Rencontre Quantar/Schlessien à Lyöns

Les événements importants gérés par le Maître de Jeu (MJ) ont lieu ici et les nations peuvent réagir et participer.
Braunschweig
Maitre de l'univers
Messages : 5020
Enregistré le : jeu. oct. 07, 2010 3:58 pm

Message par Braunschweig » dim. oct. 02, 2011 1:34 pm

<center>Image

Ludwig von Ferdinand : Voyons Madame Haslen, je n'esquive aucun sujet. Toutefois, vous devez savoir que notre pays ne se prend pas pour un justicier. Nous n'avons pas ambition à devenir les gendarmes du monde. Si le Lochlann et l'Albion ont un différend, qu'ils le règlent entre eux. La seule chose que je peux faire c'est proposer notre intermédiaire et un palais neutre pour les négociation. Je sais que ce n'est pas ce que vous voulez entendre, mais il va falloir vous en contenter car il n'y a rien de plus à dire. Que l'Albion et le Lochlann soit en désaccord est une chose. Que le Schlessien ait un avis, en est une autre. Pourquoi vouloir à tel point que nous choisissions un camp ? Pourquoi ne pas croire que ce que je vous dis est vrai ?
<center>Image</center>

Bonaparte N
Maitre de la galaxie
Messages : 3965
Enregistré le : sam. oct. 24, 2009 1:37 pm

Message par Bonaparte N » dim. oct. 02, 2011 1:52 pm

<center>Image
Ketty Haslen: Votre camps est tout trouver Monsieur Von Ferdinand. Les dernières missives adressées à l'Albion sont très explicite. Il semblerait que vous maîtrisiez pas le contexte et l'histoire géopolitique de cette zone de l'Alméra. Pour preuve vous ne répondez pas à mes questions. De ce fait, votre vision de la Garinge, de l'Albion et du Lochlann est quelque peu éronnée. Il semblerait que vous trouviez tous légitime que le Garinge trouve son indépendance, pour des raisons qui sont encore flou, mais que, par une raison qui m'échappe, vous ne soyez pas au courant et n'ayez aucun avis sur les Vallés du Nord, pour le coup historiquement albionais. Si le Lochlann demande l'indépendance de la Garinge alors il va de soit que les Vallés Nords retournent sous administration albionaise. Et dans ce cas, le Quantar n'y vois rien à redire et nous retrouvons une carte initial de l'Alméra avec en prime la paix. Vous comprendrez que l'Albion ne peut pas tout donner, il faut que les efforts soient fait dans les deux sens. Nous vous faisons part de tout cela car nous savons pertinnement que vous entretenez de bonne relation avec le Lochlann. Vous êtes dans votre rôle de médiateur.
</center>

Braunschweig
Maitre de l'univers
Messages : 5020
Enregistré le : jeu. oct. 07, 2010 3:58 pm

Message par Braunschweig » dim. oct. 02, 2011 2:00 pm

<center>Image

Ludwig von Ferdinand : Je vous poserais une seule question. Pensez vous que le fait d'entretenir de bonnes relations avec le Lochlann nous fasse automatiquement tomber dans son camp ? Parce que si c'est le cas, je pourrais vous répondre que puisque vous entretenez d'excellentes relations avec le Raksasa vous êtes aussi fautif que lui dans l'affaire de l'Eussice. En diplomatie il n'existe pas de relations permettant de relier un état aux actes d'un autre sous prétexte que c'est un ami. Je n'évite aucune question, mais je me refuse à vous dire ce que vous souhaitez entendre quand bien même ce soit faux. Cessons donc de continuer de dialoguer comme deux sourds. Nous n'avons pas le même avis, mais je reste convaincu que nous pouvons quand même discuter d'autres choses. L'Affaire de la Garinge est complexe, plus complexe que ce que vous ne tentez de nous faire croire. Je ne suis pas idiot et mal-informé. Alors par pitié cessez donc de nous faire passer pour des incompétents. Les schlessois ne l'apprécieront que très peu, et moi de même.
<center>Image</center>

Bonaparte N
Maitre de la galaxie
Messages : 3965
Enregistré le : sam. oct. 24, 2009 1:37 pm

Message par Bonaparte N » dim. oct. 02, 2011 2:10 pm

<center>Image
Ketty Haslen: Je me contente seulement de vous faire part du sentiment quantarien. Toutefois vous défendez un traité bec et ongle sans avoir d'avis sur les multitudes tractations lochlannaises dans la région, je parle bien entendue de le fameuse Guerre Verte et ses conséquences géographique. De ce fait, nous nous posons naturellement des questions. Je tenais également au passage à vous dire d'abandonner toute comparaison avec le Quantar et le Raksasa. Pour le simple fait que nous ne sommes pas intervenus diplomatiquement dans l'affaire de l'Eussice, même en temps que médiateur. Or cette votre cas à cet instant même pour ce qui est de la Garinge.
</center>

Braunschweig
Maitre de l'univers
Messages : 5020
Enregistré le : jeu. oct. 07, 2010 3:58 pm

Message par Braunschweig » dim. oct. 02, 2011 2:14 pm

L'obstination chronique quantarienne n'était donc pas une légende et le Premier ministre pouvait encore une fois s'en rendre compte. Mais en fin diplomate, il poursuivait à répondre poliement et sans rien laisser transparaître.

<center>Image

Ludwig von Ferdinand : Vous voulez savoir pourquoi nous défendons ce traité ? Et bien, la raison est assez simple. Que se passerait-il si le traité n'était plus respecté ? Je crois qu'il est inutile que je vous explique plus en détail que la paix entre le Lochlann et l'Albion, et par extension, vu tous nos traités, la paix pour le monde dépend de ce dernier. Alors voulez vous véritablement que personne ne soutienne ce traité au risuqe de sombrer dans la guerre, vous qui avez déjà connu, sur votre propre sol les affres des combats ?
<center>Image</center>

Bonaparte N
Maitre de la galaxie
Messages : 3965
Enregistré le : sam. oct. 24, 2009 1:37 pm

Message par Bonaparte N » dim. oct. 02, 2011 2:22 pm

<center>Image
Ketty Haslen: Vous défendez un Traité sans avoir eu connaissance des événements intérieurs. Je dois dire qu'une telle diplomatie est bien singulière. Toutefois, vous comprendrez, que si nous devions respecter jusqu'au bout les principes lochlannais, les vallées du Nord, et je m'obstine à le répéter, doivent retourner sous administration albionaise. Les Lochlannais n'ont rien à y faire puisque là aussi la régione est historiquement et culturellement albionaise. Avec ce détail, nous sommes en total accord avec la vision géographique que ce fait le Lochlann de la région. Et en plus, la paix sera préservée. Mais il semblerait, que le Lochlann s'obstine lui aussi à préserver ce traité à sens unique mais vous savez mieux moi qu'il ne garantira pas la paix bien au contraire. Je rappelle aussi que les menaces de guerre, comme vous venez de le faire à l'instant, nous vienne du Lochlann et non de l'Albion, ce qui en dit long sur les intentions du "Pays du Lac" en Alméra Ouest.
</center>

Braunschweig
Maitre de l'univers
Messages : 5020
Enregistré le : jeu. oct. 07, 2010 3:58 pm

Message par Braunschweig » dim. oct. 02, 2011 2:32 pm

<center>Image

Ludwig von Ferdinand : J'admire votre promptitude à porter des jugements sur notre diplomatie et nos relations avec le Lochlann. Depuis le début de cette rencontre, Madame Haslen, vous reprochez au gouvernement schlessois de s'entendre avec le Lochlann. C'est contraire à votre vision du monde que d'être un partenaire de Jaarstad. Mais vous ai-je dit ce que je pense de vos alliances avec tel ou tel état. De grâce, cessez de nous juger. Nous sommes libres et souverains et nous préservons nos intérêts comme vous préservez les vôtres. Concernant les vallées lochlannaises au nord de l'Albion, que voulez vous que je vous dise ? Vous les considérez comme albionnaises. Soit, mais dites le donc aux lochlannais au lieu de venir nous le raconter. Que pourrons nous y changer ? Je peux vous le dire. Les schlessois ne sont pas en mesure de faire quoi que ce soit à part accueillir une conférence en terrain neutre.
Alors pour résumer notre position clairement. Le Lochlann est un proche allié de Wilhelmstadt, nous continuerons de défendre ce traité au nom de l'honneur diplomatique et de la paix et nous ne sommes pas un bureau des pleurs. Les albionnais veulent récupérer ces fameuses vallées ? Qu'il s en discutent donc directement avec les lochlannais parce qu'à ma connaissance, personne n'a abordé le sujet du côté des albionnais. C'est donc la preuve que cela ne les dérangeaient pas tant que cela. Il est certain que dans les jours à venir les journaux de vos pays vont s'en donner à coeur joie pour dire que les vallées doivent revenir sous le giron de l'Ablion. Toutefois, vous le ferez après le traité et il n'est pas de coutume de rediscuter de tel traité autant que ça arrange les parties. Soit on fait un nouveau traité sans rompre le précédent tant qu'aucun accord n'est trouvé, soit on ne fait rien mais alors on se tait et on cesse de geindre et de se plaindre en disant : "la vie est tellement injuste".
<center>Image</center>

Bonaparte N
Maitre de la galaxie
Messages : 3965
Enregistré le : sam. oct. 24, 2009 1:37 pm

Message par Bonaparte N » dim. oct. 02, 2011 2:58 pm

<center>Image
Ketty Haslen: Que voulez vous dire? Mais bon dieu, vous vous targuez de ce rôle de médiateur alors nous vous faisons part de notre sentiment. N'est-ce pas là la fonction d'un médiateur, d'écouter les deux parties et enfin trouver une solution. Qu'est ce que vous pouvez y changer? Eh bien alors, je vous pose la même question concernant la Garinge. Il suffit de faire de même avec les Vallées Albionaises. [*]. Disons aussi très clairement que ne pas rediscutez le traité arrange un peu tous le monde. Par tous le monde, j'entends le Lochlann et le Schlessien. Mais le Quantar n'a pas eu l'honneur d'avoir été invité à votre sommet, et pourtant Dieu sait que nous sommes parti intégrante de cette région. Nous aurions posé les même questions qu'a l'instant et aurons sans doute pu trouver une solution afin de pouvoir s'appuyer sur un traité équitable pour les deux parties. Ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.

Vous êtes libre et souverain. L'Albion l'est aussi. De ce fait, pour en venir au deuxième point de friction, il a parfaitement le droit d'accueillir des pélabssiens et des raksasans sur son sol. Les menaces lochlannaises sont là aussi totalement innaceptable. De ce fait, on peut dire que la volonté de destabilisation de l'Alméra Ouest vient d'un seul partie. Et par un heureux hasard toujours du même.
</center>

[Hrp: [*] Si on avait prit la peine de ranconter l'ensemble de l'Histoire et des événements qui se sont passés dans cette région au joueur de l'Albion, je pense que ta réunion se serait passée autrement. Et Guorn aurait eut plus d'argument. Mais il semblerait que personne n'ait trouvé la peine de les lui raconter. Même pas Arios, qui était censé le faire par fair play et pour le RP, c'est pour dire. Donc dans le coup, ça arrangeait un peu tous le monde. Mais je ne dis pas que c'est de ta faute. Précision passagère pour signaler la grossierté de l'affaire.]

Braunschweig
Maitre de l'univers
Messages : 5020
Enregistré le : jeu. oct. 07, 2010 3:58 pm

Message par Braunschweig » dim. oct. 02, 2011 3:11 pm

<center>Image

Ludwig von Ferdinand : Le deuxième point sur les bases militaires étrangères est une question qui m'intéresse tout autant que la première mais je dois vous avouer que sur ce point, j'ai un avis que je peux vous expliciter clairement puisque vous pensez que j'évite de donner des vraies réponses. Nous entretenons avec le Pelabssa des relations cordiales, sinon, presque amicales, malgré de grosses divergences idéologiques. En revanche, pour être très franc la dernière intervention, ou devrais je parler d'ingérence raksasane nous reste encore bien en travers de la gorge et nous n'oublirons pas ce geste. Ce coup de poignard dans le dos, malgré des accords de non agression nous rend encore plus désireux de faire payer, tôt ou tard parce que nous ne sommes pas pressés, cet affront. Les bases raksasanes nous indisposent aussi, mais par neutralité politique avec l'Albion nous n'avons rien dit. Si notre intégrité ou nos intérêts sont toutefois compromis, nous userons de tous les moyens, absolument tous. Pour l'heure nous observons avec méfiance les makarans annexer petit à petit le fier continent alméran. Cela ne sera pas envisageable sur le long terme. Imaginez si le Schlessien installait des bases aux portes du Raksasa. Nous serions immédiatement menacés de guerre.
Si le Rike en faisait de même peut être serait-il aussi menacé. Peut importe le pays. Personne n'aime avoir des bases de ses ennemis à côté de chez lui. Vous non plus d'ailleurs je pense.
<center>Image</center>

Bonaparte N
Maitre de la galaxie
Messages : 3965
Enregistré le : sam. oct. 24, 2009 1:37 pm

Message par Bonaparte N » dim. oct. 02, 2011 3:14 pm

<center>Image
Ketty Haslen: J'aimerai justement que vous vous posiez une question. A votre avis, pourquoi l'Albion a-t-il accepté l'installation de bases raksasane et pélabssienne sur son sol?
</center>

Braunschweig
Maitre de l'univers
Messages : 5020
Enregistré le : jeu. oct. 07, 2010 3:58 pm

Message par Braunschweig » lun. oct. 03, 2011 5:57 pm

<center>Image

Ludwig von Ferdinand : Votre question ne répond en rien à mes interrogations ? Quelles que soient les circonstances et les raisons, vous refuseriez, tout comme le Schlessien le refuserait, l'installation de bases ennemies à vos portes ainsi que la surveillance par des avions radars de votre espace aérien et de vos frontières.
<center>Image</center>

Bonaparte N
Maitre de la galaxie
Messages : 3965
Enregistré le : sam. oct. 24, 2009 1:37 pm

Message par Bonaparte N » lun. oct. 03, 2011 6:05 pm

<center>Image
Ketty Haslen:Je vais être assez clair Monsieur Von Ferdinand. Tant que le Lochlann persistera dans sa politique de menaces envers l'Albion, les Pelabssa et le Raksasa, appuyés par le Quantar et l'Albion, surveilleront au maximum cette frontière. De plus, il ne me semble pas que les pélabssiens violent l'espace aérien lochlannais. De ce fait l'Albion est dans son droit. Vous constatez, certes un peu amérement, votre, j'entends vous et le Lochlann, politique en Alméra Ouest.
</center>

Braunschweig
Maitre de l'univers
Messages : 5020
Enregistré le : jeu. oct. 07, 2010 3:58 pm

Message par Braunschweig » lun. oct. 03, 2011 8:30 pm

<center>Image

Ludwig von Ferdinand : Les "démocraties" sont toujours tellement promptes à juger et à critiquer les actions des autres nations. Mais que je me souvienne, aucun membre actuel de l'OTH n'a tenté de trouver de solutions pacifiques à cette crise. Alors puisque nous ne pourrons pas tomber d'accord sur ce point, pourquoi ne pas tenter de tomber d'accord sur des sujets moins polémiques.
<center>Image</center>

Bonaparte N
Maitre de la galaxie
Messages : 3965
Enregistré le : sam. oct. 24, 2009 1:37 pm

Message par Bonaparte N » lun. oct. 03, 2011 9:06 pm

<center>Image
Ketty Haslen:Les "démocraties" comme vous dîtes font le bonheur de vos ingénieurs militaires, voire plus, alors j'aimerai, Monsieur Von Ferdinand, que vous modériez vos propos au risque de tomber dans un hypocrisie qui déplait fortement au Quantar et pas seulement. De ce fait, nous ne jugeons pas, nous constatons. C'est là toute la différence. Nous voulons trouver de nouvelles solutions. Réviser le traité et aborder ces fameuses Vallées du Nord, nous nous heurtons à des incertitudes et des paroles en l'air. Alors, je vous ledemande, l'OTH, que je représente tout de même, n'essait-il vraiment pas de régler cette crise.
</center>

Braunschweig
Maitre de l'univers
Messages : 5020
Enregistré le : jeu. oct. 07, 2010 3:58 pm

Message par Braunschweig » lun. oct. 03, 2011 9:12 pm

<center>Image

Ludwig von Ferdinand : Madame Haslen, je crois avoir été correct jusqu'à présent. Les accords que le Schlessien entretient avec les Etats-Unis ne regardent que nous et tout jugement de votre part et des autorités du monde entier, soit-il communiste ou libéral n'est pas le bienvenue. Nous frisons avec vos propos l'ingérence. Si vous tenez véritablement à ce que cette rencontre ne tourne pas court, je vous invite à ne pas pratiquer l'ingérence et à ne pas tenter de nous intenter un procès d'intention. Pour les schlessois, votre politique est inadmissible autant que la nôtre l'est pour les quantariens. Les Etats-Unis, s'ils pratiquent la politique actuelle avec nous doivent avoir leurs raisons. Mais peut être n'ont-ils pas communiquer avec vous à ce sujet pour des raisons qui leur sont propres et qui nous arrangent. Le Schlessien pratique une realpolitik avec des objectifs bien particuliers qui n'ont pas vocation à vous convenir mais à nous convenir à nous et à nos alliés. Cela précisé, je vous invite à me dire, dans le respect de la non ingérence, ce qui vous dérange encore en Ouest Alméra.
<center>Image</center>

Répondre

Retourner vers « La Scène Internationale »