peuple aiglantin lors d'une votation.
(+ condition du Gädhland?)


I. Partenariat étudiants et professionnel
1.1 L'Aiglantine s'engage à accepter des étudiants gädhlois dans toutes ses filières en adéquation avec les exigences et les conditions d'entrées de ses établissements.
1.2 Les établissements universitaires aiglantins accueilleront des étudiants gädhloisdans le cadre d'échanges universitaires ou de stages linguistiques;
1.3 L'Aiglantine s'engage à créer une bourse d'étude pour tout étudiant gädhloisdésireux de réaliser sa formation, quelle qu'elle soit, en Aiglantine.

2.1 Le Gädhland s'engage à accepter des étudiants aiglantins dans toutes ses filières en adéquation avec les exigences et les conditions d'entrées de ses établissements.
2.2 Les établissements universitaires gädhlois accueilleront des étudiants aiglantins dans le cadre d'échanges universitaires ou de stages linguistiques;
2.3 Le Gädhland s'engage à créer une bourse d'étude pour tout étudiant aiglantin désireux de réaliser sa formation, quelle qu'elle soit, au Gädhland.

II. Échanges de biens culturels

1.1 L'Aiglantine s'engage à autoriser la tenu d’événements gädhlois sur son territoire dans le respect des lois en vigueurs.
1.2 L'Aiglantine s'engage à permettre le transferts d’œuvres d'arts et historiques lors d'expositions faites au Gädhland.
1.3 L'Aiglantine s'engage à prendre grand soin et à assurer la sécurité des œuvres d'arts et historiques gädhloise lorsque celle-ci se trouvent sur le territoire aiglantin.
1.4 En cas de dégradation, de perte ou de vol, les assurances publiques et privés aiglanaises rembourseront l'intégralité de la valeur estimée de l’œuvre concernée.

2.1 Le Gädhland s'engage à autoriser la tenu d’événements aiglantins sur son territoire dans le respect des lois en vigueurs.
2.2 Le Gädhland s'engage à permettre le transferts d’œuvres d'arts et historiques lors d'expositions faites en Aiglantine.
2.3 Le Gädhland s'engage à prendre grand soin et à assurer la sécurité des œuvres d'arts et historiques aiglanaises lorsque celle-ci se trouvent sur le territoire gädhlois.
2.4 En cas de dégradation, de perte ou de vol, les assurances publiques et privés gädhloise rembourseront l'intégralité de la valeur estimée de l’œuvre concernée.


Font suites aux articles I et II, la création d'un partenariat culturel et étudiant entre l'Aiglantine et le Gädhland.
[Françoise Deschamps, Secrétaire des Affaires Etrangères, souriante]
"Nous vous laissons en prendre connaissance! Et pour répondre à vos interrogations messieurs, si ces deux dernier siècles ont été marqué par une fermeture totale de nos frontière, cela n'était pas le cas avant! Toutefois, mais sans réelle volonté de s'isoler, il y a eu peu de candidats aux voyages pour l'Aiglantine au court des dernier millénaires...Peu de grandes villes donc peu de commerce...donc peu de marchants. L'aiglantine est resté hermétique au monde il faut le dire! Il n'y a pas eu de grand empire coloniale au Zanyane, seul le commerce pouvait pousser d'autres nations à venir voir nos ancêtres! Mais il y a tout de même eu du passage, voyez-vous nous avons retrouvé dans les années 1990...c'était en 92 ou 93, je ne sais plus, bref, nous avions retrouvé une embarcations makaranne vielle de deux millénaires! Avec l'ouverture des frontière récemment, les recherches ont reprit quant à l'origine exacte de ce petit navire de commerce. Enfin! Pardonnez-moi je m'égare!"

Avatar du membre
Sir_Ulric
Maitre du monde
Messages : 1823
Enregistré le : ven. avr. 22, 2011 5:25 pm
NJ V3 : Roumalie - Gädhland
NJ V4 : Uhmali - Kingsey - Jinguo

Re: Rencontre diplomatique Aiglantine-Gädhland

Message par Sir_Ulric » ven. sept. 16, 2016 12:32 am

Introspection historique XVI

Hôtel-de-Ville de Balthazard: Françoise Deschamps/ Joséphine Mercier/ Neilson Reynolds/Adelheid Friedburg/Torin McMenamin

Reynolds s'affaira quelques secondes sur le parchemin, acquiesça et officialisa définitivement la documentation diplomatique par sa signature...Suite à ça, comme son homologue, il décida de s'étendre sur la pertinente, mais non pas indispensable question, de la trouvaille navale vieille d'un millénaire...


[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«C'est signé...Vous disiez que les vestiges d'une embarcation makarane furent l'objet de recherches ? Je sais que ça n'a nulle influence sur nos pourparlers, mais j'apprécierais savoir si à défaut de la datation, vous en saviez davantage sur cette barque. Oh ! De plus, toujours dans la même optique, j'ai cru saisir que vous aviez reçu le...rang d'associé de cette île lointaine que vous avez appelé...Jiyi, si je ne m'abuse. Est-ce que le peuple de Jiyi a un quelconque rapport avec le bateau ancien dépoussiéré ? »

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant]
«M. Reynolds, je ne crois pas que votre curiosité soit appropriée présentement...Vous pourrez librement satisfaire vos lubies une fois l'entrevue achevée avec les soins de madame Deschamps, si celle-ci y agrée.

Concernant la question scolaire, pourriez-vous nous présenter ce que vous estimez adéquat, ou dans une certaine mesure, ce que vous proposez aux nations avec lesquelles vous êtes plus...accommodantes, mieux disposées.
»

[Neilson Reynolds, ministre des Affaires extérieures, souriant]
«Bien sûr, M. le Chancelier. Veuillez m'en excuser...Alors, en ce qui à trait à l'éducation et la culture, nous discutâmes précédemment de l'assouplissement des visas et des échanges estudiantins...donc, j'ose imaginer que vous souhaitez illustrer les équivalents en matière de critères de réussite pour l'obtention d'un diplôme d'études, une reconnaissance des acquis académiques ainsi qu'une installation d'une ''maison'' formellement dédiée à la culture gädhloise chez-vous et à celle aiglantine au sein du Pays de Gädh dans des musées ? Dans un tel cas, j'aimerais que vous m'informiez des modalités courantes par chez-vous, chères dames... »

[Torin McMenamin, chancelier du Gädhland, souriant]
«1990, dites-vous ? Le Gädhland, quant à lui, aurait sans doute eu le même destin s'il n'avait pas été entre le Vicaskaran et l'Alméra...Des circonstances particulières ont auparavant fait du pays une plaque tournante du commerce avant l'apparition des vols commerciaux...

Sur un autre point, si je peux me le permettre, je trouve que vous parlez le fiémançais métropolitain habilement...Je croirais entendre M. De Marsac...le lieutenant-gouverneur au Gädhland. Où l'avez-vous appris, mesdames ?
»

Répondre

Retourner vers « La Scène Internationale »