Informations Impériales

B11
Gwenael

Re: Informations Impériales

Message par Gwenael » jeu. août 25, 2016 2:14 am

13 décembre 2030

Ar C'hellaouenn Impalaerel


Célébration du mariage de la Princesse héritière à Maklaris


ImageImage


L'événement que tout le monde attendait s'est enfin produit. Hier, 12 décembre 2030, des millions de Schenkenniens et de Lénovinirs étaient rassemblés devant leurs postes de télévision afin d'assister à la cérémonie du mariage de Son Altesse Impériale la Princesse Claire de Schenkennie et de Son Excellence Grand-Ducale Rainagan Aingeal.


UNE UNION PRÉVUE DE LONGUE DATE
L'annonce du prochain mariage de la Princesse Claire n'a été une surprise pour personne. En tant que future Impératrice des Schenkenniens, la Princesse héritière se doit de mettre au monde sa descendance au plus tôt, afin d'éviter que sa maternité ne vienne perturber l'administration de l'Empire pendant son futur règne. La recherche d'un futur époux s'est donc imposée comme une priorité dès la Restauration, afin de perpétuer la Dynastie de Schenkennie.
La tâche n'était cependant pas aisée, le Prince consort devant être de confession hénaïque, à l'instar des membres de la Maison de Schenkennie. La principale religion de l'Empire étant assez peu répandue de par le monde, les prétendants étaient peu nombreux, et l'Empereur préférait ne pas se résoudre à marier sa famille à un membre de l'ancienne noblesse d'Empire, dont il ne comptait pas officialiser la condition. Seul un noble ouest-lénovinir, ou éventuellement carnutois, au culte se rapprochant fortement de l'hénaïsme, aurait pu faire l'affaire. Seulement, aucun des anciens partenaires celtes de l'Empire n'était alors sorti de son isolation, et l'Empereur dut se résoudre à patienter.
Ce n'est qu'au début de l'année 2028 qu'un nouvel espoir est apparu, avec l'annonce de l'ouverture diplomatique du Lénovin. Désireux de marier au plus vite sa fille et de renouer avec son voisin oriental l'alliance d'antan, l'Empereur s'est empressé de prendre contact avec le Haut-Conseiller lénovinir aux Affaires Extérieures, pour finalement recevoir Sa Grâce Grand-Ducale Raingan Aingeal au Palais Impérial.
La discussion entre les deux hommes et lointains cousins a été longue, mais abouti à la signature de nombreux accords encore en vigueur aujourd'hui, ainsi qu'à l'organisation du prochain mariage de Son Altesse Impériale la Princesse Claire avec un membre de la haute noblesse lénovinire.


UN PRÉTENDANT CHOISI AVEC SOIN
Selon la tradition schenkennienne, il est de coutume que le futur époux d'un héritier soit choisi par celui-ci. Il a donc été convenu entre Sa Majesté l'Empereur et Sa Grâce Grand-Ducale le Haut-Général de l'envoi d'une liste de prétendant par ce dernier à la Princesse. Les candidatures étant nombreuses, la constitution de cette liste a pris plus de deux ans, et a finalement été transmise à la Princesse Claire en septembre dernier. Parmi les prétendants, bien entendu, de nombreux membres de la Maison des Aingeal, fils du Haut-Général, mais également des autres maisons lénovinire. C'est finalement le premier nom de cette liste qui a été retenu par Son Altesse Impériale : celui de Son Excellence Grand-Ducale Rainagan Aingeal.
Ce choix peut être expliqué par plusieurs facteurs. Tout d'abord, la Princesse Impériale et le jeune Grand-Duc avaient déjà eu l'occasion de faire connaissance au Lénovin avant la Restauration, alors que la famille impériale résidait sur les terre de la Maison des Aingeal. Les jeunes héritiers, âgés du même nombre d'années, s'appréciaient donc déjà.
Outre ces critères personnels, des raisons plus politiques ont également pu motiver ce choix. Tout d'abord, le Grand-Duc est souvent décrit comme un brillant politique. Les compétences acquises dans ce domaine par son éducation seraient probablement fort utiles à l'Empire si la future Impératrice devait temporairement démissionner de ses fonctions pour cause de maternité. Ensuite, Son Excellence Grand-Ducale est officier dans l'armée princière lénovinire. À mesure que la Schenkennie est prise dans un nombre croissant de conflits internationaux, l'Armée Impériale joue un rôle de plus en plus important dans l'Empire, et la connaissance de la chose militaire par ses dirigeants ne peut être que bénéfique.
Enfin, l'appartenance du futur prince consort à la dynastie des Aingeal ne peut être que bénéfique pour les relations entre le Lénovin et la Schenkennie. La Maison des Aingeal, administrant les provinces occidentales du Lénovin, est fortement imprégnée par la culture celtique, et probablement la plus favorable à la Schenkennie de toutes les grandes familles du Lénovin. Cette qualité est donc de taille alors que l'Empereur compte énormément sur le renforcement des liens schenkenno-lénovinirs.


UNE CÉRÉMONIE SCHENKENNO-LÉNOVINIRE
Au-delà du simple mariage de la Princesse Impériale de Schenkennie, cette union est bel et bien un symbole d'une alliance schenkenno-lénovinire plus forte que jamais.
Comme l'exigent les traditions impériales, l'union a été bénie par le Grand Ancien du Haut-Conseil Druidique de l'Empire. Cependant, le Grand Druide lénovinir a exceptionnellement lui aussi fait acte de présence à la cérémonie afin de la co-bénir, à la demande du Général Aingeal. L'approbation de l'Empereur montre bien sa volonté de consolider au mieux les liens unissant les nations schenkennienne et lénovinire.
La cérémonie retransmise en direct sur les télévisions schenkennienne et lénovinire, a été autant suivie dans chacun des deux pays, ce qui témoigne de l'intérêt que les deux peuples portent l'un à l'autre.


L'union de la Princesse Claire et du Grand-Duc Rainagan Aingeal lie, à l'instar de la Guerre de Varlovie mais d'une manière différente, une fois de plus les nations schenkennienne et lénovinire par le sang. Ces liens, plus forts que jamais, ne sont pas prêts de se briser, alors que les deux pays jeekimois sont pris dans les mêmes tensions nées du conflit varlovien.

Vive la Nation, vive le Peuple Schenkennien, vive l'Empereur !

Gwenael

Re: Informations Impériales

Message par Gwenael » jeu. août 25, 2016 4:53 pm

15 décembre 2030

Ar C'hellaouenn Impalaerel


Des missionnaires viertensteinois agressés dans tout le pays


Image


Les tensions religieuses ont atteint leur paroxysme ces derniers jours, avec des missionnaires viertensteinois agressés dans tout le pays. Le gouvernement impérial a prévu de réagir.


UNE PRÉSENCE VIERTENSTEINOISE FORTE MAIS DÉCROISSANTE
Cela fait plus de six ans qu'ils sont sur notre territoire. En août 2024, alors que la crise alimentaire déchirait encore la nation schenkennienne, le régime impérial tout juste restauré entreprenait de résoudre ce problème, qui tenaillait la Schenkennie depuis une dizaine d'année. Une privatisation excessive et une priorité données aux secteurs défensifs par le commandement pelabssien avaient en effet grièvement endommage l'appareil de production agricole schenkennien, et plus d'un tiers de la population souffrait de sous-nutrition.
Dès son retour sur le trône, l'Empereur a instauré le système de rationnement, afin que chaque citoyen bénéficie de la même quantité de nourriture, et débuté la modernisation de l'industrie agro-alimentaire nationale. Cependant, cette dernière devait durer plusieurs mois avant de parvenir à une production efficace et suffisante, c'est pourquoi il a été pris la décision de demander un aide étrangère, afin que tous les citoyens schenkenniens puissent manger à leur fin. L'aide proposée par Centralia a joué un rôle capital. Mais en plus de celle-ci, l'Empire s'est vu livrer plusieurs millions de rations de viande par le Viertenstein, afin de contre-balancer la production essentiellement céréalière de la Schenkennie, et réduire ainsi la malnutrition. C'est en échange de ces livraisons que l'Empire a accepté la venue de missionnaires viertensteinois sur son territoire, ainsi que la construction d'écoles catholiques privées, bénéficiant des subventions de l’État schenkennien.


UNE PRÉSENCE CONTROVERSÉE
L'accord, bien que critiqué à l'époque, n'a pas fait l'objet d'un débat particulièrement houleux, alors que le pays sortait tout juste de la guerre civile et souffrait de la pire crise de famine de son histoire. Le sujet est revenu sur la table il y a près de deux ans, lorsque le Père Steiner, missionnaire viertensteinois, a été agressé par des partisans du PNSS. Le vieil homme, en partie paralysé, a ensuite été rapatrié dans son pays, avant de revenir sur le sol jeekimois accomplir sa mission, mais cette fois en fauteuil roulant. L'affaire a été beaucoup reprise au niveau politique, notamment par Démocratie Républicaine, dont certains militants n'ont pas hésité à venir troubler la tranquillité du Père Steiner lors de la campagne des élections législatives de 2029, s'exhibant en photo aux côtés du malheureux tétraplégique.
Le PNSS, quand à lui, a nié toute responsabilité concernant l'agression, mais n'a pas manqué de rappeler que la Schenkennie était une terre celte et hénaïque, et devait le rester.


UNE PRÉSENCE A NOUVEAU CONTESTÉE
Suite à l'agression du Père Steiner, le gouvernement impérial a immédiatement réagi en apportant une protection rapprochée aux missionnaires viertensteinois, assurée par les forces de la Police Impériale. Néanmoins, cette mesure a pris fin il y a quelques années, avec l'apparition de fortes tensions entre l'Empire et le Viertenstein au sujet de la Varlovie.
Depuis lors, les agressions se multiplient contre les missionnaires viertensteinois. Plus de vingt cas d'agression ont été recensés depuis juillet dernière, et la violence a atteint son paroxysme hier, à l'aéroport de Maklaris. Six hommes âgés de 18 à 25 ans ont pris à parti un missionnaire et son chauffeur. Ce dernier a été grièvement blessé au crâne et à l'abdomen, victime de coups de poignard et de bat de baseball. Il est évident que le Père Beutel, âgé de 52 ans, aurait été tué si une patrouille de la Police Impériale n'avait pas été là pour arrêter les forcenés. Les six agresseurs ont tous été tués, dont deux par balle, et les quatre autres au sabre de combat. Le Père Beutel, quand à lui, a été blessé au genou par une balle perdue.


UNE RÉACTION IMMÉDIATE DES AUTORITÉS
Les réactions du personnel politique ne sont pas faites attendre. La Générale Ilana Jontek, cheffe du Parti National-Socialiste Schenkennien, a immédiatement démenti les accusations selon lesquelles son parti était à l'origine de ces attaques, arguant que les auteurs n'étaient adhérents au PNSS dans aucun des cas.
L'Empereur, dans un communiqué officiel, a bien évidemment condamné ces attaques, en ajoutant quelles sont le signe que "les accords passés avec le Viertenstein, à une époque où celui-ci comptait profiter de la douleur qui était celle des Schenkenniens confrontés à la pénurie alimentaire, ne sont plus supportés par les citoyens de l'Empire. Il est tant que les missionnaires almérans quittent notre territoire, sur lequel ils ne sont plus les bienvenus. Ces agressions sont également le signe d'un malaise plus grave encore, provoqué cette fois par les vestiges du désastre républicain qui a ravagé notre pays pendant plus de soixante-dix ans. La laïcité et l'absence d'une religion qui soude notre nation et cimente notre société engendre des troubles que nous ne pouvons plus tolérer, c'est pourquoi je compte proposer d'ici quelques jours au Palais Impérial l'adoption d'une loi faisant de l'hénaïsme la religion officielle de l'Empire Schenkennien. Celle-ci sera institutionnalisée, tandis que les autres cultes pourront continuer à être exercés, par un financement privé."
Les mesures annoncées l'année dernière suite à l'agression du Père Steiner, et retardées par le conflit varlovien, sont donc sur le point d'être définitivement adoptées, alors que l'Empire est en paix avec l'extérieur, mais n'en a pas fini avec les violences intérieures.


Vive la Nation, vive le Peuple Schenkennien, vive l'Empereur !

Gwenael

Re: Informations Impériales

Message par Gwenael » mar. oct. 25, 2016 1:05 am

13 Juin 2031

Ar C'hellaouenn Impalaerel


Des écoles hénaïques en Varlovie


Image


Le gouvernorat schenkennien de Varlovie a annoncé que l'enseignement religieux serait désormais promulgué dans les écoles varloves placées sous administration schenkennienne.


UNE OBLIGATION LÉGALE APPLIQUÉE TARDIVEMENT
Conformément aux accords passés entre l'Empire Schenkennien et la République Consulaire de Varlovie lors de la création de cette dernière, le gouvernorat schenkennien de Varlovie est chargé d'administrer une zone située au nord du territoire varlovien, et représentant environ vingt pourcent de sa superficie totale. Cette clause vise à alléger les dépenses publiques du nouvel État varlovien, afin que celles-ci puissent être réaffectées au financement de la reconstruction de l'économie varlovienne. Le gouvernorat est donc entièrement géré par des fonctionnaires schenkenniens, un état de fait qui concerne l'ensemble des branches de la fonction publique, y compris l'éducation. Les cours dans les classes de primaires, de collège, de lycée, et dans les universités, sont ainsi promulgués par des professeurs schenkenniens. C'est pour cette raison que la langue schenkennienne a été adoptée comme première langue obligatoire par l'ensemble des établissements scolaires varloviens.
Étant placé sous la protection de la police et des magistrats schenkenniens, le gouvernorat est également soumis à la loi schenkennienne. De ce fait, la récente adoption de l'hénaïsme comme religion officielle de l’État schenkennien s'applique également dans le nord de la Varlovie, où les élèves devront désormais suivre un enseignement religieux. Légalement, cette mesure aurait donc déjà dû être mise en oeuvre depuis le 16 décembre 2030, date à laquelle la réforme religieuse proposée par l'Empereur a été ratifiée par le parlement schenkennien. Cependant, les services éducatifs varloviens ont été soumis aux mêmes contraintes logistiques que l’État schenkennien : Du fait du développement excessif de l'athéisme en Schenkennie depuis 1949, le personnel religieux vient à manquer, et il a déjà été difficile de pourvoir les établissements scolaires schenkenniens en prêtres susceptibles de promulguer un enseignement religieux. Ce n'est que grâce à l'effort fourni par les autorités religieuses impériales dans la formation de ses prêtres que les cours de religion ont enfin pu débuter en Varlovie.


UNE OPPOSITION VARLOVIENNE FORTE
Les réactions à l'annonce du commencement des cours de religion en Varlovie à la rentrée prochaine n'a pas tardé à faire réagir une bonne partie du personnel politique varlovien, qui est rapidement parvenu à influencer l'opinion publique. De nombreux responsables des partis d'opposition, notamment communistes et alcevistes, se sont empressés de protester très vivement, accusant les Schenkenniens de "violer les principes de la République laïque" pour les uns, ou bien "de tenter d'imposer une culture qui n'est pas celle de la Varlovie" pour les autres. Étrangement, les protestations les plus audibles ne proviennent pas des individus les plus concernés. Cela peut être aisément expliqué par le fait que l'hénaïsme n'est pas totalement étranger aux Varloviens résidant dans la région frontalière de la Schenkennie, le long d'une frontière qui est restée assez poreuse au cours du siècle dernier. Les manifestations organisées par les Alcevistes à Kazen ont par conséquent rassemblé peu de participants, qui ont pu être dispersés sans effort par la Police Impériale.
D'après les derniers communiqués publiés par le gouverneur schenkennien en Varlovie, l'enseignement religieux dans les classes varloviennes n'est nullement remis en cause, et débutera effectivement à la rentrée prochaine.


Vive la Nation, vive le Peuple Schenkennien, vive l'Empereur !

Gwenael

Re: Informations Impériales

Message par Gwenael » jeu. juin 28, 2018 10:43 pm

24 Juin 2036

Ar C'hellaouenn Impalaerel

Des clichés compromettants de l'Empereur sont en circulation

C'est un scandale d'un genre nouveau qui secoue l'Empire Schenkennien aujourd'hui, puisqu'il touche directement la famille impériale. Le pouvoir de l'Empereur, qui se voulait jusqu'alors irréprochable, se trouve à présent remis en question par la parution de clichés à la nature particulière. Bien que leur provenance soit encore inconnue, il semblerait que ceux-ci aient été réalisés pendant la jeunesse de Sa Majesté Gwenael ar C'halloudek, alors que celui-ci se prélassait sur les plages orientales du Lénovin, ignorant encore à quel glorieux destin les Dieux le destinaient. Cependant, loin de l'image forte et exemplaire que l'Empereur s'est jusqu'alors attaché à renvoyer, il apparait ici en tenue plus que légère, que certains observateurs, notamment la Générale Ilana Jontek (cheffe du PNSS, Parti National-Socialiste Schenkennien, ndlr), n'ont pas hésité à catégoriser comme « franchissant les frontières de l'indécence ».

Alors que les cotes de popularité de Schenkennie Impériale (parti soutenant la politique de l'Empereur et le pouvoir de la famille impériale, ndlr) sont en train de s'effondrer à une vitesse alarmante, toutes les solutions sont envisagées dans les rangs de la dynastie régnante afin d'éviter le pire. On évoque même une possible abdication de l'Empereur au profit de sa fille, Son Altesse Claire de Schenkennie.

Ici, les clichés mis en cause :
Image
Image
Image


Vive la Nation, vive le Peuple Schenkennien, vive l'Empereur !

Répondre

Retourner vers « Schenkennie »