Commission

Lots 57-58-59
Répondre
Avatar du membre
mark
Maitre du monde
Messages : 2354
Enregistré le : sam. févr. 21, 2015 7:47 pm
NJ V4 : Caskar

Commission

Message par mark » mar. sept. 05, 2017 1:05 pm

COMMISSION ENTREPRENEURIALE CASKAR


Image


Nouvelle entité de décision pour les Entreprises; elles va être destinées à appliquer le principe simple, mais qui à fait ses preuves des brindilles : seules, elles sont cassables aisément tandis qu’ensemble, elles sont inébranlables. Bien qu'ici, le pouvoir ducale ne soit représenté que par le Grand Officier aux Affaires Commerciales; il ne dispose que d'une voix tandis que les décisions sont prises par l’ensemble des PDG/directeurs.
Il est à noté que sont but est non-seulement de faire une mise en commun des bénéfices nets en vue d’investissements au nom de la commission le tout doublé de l'établissement d'une stratégie commercialo-économique commune.
ImageEugène Marakes

Depuis son émergence, Marakes s'est révélé comme le véritable élément coordinateur de toute la commission et son implication auprès des intérêts de la commission lui ont fait gagné autant la sympathie que le respect de ses membres. Cette proximité, bien que poussant son Altesse à la méfiance, ne représente pas un danger, car le personnage fait partie du premier cerlce et à, de ce fait, une fidélité totale envers la Grande Duchesse.
Néanmoins, ce qui pousse à facteur d'inquiétude, c'est ce qu'il adviendra lorsqu'il ne sera plus là et la question sera dès lors de savoir si le successeur n'aura pas toute la puissance et la richesse des entreprises qui lui montra à la tête....
ENTREPRISES CASKAR

Image
Domusca (BTP)
Image
Lilie Rovakines

Image
Compagnie navale Caskar (militaire)
Image
Sylvie Olbani

Détention de 10 % des parts d'Idl Krasny (société vonalyanne de construction navale)

Image
Compagnie navale Caskar (civil)
Image
Sylvie Olbani

Image
Scenochas (grande distribution)
Image
Mathias Erinil

Image
Société Pétrolifère Caskar
Image
Aetion Obernalis

Image
International Communication Service (Médias et Télécommunications)
Image
Michaël Daetios

Image
Matios (drones)
Image
Jean Fontos

Image
Compagnie des Cieux (Transport et conception d'appareil)
Image
Thétis Lubern

Image
Jioniska (Transports terrestres)
Image
Elvire Atikernas

Les gouvernements doivent satisfaire le peuple, les mauvais l'ont oublié...

Avatar du membre
mark
Maitre du monde
Messages : 2354
Enregistré le : sam. févr. 21, 2015 7:47 pm
NJ V4 : Caskar

Re: Commission

Message par mark » sam. sept. 09, 2017 11:11 pm

La réunion hebdomadaire se déroulait normalement, la question du projet de développement global étais en train d'être examiné quand un secrétaire entra sans prévenir, se dirigeant vers Marakes, installé en bout de table, pour lui remettre un papier tout en lui chuchotant une information à l'oreille. Toute la salle, surprise par l'évènement, tourna la tête dans la direction des deux personnages.
Le Grand Officier aux Affaires Commerciales parut alors faire un bon dans son siège.

"- Merci mon petit, vous pouvez nous laisser."

Un silence pesant s'installa, l'expression de Marakes cachant mal un émoi mélangé de furie.
Puis, prenant une inspiration, il s'adressa d'une voix de ce calme annonçant une tempête, à l'un des participants.

"Messire Iperopoulos....

- Monsieur le conseiller ?" Lui sourit Iperopoulos

Image


- Que m'aviez vous garantie lorsque la Soverovie avait remporté un contrat conséquent à notre nez et notre barbe ?

- Que plus jamais nous ne verrions la vente de navires militaires nous échapper.

- C'est cela... Donc, pourriez-vous m'expliquer ceci ?"


Dit-il en lui tendant le document pour qu'il le lise.
Quelques minutes passèrent à l'issue desquelles le directeur devint blême.

"3 milliards et des brouettes, c'est la valeur de l'ensemble de ces contrats, à un milliards environ le contrat..." Posa simplement Marakes. "

Iperopoulos posa le document, le regard froid, bien qu'il sache très bien ce qui était en jeu.

"C'est un accident.

- Un accident ?!"
Explosa Marakes. "Un accident ?! Un contrat manqué c'est un accident; mais trois ! C'est de l'INCOMPETENCE !"

Iperopoulos ne bougea pas, restant stoïque malgré l'ouragan qui s'annonçait.
Image


"Vous avez loupé un marché qui représente une somme colossale ! Nous sommes censé être une puissance navale mais nous ne vendons que des navires cargos ! Le plus amusant est que ce sont nos fonds qui ont financés cet achat ! NOS FONDS ! Je vous laisse immaginer les retombées ! Nous allons être la risées des entreprises après cela ! Vous déshonorez votre entreprise, l'esprit de cette commission et le Caskar tout entier !" Lui hurla-t-il dessus, veines saillantes.

"Vous avez échoué et ce de manière magistrale ! Non-seulement par l'échec retentissant que représente ce contrat, mais également par l'humiliation que vous faites subir au caskar !

Même les Soverovs, qui sont pourtant loin d'être très tourné vers les mers, ont réussi à décrocher un des contrats ! Cela fait deux fois ! Sans compter bien sur que le seul pays insulaire qui ait vraiment contribuer est le Vonalya ! Qui à pris une avance considérable !

Nous sommes à la traîne dans bien des domaines et par dessus le marché nous ne sommes même pas capables de vendre nos produits ! C'est scandaleux et risible à la fois !"
Postillonna-t-il en se tournant vers la baie vitrée derrière son siège. Mettant les mains dans le dos, pour regarder un instant Setan s'endormant, il se retourna et conclu :

Image


"Je vous trouverait un rendez-vous demain auprès de son Altesse; elle décidera s'il faut vous gardez ou vous chasser... Sortez !"


Iperopoulos se leva, dans le silence redevenu absolu, puis alors qu'il allait franchir la porte, Marakes piqua : "Soyez certains que je soutiendrais activement la seconde option auprès d'elle..."

Iperopoulos s'arrêta, se tourna vers les membres de la salle et, d'une humilité que certains pays de l'Est connaissent, il s'inclina profondément sans mot dire avant de se relever et partir.
Personne dans la salle ne lui rendit son salut. Le déshonneur de l'homme les incitants plutôt à suivre son départ du regard, sachant combien la suite des évènements allaient être compliqués....
Les gouvernements doivent satisfaire le peuple, les mauvais l'ont oublié...

Avatar du membre
mark
Maitre du monde
Messages : 2354
Enregistré le : sam. févr. 21, 2015 7:47 pm
NJ V4 : Caskar

Re: Commission

Message par mark » dim. nov. 05, 2017 2:23 pm

La porte s'ouvrit en coup de vent, Marakes entra d'un pas vif et décider pour rejoindre sa place.
En s'asseyant, il poussa un soupir et regarda une seconde les membres de la commission.
"Je sort d'une réunion houleuse avec le conseil. Tous sont en faveur de la neutralité alors même que nous avons une occasion en or de rattraper toutes nos pertes et faire des bénéfices..."
Image


Voyant que l'assistance comprenait le fond mais pas la forme, il précisa : "Dame Olbani, où en est Iperopoulos ?"
La responsable de la compagnie navale se redressa dans son siège et d'une voix qui traduisait la mauvaise nouvelle que cela impliquait pour elle, répondit : "Dans les temps."
Tout le monde la regarda avec un air de surprise.
"Vous voulez-dire que d'ici la fin de l'année, nos chantiers pourront.... construire des croiseurs ?
- Non, je vous dit que d'ici une semaine, son navire sera en mesure d'être mis à l'eau et d'entamer ses essais élémentaires. Autrement dit, le navire sortira techniquement des chantiers. Mais il ne sera en rien opérationnel. C'était son contrat.

Image


- Parfait souffla Marakes avec un léger sourire malin."
Il prit un temps puis se remis à parler quand différents secrétaires entrèrent avec des dossiers qu'ils placèrent devant les directeurs.

"Mes très chers amis, je vous apporte dans les documents qui vous remis de quoi faire tourner vos entreprises pour au moins 10 ans."
Dame Olbani manqua de s'étouffer en lisant le sien : "Douzes frégates commandables de manière immédiates et... 24 supplémentaires pour l'année 2035 ?" Elle regarda Marakes, ne croyant pas à l'importance de la commande.

"Comment diable avez-vous obtenus ces informations des affaires extérieures ?" Demanda Lubern (compagnie des cieux)

Image


"J'ai eu droit à un exemplaire, leurs jumeaux sont en ce moment à la Résidence Ducal. Mais tel que je le vois, elle va tenter d'empêcher la validation de cette commande. La flotte de la Couronne est puissante mais fragile, et elle verrait d'un mauvais œil une nation sous domination impériale renforcer ces effectifs."

Image


Il y eut un silence dans la salle. Tous se regardèrent, s'attendant à la mauvaise nouvelle et finalement, Olbani prit le risque : "Qui à passé cette commande ?

- Le Mahajanubia." Les membres de la salle baissèrent la tête où eurent un sourire traduisant le "et merde !" et une déception globale s'installa. "Il a offert également l'achat de quelques unités sous-marines. D'autre part, le Vryheid se dit prêt, d'après cette nation, à faire la même commande."
Obernalis (Société Pétrolifère) secoua la tête en refus et regarda le Grand Officier : "Messire, ces offres ne valent rien. Non pas qu'elles sont inintéressantes loin de là, mais la Grande Duchesse nous fera sauter si nous les acceptons."

Image


"Je ne pense pas. Car cette manœuvre indiquerait qu'elle prend parti pour l'un des camps. Si elle veut prouver sa neutralité, alors elle nous laissera les mains libres sur un plan strictement privé. Nous avons nos propres fonds et moyens, nous ne sommes rattachés à l’État que par ma personne et le fait que la Grande Duchesse puisse vous remplacer selon son bon gré. De fait, si nous acceptons de construire des navires, nous faisons simplement tourner nos entreprises."

"Soyons réalistes, qu'ont-ils demandés en échange de cet achat ?

- Un soutien.

- Super."
Soupira avec embêtement Obernalis. L’État n'acceptera jamais, même officieusement.

"L’État peut-être, mais nous, j'en suis moins sur. Nous avons des ressources financières, nous pouvons engager ou former des mercenaires à notre solde." Obernalis se tut, de nouveaux échanges de regards se firent, la réflexion était logique.

"Monsieur Marakes, vous êtes conscient que si... votre plan marche, non-seulement son Altesse va devoir abandonner sa prééminence sur les entreprises. Ce qui veut dire que vous allez devoir choisir un camp..." Posa avec réalisme Olbani (Compagnie Navale). "D'autre part, nous allons engager un bras de fer important avec l’État.

Image


- J'ai pensé à cette hypothèse, et je pense avoir ce qu'il faut pour convaincre son Altesse de nous laisser faire sans que nous perdions du temps à obtenir votre complète indépendance du pouvoir..."
Conclut Marakes avec un sourire.
Les gouvernements doivent satisfaire le peuple, les mauvais l'ont oublié...

Avatar du membre
mark
Maitre du monde
Messages : 2354
Enregistré le : sam. févr. 21, 2015 7:47 pm
NJ V4 : Caskar

Re: Commission

Message par mark » mer. nov. 29, 2017 8:57 pm

Setan, 27 Septembre 2034.
Siège de la Commission.

La nuit était tombé, et au vu des forts et fructueux bénéfices qu'avait apportée cette année, la Commission s'offrait une fête à laquelle avait été conviée des petits responsables jusqu'au grandes figures des entreprises.

Parmis eux, l'on retrouvait messire Obernalis ainsi que ces dames Olbani et Lubern.

Image


https://www.youtube.com/watch?v=1lHOYvIhLxo


Au dehors, Marakes venait d'arriver et descendait de voiture pour se rendre à la réception. C'est en remontant le tapis déployé pour l'occasion qu'il remarqua du coin de l'oeil,devant la porte, au delà de la foule de journalistes cherchant à en apprendre sur les projets futurs du consortium, dame Antalevi.

Image


La rejoignant sans hâte, il la laissa marcher à ses côtés. Il avait l'habitude de ce genre de démarche, habituelle de la dame qui faisait le messager des "influents".

"Bien le bonsoir monsieur Marakes, et toutes mes félicitations.

- Dame Antalevi, quel plaisirs de vous voir ici ! Je vois que la couronne garde un œil sur ceux qui sont déjà censé garder un œil.

- Les hommes volent aux gré de la valeur de l'or, c'est bien connu monsieur Marakes, et vos récents succès n'iront pas pour affirmer le contraire.

- Je ne sais pas si l'on peut qualifier un simple contrat de "succès".

- En partant du postulat que non seulement il est d'une somme colossal pour une seule entreprise, presque du jamais vu jusqu'à présent et que, plus important, il semblerait que la guerre tourne finalement en faveur de l'UPO. Je pense que l'on peu qualifier cela de succès : les entreprises vont tourner pour au moins 3 ans, et vous allez sous peut être en mesure de lancer votre fameux "grand projet".

- Voyons madame, n'agissez pas comme si dame Kowalski avait eu vent de cette chose, sinon vous risquer de vous retrouver comme cette pauvre Boardesteckt : à chercher des réponses auprès de ceux qui ne les ont pas.
Image


- Je ne pense pas être dans ce cas."
Répondit-elle en lui jetant un regard amusé.

"Certes. Néanmoins, il s'avère que pour ce soir, j'ai laissé ma mémoire dans la voiture.

- Serais-ce une invitation monsieur ?

- Nullement, néanmoins, si vous vouliez bien vous donnez la peine d'une photo avec moi."


Acceptant, Antalevi esquissa un sourire timide tandis que Marakes, bien plus à l'aise avec les foules, sortit son plus beau sourire de vitrine :
Image


Dès que cela fut terminé, elle regarda de nouveau le personnage et poursuivi : "A jouer en solitaire, vous risquez de vous faire plus d'ennemis que d'amis.

- A jouer dans tout les camps madame, c'est vous qui finirez par vous faire baiser. Et cette fois, dans tout les sens du terme."
Lâcha Marakes avec un faux air aimable avant de disparaitre vers le centre de la salle, plantant Antalevi sur place.

Elle eut un petit rictus contenu, regarda un temps s'éloigner le personnage. Pour la première fois, Marakes montrait cette grossierté distinguée dont il avait le secret. Le point touché devait donc être vital pour ses projets. La chose allait prendre donc du temps. Il suffirait d'attendre le bon moment pour supprimer les échafaudages de l'édifice. Si cela s'avérait nécessaire : il ne fallait pas que les succès lui montent à la tête...
Elle tourna les talons pour sortir, satisfaite du résultat.
Lorsqu'il arriva proche du centre, une idée bien précise en tête, il attrapa au vol un verre et rejoignit dame Olbani.
En l'interpellant, elle se tourna et le laissa approcher.

Image


"Bonsoir Eugène. Ravie que vous soyez venu.

- Pour rien au monde je n'allais manquer cette petite sauterie.

- Il semblerait en effet qu'elle attire beaucoup de monde, surtout des mouches."
Soupira Olbani. "J'en ai déjà reçu au moins cinq avant votre venue.

- Certes, certes. Mais c'était le meilleur moyen pour vous informez de choses importantes précisément sans avoir à la sortie le tumulte des journalistes. Et puis, c'est bien plus agréable que le cadre un peu trop sérieux et cérémonieux de la Commission.

- Si vous dîtes, qu'est-ce que cela concerne ?

- Le grand projet.

- Au cas ou vous ne l'auriez pas remarqué, il semblerait que la presse soit au courant.

- Oui, probablement une délicatesse de Dame Kowalski qui n'aime pas trop notre petit succès."
Sous-entendit Marakes avant de boire une gorgée.

"Je vois. Vous pensez qu'elle agit sur ordre de son Altesse ?

- Surement pas, le flicage n'est pas le genre d'Alexandra. En revanche, il est certain qu'elle suit l'affaire de loin. Nous restons tout de même théoriquement ses humbles serviteurs."


Olbani pouffa avec un sourire en coin.

"Quoi donc ?" S'étonna Eugène

"Humbles...." Répondit-elle avec un sourire amusée.

Et, sans le moindre stress, Marakes leva son verre et dit haut-et-fort : "Longue vie à son Altesse Alexandra !"

Image


Tout le monde l'imita. Olbani baissa la tête avant de regarder de nouveau ce qui était théoriquement son patron :

"Si vous me parliez à présent de ce fameux Grand Projet ?

- Pour sur : Madame Olbani, nous allons bientôt engager un vaste plan de diversification.

- Diversification ?

- De nos activités ! La Commission à; part le contrat que vous avez décroché en plus d'une aide ducale que je mentionnerais uniquement par pure politesse tant elle est dérisoire; les fonds nécessaires pour se lancer dans pareil aventure.

- Vous ne comptez, j'espère, pas que sur ces fonds ?

- Bien sur que non, mais ils renforcent sensiblement notre chiffre d'affaire combiné qui est déjà conséquent."
Assura Eugène.

" Et en quoi consisterait cette... diversification ?

- Nous allons nous mondialiser : implanter des filliales, entreprises de montages, réseaux de fournitures et même bientôt, par les achats de dame Lubern, posséder des aéroports dans une zone stratégique; la chose sera, je l'espère, suivie d'autre.

- Nous nous lançons donc... dans la conquête d'un empire ?

- Oui, les Kaiyuanais règne sur la téléphonie avec Black Lotus, le Yuhanaca et plusieurs autres pays ont confortablement installé leur position au siège de l'OIA. Position qui risque de se confirmer par de puissantes capacités réelles si nous restons là sans rien faire.
De fait, nous allons agir par ce que nous savons faire de mieux : commercer. Les nouveaux modèles de Scenochas auront la priorités et recevront un noms un peu plus occidental.
Mais en ce qui vous concerne, je veux que vous profitiez de l'amorphie des nordistes pour vous procurez ou implanter de nouveaux chantiers navals dans le monde. Ou tout du moins, vous arrangez pour pouvoirs implanter ces chantiers afin de les développer à terme.

Image

- Pourquoi les pays accepteraient-ils ?

- Parce que non-seulement vous allez faire les salamalec et contrat vous mettant sous les lois du pays accueillant. Mais de plus il stipulera que les commandes du pays dans lequel vous serez installé seront prioritaires et, plus important, si vous recevez des commandes mobilisant ces chantiers, qu'elles ne partiront pas à destination d'un pays ennemi.
A cela, inutile de vous préciser que vous emploierez de la main d’œuvre locale et que vos fournitures viendront en priorité du pays accueillant.

- Je ne vois là que des avantages, néanmoins, quels sont les nôtres ?

- Nous sommes une entreprise, le simple fait d'être en mesure de vendre... et de vendre beaucoup est, à mon sens, un argument suffisant."


Olbani ne répondit pas, cela semblait logique. Pourtant, elle sentait bien qu'il y allait avoir un sérieux écart entre le plan initial et les probables difficultés qu'elle allait rencontrer.

"En quel nom dois-je agir ?

- Au nom de votre entreprise. Officiellement, nos entreprises se lancent dans la grande course concurrentielles entre elles.

- Quel intérêt ?

- Mais voyons dame Olbani...."
sourit Marakes. "Votre émancipation vis-à-vis de la couronne. Et surtout; une primauté qui vous permettra de vous asseoir à ma place. A la tête de la Commission..."

Olbani laissa un court silence qu'elle mit à profit pour faire un rapide calcul.

"Et son Altesse dans tout cela ?

- Je vais lui exposer les vertus de la chose, et je suis même près à parier qu'elle soutiendra en créant un statut privilégié pour ceux qui deviendront, j'en suis sur, nos futurs partenaires.

- Le commerce ne vise-t-il pas à l'enrichissement ?

- Bien sur : mais, enrichissons nos partenaires et nous nous enrichirons avec eux !"

Les gouvernements doivent satisfaire le peuple, les mauvais l'ont oublié...

Avatar du membre
Alboise de Pontoise
Dirigeant toléré
Messages : 79
Enregistré le : mer. août 16, 2017 10:28 am

Re: Commission

Message par Alboise de Pontoise » mer. oct. 10, 2018 8:23 pm

Image


Monsieur le Représentant de la Commission des entreprises Caskar,

J'ai l'honneur de vous informer que la République fédérale de Laurence, est heureuse de vous compter parmi ses fournisseurs de pétrole brut. Nous considérons votre offre de transport de la marchandise jusqu'à nos installations portuaires, comme un geste commercial laissant augurer, nous l'espérons, de durables et mutuellement avantageuses relations.

En l'espèce, je vous propose de fonder notre contrat sur la base de l'échange, au prix du marché, c'est-à-dire 85,00 $ le baril soit 535,50 $ les mille litres (6,3 barils),

Vous nous proposez votre gaz naturel, offre qui retient notre intérêt. Nous souhaiterions également bénéficier d'un accord d'importation de cette ressource sur la base du prix actuel savoir 1,43 $ le m3.

Pour notre part, nous vous proposons d'échanger ces ressources contre notre cuivre, au prix IRL à discuter de 6 825,00 $ la tonne https://www.journaldunet.fr/patrimoine/ ... es-metaux/, la Bourse internationale n'en ayant pas encore publié de cotation, et notre fer au prix marché de 241,00 $ la tonne.

Il nous restera ensuite à rédiger et valider le contrat, par vos soins ou les nôtres.

En attendant votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Représentant de la Commission, le témoignage de mes aimables respects.

Louis de Mérat,
Officier des relations extérieures de
la République fédérale de Laurence

Avatar du membre
Alboise de Pontoise
Dirigeant toléré
Messages : 79
Enregistré le : mer. août 16, 2017 10:28 am

Re: Commission

Message par Alboise de Pontoise » mer. oct. 17, 2018 12:24 am

Image


Monsieur le Représentant de la Commission des entreprises Caskar,

J'ai l'honneur de revenir vers vous afin de vous proposer la Convention suivante annexée au présent et qui, je pense, vous donnera toute satisfaction. Je me permets d'attirer votre attention sur une malencontreuse erreur de notre part. Nous avons diffusé un appel d'offre portant sur du pétrole brut, alors que notre besoin est de pétrole raffiné. Mais j'espère que votre bienveillante indulgence nous permettra néanmoins de maintenir notre accord de fond qui demeure la fourniture d'hydrocarbures.

Je vous propose de me déplacer à Setan avec mon cabinet, à votre convenance, pour vous porter ladite Convention et procéder à sa signature. La République fédérale de Laurence se félicite de cet accord et souhaite recevoir les premières livraisons au plus vite.

En attendant votre réponse, veuillez recevoir, Monsieur le Représentant de la Commission, le témoignage de mes aimables respects.

Louis de Mérat,
Officier des relations extérieures de
la République fédérale de Laurence
[+] Convention
CONVENTION INTERNATIONALE DE VENTE


L’an deux mille trente-sept, le vingt mai, à Setan, Grand Duché Caskar,

ENTRE

D'UNE PART,
Le Grand Duché Caskar,
Représenté par Eugène Marakes, Représentant de la Commission des Enreprises Caskar,

ET D'AUTRE PART,
La République fédérale de Laurence/Bundesrepublik Laurenz,
Représentée par Louis de Mérat, Officier des relations extérieures de la République fédérale de Laurence/ Bundesrepublik Laurenz Außenoffiziar (ci-après, « l’Acheteur »),

Les deux Nations déclarent qu’elles ont intérêt à réaliser les opérations prévues dans la présente Convention et conviennent de ce qui suit :

Clause 1. PRODUITS
Par la présente Convention, le Vendeur s’oblige à fournir et l’Acheteur à acquérir les produits et quantités suivants : 15.147.500 de barils de pétrole raffiné chaque année.

Clause 2. PRIX
Le prix total des produits que l’Acheteur s’engage à verser au Vendeur sera de un milliard deux cent quatre-vingt sept millions cinq cent trente-sept mille cinq cent dollars SP (1.287.537.500 $ SP). Ce prix est la somme du prix de tous les produits et quantités indiqués à la Clause 1. Les deux Nations s’engagent à renégocier la présente Convention lorsque celle-ci se verrait affectée par des changements substantiels du marché international, ou par des situations politiques, économiques ou sociales dans le pays d’origine ou de destination du produit qui nuiraient de façon notable à l’une des Nations.

Clause 3. CONDITIONS DE LIVRAISON
Le Vendeur livrera les produits par voie maritime à Port-David, division Géoglobal, État de Laurentide en République fédérale de Laurence. Il devra remettre la marchandise à l’endroit convenu, au maximum un jour avant la date limite établie dans la présente Convention. Si à l’arrivée de la marchandise à destination l’Acheteur ne la prend pas en charge, le Vendeur pourra exiger le respect de la présente Convention et le versement effectif du prix convenu.

Clause 4. CONDITIONNEMENT
Le Vendeur s’oblige à livrer les produits objets de la présente Convention dûment conditionnés et protégés conformément à leurs caractéristiques spécifiques et aux conditions du mode de transport maritime.

Clause 5. MODE DE RÈGLEMENT
L’Acheteur s’oblige à verser le prix total qui figure dans la présente Convention. Le règlement de ce prix se fera par lettre de crédit irrévocable et confirmée payable auprès de l’établissement bancaire désigné par le Vendeur.

Clause 6. DATE DE REGLÈMENT
Le prix sera payé en totalité chaque année à la date anniversaire de la signature de la présente Convention.

Clause 7. DURÉE ET DÉNONCIATION
La présente Convention est établie pour une durée de une année renouvelable par tacite reconduction. La présente Convention pourra être dénoncée par acte de l’autorité signataire de la présente Convention de l’une des deux nations, et publiée à l’international. La dénonciation entraînera obligation de solder les livraisons effectuées pendant l’année de dénonciation.

Signatures
Eugène Marakes - Louis de Mérat

Avatar du membre
mark
Maitre du monde
Messages : 2354
Enregistré le : sam. févr. 21, 2015 7:47 pm
NJ V4 : Caskar

Re: Commission

Message par mark » lun. nov. 12, 2018 1:35 pm

Image


Il était 16h, le temps était chaud, l'atmosphère fraîche pourtant. Un vent du sud parcourait le pays et agitait lentement les feuilles des arbres.
Marakes avait été demandé à la résidence ducale. Une fois son identité vérifiée, les grilles s'ouvrirent, livrant le passage à sa voiture qui alla se garer devant la résidence.
En descendant, il se fit la réflexion que s'il avait désormais l'habitude des lieux, il lui semblait que quelque chose changeait. La date n'était pas celle du conseil, quand au secrétaire qui lui avait donné rendez-vous, il lui avait précisé une date et une heure, autrement dit, il ne s'agissait de rien de pressant. Ce qui était inhabituel puisque dans ce genre de cas, Alexandra préférait aborder la question pendant la réunion hebdomadaire.

Tout en se faisant ces diverses réflexions, il monta les escaliers en direction du Cabinet.
Alexandra s'y trouvait, assise, une fois de plus. Mais elle était affairée sur divers documents. Et il faut dire que la récente nouvelle des événements du Yogodaï avait occupé une partie de son temps, au point qu'elle avait requis un arrêt de l'expansion divisionnaire au profit du grand chantier Yogodai.

Image

Elle se redressa. "Messire Marakes, je vous en prie, prenez place."

Le conseiller s'exécuta. Elle mit quelques secondes avant de poursuivre, s'avançant sur le bureau : "La récente création de l'Empresio est incontestablement une démonstration de votre importance nouvelle sur la scène mondiale. L'ICS à largement repousser sans d'ailleurs véritable problème son concurrent santognais qui, il faut l'avouer, ne s'est pas donné la peine d'essayer une conquête à grande échelle de nos marché. Gyokaï lorgne toujours sur votre division Teiko mais n'a pas réussit à l'entamer, et les premiers rapports reçu du Bykova sont plutôt concluants, ces derniers ont l'air, pour l'heure, satisfaits.

Dans le même temps, je me rend compte d'un point essentiel : la création de l'Empresio pose un certain problème, en effet, à l'heure actuelle, vous demeurez associé à la couronne, ce qui à pour désagréable effet de faire passer cet ensemble comme une organisation Caskar avant de passer pour une organisation commissionnaire, avec tout ce que cela implique.

Imaginez qu'un cas comme celui du Nuevo-Rio nous concernent ? Que ferions nous ? Nous irions fouillez sans vergogne chez n'importe qui ? Alors que les divisions sont dépendantes de leur bon plaisirs et par ce biais l'empresio ?

Image

- Je suppose, que votre Altesse à envisager une solution.

- En effet, et vous pouvez remercier la conseillère Antalevi qui l'a suggérée."


Marakes eut un petit mouvement de surprise mais laissa aller.

"Il est devenu évident qu'au vu des implications mondiales dans lesquelles vous plonger le Caskar par vos simples activités et surtout, les entraves que vous lui poser dans le cas où il aurait à mener des politiques moins pacifiques vis-à-vis de partenaires qui, potentiellement dans l'avenir, seraient identifiés comme belliqueux ou comme ayant commis des sévices sur un pays tiers, il devient pressant de rendre sa liberté d'agir au Grand Duché.

Aussi, par la présente, je vous confère la votre."
Dit-elle en tendant un document à Eugène.
"La Couronne, désormais, n'interviendra plus dans la nomination des directeurs de la Commission. En revanche, la société pétrolifère reste en votre sein mais sera une entreprise d'état, disons qu'il s'agit du dernier pied de l'état dans vos affaires. Soyez rassuré quand au fait que vous pourrez toujours requérir l'aide et le soutien de la Couronne en cas de nécessité, et j'espère qu'il en ira de même pour nous. Désormais, les divisions et le commerce devraient êtres suffisant pour garantir votre succès et votre prospérité.
Le Caskar deviendra de fait une division, elle devra toutefois rester votre division mère et continuera d'abriter votre siège et celui de l'Empresio.

En conclusion, je dirais que vous avez construit en deux ans ce que je n'ai pas réussit à faire en 6. Mes félicitations. J'espère que vous n’oublierez jamais que vous demeurez Caskar."


Image

Marakes jubilait, mais il ne le montrait presque pas, il se contenta de répondre : "Votre Altesse, cela ne risque pas d'arriver : sur le plan du commerce, je ne fait pas encore assez confiance aux Scenomen pour cela." Sourit-il.
Les gouvernements doivent satisfaire le peuple, les mauvais l'ont oublié...

Répondre

Retourner vers « Caskar »