Informations Nationales

C-7
Répondre
Avatar du membre
Jacinto
Maitre du monde
Messages : 1896
Enregistré le : sam. oct. 08, 2011 6:44 pm

Informations Nationales

Message par Jacinto » jeu. mars 08, 2012 10:16 pm

<center>Image
RÉPUBLIQUE SÉRÉNISSIME DE SIRACUZZIA
EncyclopédieDiplomatiePresseLégislationActivités internes

Image

Demandez à un Siracuzzain s'il vient vraiment de là-bas, il vous répondra que Siracuzzia n'est pas là-bas, mais là-haut.

Avatar du membre
Jacinto
Maitre du monde
Messages : 1896
Enregistré le : sam. oct. 08, 2011 6:44 pm

Message par Jacinto » sam. mars 10, 2012 4:25 pm

<center>Image
DAVID BAYER
À toutes les adéliennes, à tous les adéliens. À toutes les nations civilisées. À tous les dirigeants sensés.

J'adresse ce message à tous les citoyens du monde. Qu'ils soient Adéliens, pelabssiens, roumaliens, varloviens, rostovs, thorvaliens ou esmarkiens. Qu'ils soient ouvriers, marchands, chômeurs, présidents, ministres, militaires ou étudiants. Qu'ils soient blancs, noirs, juifs, chrétiens, païens, athées ou polythéistes. Je souhaite m'adresser à tous ceux qui voudront bien entendre ma voix. Ceux qui n'ont pas peur de la solidarité. Ceux qui combattent l'injustice.


Ce que l'Adélie subit depuis bientôt plusieurs semaines est un drame historique. Jamais dans notre lourd passé nous avons subi une telle crise, une telle humiliation. Les nations de l'OTH nous ont littéralement boy-cotté. Nous subissons un blocus, on nous empêche d'être réapprovisionnés et on nous isole du monde. Je dis aux citoyens de l'Adélie : ne désespérez pas. Les temps sont durs mais les remèdes arrivent. La scène internationale commence à réagir et nous tend la main. On nous a affamé, on nous a mis dans la misère ! Mais nous leur montreront que nous savons résister, comme Ulysse, dans la mythologie, a déjoué les vices du sur-puissant Poséidon. Les tempêtes artificielles ne nous font pas peur, car nous sommes des adéliens, nous avons de la poigne et nous sommes des acharnés. Ils n'arriveront à rien. Car nous sommes un peuple uni. Un peuple qui se soutient quand les choses vont mal. Un peuple qui se réconforte et continue à espérer malgré l’oppression.

Maintenant, je souhaite faire passer un message. Universel. Celui de la justice. C'est pourquoi l'Adélie appelle officiellement à l'aide toutes les nations qui voudront bien lui tendre la main. L'Adélie anti-libérale appelle l'OTH à la raison. L'Adélie anti-libérale appelle tous les dirigeants anti-libéraux. Qu'ils soient de droite, de gauche. Qu'ils soient dictateurs ou mandatés. Qu'ils soient rois, princes ou ducs. Nous appelons à la solidarité internationale pour investir en Adélie. Ceux qui combattent comme nous la cruauté libérale devraient se sentir concernés par notre combat. Nous sommes sous les crocs de Hellington, mais vous avez encore la possibilité de faire survivre un peuple qui a compris son destin. Un peuple qui sait que le libéralisme le conduira à la ruine. Mettons les différences de côté, mettons les querelles entre parenthèse. Car ce n'est pas uniquement un terrain délimité par des frontières qui est mis en péril. C'est tout un peuple qui est à l'agonie. Un peuple qui crie au secours mais dont on assourdi la voix, pour mieux le laisser mourir.


Soyons tous unis face au malheur silencieux mais douloureux qui ravage le peuple adélien. Soyons Hommes.
RÉPUBLIQUE SÉRÉNISSIME DE SIRACUZZIA
EncyclopédieDiplomatiePresseLégislationActivités internes

Image

Demandez à un Siracuzzain s'il vient vraiment de là-bas, il vous répondra que Siracuzzia n'est pas là-bas, mais là-haut.

Avatar du membre
Jacinto
Maitre du monde
Messages : 1896
Enregistré le : sam. oct. 08, 2011 6:44 pm

Message par Jacinto » dim. mars 11, 2012 1:39 am

<center>Image

Brèves Nationales :

Aujourd'hui, le président Bayer, après avoir passé la journée avec l'Évêque de Barrow pour élaborer des projets de solidarité, a déclaré officiellement l'annulation du référendum au sujet de l'adhésion au Pacte de Novgorod.
" L'Adélie n'a pas besoin de cela, nous sommes forts et avec le soutien de la Sainte Alliance nous parviendrons à résister ", a-t-il déclaré.
Le référendum n'aura donc pas lieu, mais la course aux législatives continue, les élections auront lieu d'ici plusieurs semaines.
Aucun parti n'est donné majoritaire, les électeurs semblent dans le doute : voter un parti libéral qui passe un boucle un discours réactionnaire ou voter un parti populiste qui semble s’essouffler face à la crise.
Quoi qu'il en soit, la popularité du président Bayer s'est accru auprès des adéliens catholiques, c'est-à-dire près de 67% des adéliens, suite à son rapprochement soudain avec les croyants.
L'Évèque de Barrow a été invité au palais présidentiel pour participer à la vie politique du pays et apporter des idées de solidarité et de service au gouvernement.
Celui-ci s'est dit "ravi de voir que [ses] idées intéressent le président, et heureux de pouvoir participer à la solidarité nationale".
RÉPUBLIQUE SÉRÉNISSIME DE SIRACUZZIA
EncyclopédieDiplomatiePresseLégislationActivités internes

Image

Demandez à un Siracuzzain s'il vient vraiment de là-bas, il vous répondra que Siracuzzia n'est pas là-bas, mais là-haut.

Avatar du membre
Jacinto
Maitre du monde
Messages : 1896
Enregistré le : sam. oct. 08, 2011 6:44 pm

Message par Jacinto » sam. avr. 21, 2012 4:10 pm

<center>
DES TROUBLES MYSTÉRIEUX

[ LU ET VALIDÉ PAR LE MJ ]

Image


Il y a 1 semaine, c'était un commissariat de la capitale qui était victime d'un attentat.
Une voiture bélier remplie d'explosifs avait fait exploser le bâtiment, tuant 17 person-
nes, dont 11 policiers, garant de l'ordre public. On comptait 36 blessés. L'auteur ? Il
reste aujourd'hui encore inconnu. Hier, la même tragédie s'est reproduite au milieu
de la nuit. Aux alentours de minuit, une explosion retentit et fit trembler toute la ca-
pitale, la réveillant brutalement de son sommeil. Des sirènes de police résonnaient
dans les rues de Barrow. On pouvait également entendre des camions de pompiers
se ruer à travers les ruelles historiques de la ville. Les gens passaient leur tête par
la fenêtre, et que voyaient-ils ? Un immense nuage de fumée rouge, de cendres et
une odeur de brûlé. Au loin : le célèbre et historique parlement adélien, en flammes.
L'affaire était considérée à la fois comme un drame national, mais aussi comme une
atteinte à la République et à l'ordre public. De nombreux policiers ont été déployés
dans Barrow afin d'assurer la sécurité des lieux, un couvre-feu a été établi à partir
de 21H, de manière temporaire. Une enquête est en cours et le président de la Ré-
publique, lui même, s'est exprimé hier, promettant la justice face à ces crimes o-
dieux et anti-républicain. Monsieur Bayer a même ajouté : "L'auteur de ces attentas
multiples sera arrêté, condamné et sévèrement puni pour ses actes profondément
répugnant et qui visent à déstabiliser l'ordre public. L'armée est en route vers Bar
row et sera à même d'assurer une sécurité permanente de notre capitale dès de-
main. D'ici là, j'appelle tous les citoyens adélien au calme et à la vigilance. Un nu-
méro permanent a été mis en ligne afin de recueillir tous les témoignages possi-
bles. Je vous remercie pour votre courage en ces temps de deuil national."

Nombreux sont ceux qui craignent un motif d'ordre politique. En effet, depuis l'ac-
cession du président Bayer au pouvoir, nombreux sont les opposants politiques qui
contestent sont autorité et sa légitimité. Beaucoup sont pacifiques, mais d'autres le
sont moins. C'était désormais promis, l'auteur de ces actes serait "sévèrement puni".

Avatar du membre
Jacinto
Maitre du monde
Messages : 1896
Enregistré le : sam. oct. 08, 2011 6:44 pm

Message par Jacinto » dim. juin 10, 2012 12:10 pm

[quote="Jacinto H. Barka"]<center>
CONFÉRENCE DE PRESSE DE LA PRÉSIDENCE


Image</center>


Journaliste 1 : Monsieur Bayer, cela fait désormais 1 an que vous êtes président, et l'Adélie s'apprête à découvrir sa première croissance annuelle sous un gouvernement communiste. Tous les économistes prévoient unaniment une croissance de l'ordre de 1%. Est-ce une réussite, selon vous, ou une déception ?

David Bayer : Écoutez, je trouve que nous nous en sortons plutôt bien. Pour un pays qui a été ravagé par la crise, et qui a connu plusieurs années de suite la récession, je considère cela comme un signe d'espoir. Désormais nous allons nous concentrer sur l'emploi et la relance industrielle, qui seront les moteurs de notre croissance. Je ne veux plus entendre parler d'austérité, car nous avons désormais la preuve concrète que sans coupes budgétaires et augmentation des impôts, la croissance est possible. Notre déficit budgétaire a diminué, et je me suis engagé à le rendre nul avant la fin de mon septennat. Si la croissance continue, nous y parviendrons sans trop de problèmes. Donc, je suis plutôt satisfait de ces résultats, même si la croissance n'est pas très importante.

Journaliste 2 : Selon un récent sondage, publié après l'annonce de cette croissance de 1%, la popularité du parti populiste n'a jamais été aussi bonne. Les classes pauvres vous sont, évidemment, tout comme avant votre accession au pouvoir, très favorable, mais désormais une bonne partie de classe moyenne a pris confiance en votre politique, au vu des résultats rassurant de votre gouvernement. Pensez-vous organiser de nouvelles élections législatives, dans l'optique d'obtenir, enfin, une majorité et de pouvoir mener pleinement vos réformes ?

David Bayer : Ce n'est pas à l'ordre du jour. La multiplication des élections n'est pas une bonne chose pour un pays en crise, qui a besoin de stabilité et de constance. Je ne veux prendre aucun risque et je ferais en sorte de pouvoir mener mes réformes à bien en débâtant sereinement avec d'autres partis. Pour l'instant je n'ai pas eu de problèmes, alors je ne vois aucune raison de dissoudre le parlement.

Journaliste 3 : Bonjour monsieur le président. Tout le monde sait ici que la croissance de l'Adélie nous la devons en grande partie à la Sainte Alliance, avec laquelle nous avons passé de nombreux accords, qui nous ont permis de surmonter la récession. Pensez-vous accroître notre partenariat avec la Sainte Alliance ou bien signer de nouveaux contrats avec d'autres nations émergentes ?

David Bayer : Comme vous le savez, je tiens énormément à l'indépendance de notre pays, peut-être plus encore qu'à l'amitié entre l'Adélie et la Sainte Alliance. Je ne nie pas le fait que la SA nous a énormément aidé, mais désormais il faudra travailler dans l'optique de rester entièrement autonome. Cela passera par la continuation de la réindustrialisation, le redressement productif, la baisse du coût du travail, et l'augmentation de la consommation. Tous ces facteurs inciteront non seulement nos entreprises à revenir produire sur notre territoire, mais aussi à attirer les entreprises étrangères, qui nous offriront de l'emploi et l'autonomie productive. En revanche, si nous devrons nous rendre moins dépendant de la Sainte Alliance, il faudra multiplier les contrats commerciaux avec d'autres nations, pour nous permettre de continuer à exporter ce qui fait notre force, notamment le gaz naturel, mais aussi de nombreux produits agricoles et industriels. N'oublions pas que l'industrie fut notre force pendant de nombreuses années. Il faudra retrouver cette force en augmentant nos exportations. Voilà mes objectifs qui permettront à l'Adélie et aux adéliens de regagner leur indépendance.

Journaliste 4 : Pensez-vous rencontrer le président valacide d'ici la fin de l'année, comme vous l'aviez annoncé pendant votre campagne, ou bien, dans un soucis de respecter la Sainte Alliance qui entretient des relations abyssales avec le Valacida, allez-vous finalement laisser tomber ?

David Bayer : Vous le savez, de nombreux évènements ont éclaté dans la région ravivant des tensions qui auraient du s'assouplir. Ces évènements là m'ont empêché de me rendre au Valacida pour rencontrer le président valacide. Mais, comme je l'avais dit, je le rencontrerais d'ici quelques temps pour passer des accords capitaux avec notre voisin qui, je le répète comme durant ma campagne, reste un allié potentiel majeur. Malgré nos différences politiques en matière de régime, notre idéologie collectiviste est très proche et je souhaite établir de bonnes relations avec le Valacida. Je ne suis pas président d'une nation membre de la Sainte Alliance, et jusqu'à preuve du contraire nous sommes encore souverain diplomatiquement. Donc, je ne nous priverai pas d'accords économiques et diplomatiques essentiels, juste pour satisfaire nos partenaires. L'Adélie passe avant tout.

Journaliste 5 : En parlant du Valacida, que pensez-vous des évènements qui ont eu lui à Urba, dans lesquels le Valacida est impliqué, étant allié à des forces rebelles dont nous n'avons pas reconnu l'existence ?

David Bayer : [soupire] Écoutez, nous ne reconnaissons pas officiellement les forces rebelles comme étant indépendantes, car la guerre frappe encore à Urba, et parce qu'un référendum va y être organisé. Ce n'est pas parce que nous considérons qu'ils n'ont pas de légitimité, au contraire, je pense, personnellement, qu'un peuple de travailleurs révolutionnaires est bien plus légitime qu'une oligarchie libérale. Je repense à notre conquête du pouvoir en Adélie : nous sommes un peuple révolutionnaire ; le peuple s'est révolté par les urnes en m'élisant, tout comme en Albion. Là bas, c'est la même chose : des citoyens sont exploités et subissent la misère qu'on leur impose, et ils réagissent à cette idéologie libérale qui a détruit leur vie. L'exemple de l'Adélie leur a peut-être inspiré cette révolution. Vous savez, nous avons suscité beaucoup d'espoir autour de nous. Les peuples vivent des crises majeures et gardent espoir grâce à nous. Pour Urba, attendons les résultats du référendum pour nous exprimer, n'allons pas trop vite.

Journaliste 6 : Dans un tout autre registre, monsieur le président, je souhaiterais vous interroger au sujetdes multiples attentatsà la bombe qui ont éclaté à Barrow, il y a quelques mois. Où en est concrètement l'enquête ? Aucune déclaration n'a été faite à ce sujet qui semble devenir tabou.

David Bayer : Je me doutais qu'on me poserait la question. Bon, je vais faire court : nous avons trouvé les coupables présumés, en vérité leur culpabilité est évidente. L'enquête s'est faite dans le plus grand secret car nous voulions éviter le scandale avant d'être certains. Trois hommes seront jugés pour des attentats multiples à Barrow, des attentats qui ont fait de gros dégâts, qui ont détruit le parlement historique de l'Adélie, et qui ont causé une vingtaine de morts. Ces trois hommes sont membres du Front Adélien depuis plus de dix ans. Ils sont respectivement âgés de 39, 41 et 45 ans. Nous avons décidé d'ouvrir une enquête au sein du parti frontiste, afin de découvrir si ces hommes ont agi de leur plein gré, ou si les ordres viennent de plus haut. Ce qui est sûr c'est que les coupables ont agi pour un motif politique. Le nouveau président du Front Adélien, qui a succédé à Ruth Kenny, a été secrètement mis en garde à vue, dans la dignité. D'autres membres du parti d'extrême droite ont été mis en garde à vue, afin d'être interrogés. L'enquête avance, mais je n'ai pas le droit de vous en dire d'avantage, je vous tiendrais au courant d'ici quelques jours.

Journaliste 7 : Envisagez-vous des sanctions envers le Front Adélien, s'il s'avère que les ordres viennent de la tête du parti ?

David Bayer : Évidemment. Un parti dangereux et anti-républicain responsable de la destruction du parlement doit être puni. Si l'enquête débouche sur la culpabilité des leaders du front adélien, je n'exclue pas non plus de leur interdire l'accès aux institutions républicaines, voire d'interdire leur parti d'exister. Nous sommes en démocratie, mais dès qu'un parti devient nocif et dangereux, il devient parallèlement anti-démocratique et donc incompatible avec la république que nous voulons. Mais attendons les résultats de l'enquête, voulez-vous ?

Journaliste 8 : Monsieur le président, dans un autre registre, envisagez vous encore, comme c'était le cas lors de votre entrée à la présidence, l'adhésion de l'Adélie au Pacte de Novgorod ?

David Bayer : La question ne se pose même plus puisque les leaders du Pacte de Novgorod ont refusé notre potentielle entrée. Donc ceci est bien loin de mes préoccupation actuellement. Mais sachez que je n'ai l'intention d'adhérer à aucune organisation pour le moment. Plus nous serons détachés du clivage OTH-Pacte, plus nous entretiendrons de bonnes relations avec les nations du monde entier. Je ne veux pas que l'Adélie ait des ennemis, sinon ceux des humbles gens. J'ai beau méprisé l'OTH pour ce qu'elle nous a fait, je serais capable de signer quelques contrats, avec le Raksasa par exemple, qui s'est montré plus digne que ses alliés, ou encore avec la Fédération d'Aquanox. Le communisme est fort quand il est plus tolérant. Et c'est cette bonne entente qui nous permettra de redevenir une puissance internationale. Vous pouvez me faire confiance sur ce point. Merci à tous, au revoir.


SONDAGE IPSOS SUR LA POPULARITÉ DU PRÉSIDENT : 58% (+6%) Favorable ; 42% (-6%) Défavorable
SONDAGE EFFECTUÉ SUR UN ÉCHANTILLON DE 1507 ADÉLIENS, PAR RAPPORT AU PRÉCÉDENT EFFECTUÉ QUELQUES JOURS APRÈS L'ÉLECTION DU PRÉSIDENT
RÉPUBLIQUE SÉRÉNISSIME DE SIRACUZZIA
EncyclopédieDiplomatiePresseLégislationActivités internes

Image

Demandez à un Siracuzzain s'il vient vraiment de là-bas, il vous répondra que Siracuzzia n'est pas là-bas, mais là-haut.

Avatar du membre
Jacinto
Maitre du monde
Messages : 1896
Enregistré le : sam. oct. 08, 2011 6:44 pm

Message par Jacinto » jeu. juin 14, 2012 7:32 pm

<center>Adélie

ALLOCUTION OFFICIELLE DU MINISTRE DE L'INTÉRIEUR


Image</center>

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs.


Je m'adresse à vous au sujet des terribles attentats qui ont fait rage dans la capitale il y a quelques mois déjà. Notre parlement historique a été réduit en cendre et la démocratie a été souillée. La République a été insultée par ces actes belliqueux. L'enquête a été longue, périlleuse et je remercie les nombreux agents et policiers qui nous ont permis de la résoudre. Ils étaient des centaines à se mobiliser pour résoudre ce mystère, qui a laissé l'Adélie meurtrie. Toutes nos preuves, nos témoignages et nos recherches sont unanimes : trois hommes sont coupables de ces attentats organisés. Ces trois hommes sont Billy Donnie, 39 ans, père de 2 enfants, veuf, membre du Front Adélien depuis 11 ans ; Jarod Weston, 41 ans, marié, sans enfant et membre du Front Adélien depuis 10 ans ; ainsi que Taylor Glasgow, 45 ans, célibataire, sans enfant, membre et militant actif du Front Adélien depuis 16 ans. Ces trois personnes comme vous avez pu le remarquer ont un point commun : ils sont tous membres du Front Adélien depuis une longue période. Ce qui nous a amené à prolonger l'enquête et à chercher une quelconque implication secrète des autorités du Front Adélien dans ces attentats multiples. Nous avons d'abord interrogé les coupables présumés sur le motif de leurs actes et nous en avons conclu qu'il était d'ordre politique et contestataire. Ces hommes sont des anti-démocrates, des nationalistes radicaux, qui refusent l'échec de la candidate frontiste aux élections présidentielles, puis celui de leur parti aux élections législatives. Ils voulaient porter un coup fort à notre pays pour déstabiliser les nouvelles autorités politiques populistes et semer la terreur. Les enquêtes ont été prolongées jusqu'au sommet du parti frontiste et nous avons découvert que ces attentats avaient été programmés depuis la défaite de Madame Ruth Kenny en Juin 2017. Madame Ruth Kenny avait alors quitté la tête de son parti et s'était retiré de la scène politique. Suite à cela, des élections internes ont mis à la tête du Front Adélien un dénommé Karl Durban, assez méconnu du grand public. Cet homme de 54 ans était un ancien activiste d'extrême droite qui avait été condamné pour profanation de synagogue en 1998. Il a, dès le lendemain de son élection, radicalisé son parti, marginalisé, le conduisant à une cuisante défaite politique lors des élections législatives. Propos racistes, injures, déclarations calomnieuses : Karl Durban a accumulé les erreurs politiques et morales, croyant faire de la Publicité pour son parti. Plusieurs anciens membres du Front Adélien nous ont révélé qu'il était bien le cerveau du parti et avait créé des réseaux d'activistes, pour fragiliser la stabilité de l'Adélie. En plus des trois coupables des attentats, le pésident du Front Adélien, 4 hauts secrétaires et 6 membres sont impliqués dans la programmation de ces terribles provocations. Ils ont tous été arrêtés et seront jugés d'ici les prochains jours, en priorité. Avec le président de la République et l'ensemble du gouvernement, nous avons jugés le Front Adélien comme étant un parti politique menaçant, dangereux pour la République, l'ordre public, les valeurs de notre pays et nocif, car propageant la haine et incitant à la violence. Par conséquence... nous avons décidé de faire voter par le parlement la dissolution et l'interdiction du Front Adélien. Tous ses membres sont jusqu'à nouvel ordre interdit de siéger dans n'importe quelle institution républicaine, le parlement y compris. Nous appelons au calme et au respect. Les militants du Front Adélien doivent assumer leur radicalité que nous jugeons à l'unanimité nocive à l'Adélie.


Merci de votre attention.
RÉPUBLIQUE SÉRÉNISSIME DE SIRACUZZIA
EncyclopédieDiplomatiePresseLégislationActivités internes

Image

Demandez à un Siracuzzain s'il vient vraiment de là-bas, il vous répondra que Siracuzzia n'est pas là-bas, mais là-haut.

Avatar du membre
Jacinto
Maitre du monde
Messages : 1896
Enregistré le : sam. oct. 08, 2011 6:44 pm

Message par Jacinto » lun. juin 18, 2012 4:11 pm

<center>Adélie

INFORMATION EXCLUSIVE EN DIRECT SUR TFA


Image

GÉNÉRIQUE / JINGLE POST-PUBLICITAIRE</center>


Journaliste : Bonjour et bienvenue à tous sur TFA. Aujourd'hui au sommet de l'actualité nationale : le parlement a voté ce matin l'interdiction du front adélien et la sanction de ses adhérents ; la foudre a frappé fort sur la capitale hier soir, c'est tout un quartier résidentiel qui a brûlé, les sapeurs-pompiers ont mis presque 5 heures pour maîtriser l'incendie et l'arrêter ; dans la capitale toujours, des ouvriers ont décidé d'organiser une manifestation, mais pas une manifestation comme les autres, puisque c'est une manifestation de soutien au gouvernement populiste, ça ne s'est jamais vu dans l'histoire de la république ; et enfin, nous irons à l'Université de lettre et philosophie de Birmingham qui a été classée comme l'une des meilleures universités de lettres au monde, et la meilleure à l'échelle nationale, dépassant la faculté littéraire, historique, de Barrow, qui a longtemps demeuré première au classement adélien.

Mais tout d'abord, nous venons d'avoir les résultats du vote parlementaire concernant l'interdiction du parti adélien et les sanctions prises à l'encontre de ses adhérents. Rappelons d'abord que la police avait enquêté au sein du front adélien après avoir découvert que les auteurs de deux attentats dans la capitale étaient tous membres du parti frontiste. Plusieurs cadres du parti, dont le nouveau président, Karl Durban, ont été rapidement arrêtés, des preuves les rendant coupable de la programmation de ces attentats, dans le but de fragiliser le pouvoir en place et la démocratie. Dans un communiqué le ministre de l'intérieur évoque même un projet de coup d'état qualifié de fasciste et fanatique. Après ces découvertes, le gouvernement a immédiatement décidé de prendre des mesures de sanctions provisoires, notamment la mise à l'écart du front adélien des institutions républicaines (donc l'interdiction d'accès et de droit de vote pour les députés frontistes au parlement). Le président Bayer a décidé de faire voter par le parlement l'interdiction du front adélien, le jugeant désormais trop dangereux et nocif pour la démocratie républicaine adélienne. Le vote a eu lieu il y a quelques heures, mais les résultats sont restés jusqu'alors secret. Le ministre de l'intérieur vient de l'annoncer par communiqué, la motion a été jugée favorable par 51% des députés, contre 38% d'avis défavorables et 11% de votes blanc. Ce qui veut donc dire que le parti frontiste est donc désormais hors-la-loi et ne sera plus éligible à l'avenir. Les députés frontistes seront exclus du parlement et de toutes les institutions républicaines de manière définitive. Les cadres du partis seront désormais sur écoute et surveillés par la police. Le parti libéral s'inquiète car désormais l'assemblée perd 7% de députés. Cela signifie que le parti populiste accède à la majorité absolue, très crainte par les personnalités de droite. Mais le parti populiste n'est pas le seul à se réjouir de cette interdiction, la gauche entière fête une telle nouvelle, heureuse de voir les idéaux fascistes et anti-démocratiques s'éloigner du pouvoir politique. En revanche, plusieurs membres du parti libéral, très à droite, ont critiqué cette interdiction, la considérant comme un « coup d'état parlementaire ». Si beaucoup pensent à une manigance politique, peu osent l'affirmer à voix haute, et pour cause, le front adélien a été jugé, maintes preuves à l'appui, comme étant responsable des attentats, et cela, le parti populiste n'y est pour rien. Nier la gravité de ces atteintes à la république serait une faute politique très mal reçue par les électeurs.

Dans un tout autre registre, nous allons parler du 6ème arrondissement de la capitale, qui a subit un incendie meurtrier en pleine nuit, causé par la foudre, faisant des dizaines de morts. Beaucoup sont des personnes âgées qui n'ont pas pu se lever ou sont restés bloqués dans leurs appartements. Écoutez le témoignage de ce rescapé...
RÉPUBLIQUE SÉRÉNISSIME DE SIRACUZZIA
EncyclopédieDiplomatiePresseLégislationActivités internes

Image

Demandez à un Siracuzzain s'il vient vraiment de là-bas, il vous répondra que Siracuzzia n'est pas là-bas, mais là-haut.

En ligne
Avatar du membre
Arios
Maitre de l'univers
Messages : 8127
Enregistré le : dim. nov. 23, 2008 5:25 pm

Message par Arios » ven. mars 22, 2013 5:28 pm

<center>Adélie

INFORMATION EXCLUSIVE EN DIRECT SUR TFA


Image

GÉNÉRIQUE / JINGLE POST-PUBLICITAIRE</center>


En direct du Borough Palace, où Johnny Roll, l'ex conseiller municipal non-aligné à la Mairie de la capitale sous les centristes, et époux de Mary Roll qui est dans l'association pour la reconnaissance des droits des immigrés, donne une conférence et apparemment se "lance en campagne" :
<center>Image</Center>

[...] Moi je suis pas là pour parler aux Noirs, pour parler aux Blancs, aux Makarans ou que sais-je encore. Je suis né à Netgarden, c'est un petit village non loin de Firetown et pour vous dire j'étais bien le seul type black à habiter à la campagne et les moutons me faisaient peur. Non pas parce-que j'étais noir au quoi, mais parce-que j'étais gosse !

Rires

Tous les gosses au début ils ont peur des moutons.
Aujourd'hui si je me sens le ... devoir, même si la formulation est trop prétentieuse à mon goût, de parler aux gens, de m'impliquer en politique, c'est pas à cause de ma couleur de peau ! Vous savez la plupart du temps je la vois pas, je prend des douches moi par des bains, car je suis un petit peu écolo sur les bords. Si je sens le besoin de faire de la politique aujourd'hui, c'est parce-que cette belle chose ils sont tous en train de la salir.
On a eu un gouvernement qui s'est cassé la figure aux dernières élections, le pays était en crise et les extrémistes n'ont jamais été aussi proches du pouvoir, avec une certaine Dame.

Rires

On a dû se tape... pardon, je devrais pas parler comme ça, surtout qu'à mon avis vous avez encore un tas de pré-jugés raciaux.

Rires

Je plaisante. On supporte depuis des mois et des mois des socialistes ... très socialistes ! Ils ont tout juste été bons à arriver au pouvoir et après, pas de nouvelles, silence radio, rien n'est fait pour le pays.
Ce pays dont je parle c'est pas celui des "blacks" ou des Blancs ou que sais-je je vous l'ai déja dit, c'est mon pays tout simplement. Moi à l'école j'ai appris l'Histoire de ce pays comme tous les autres enfants et je me fou de savoir si William the first était Black ou non.
La dissension c'est notre perte. Aujourd'hui je veux qu'on relève tous ensemble ce pays dans lequel on vit, comme des membres d'une famille qui malgré leurs hauts et leurs bas dans les relations qu'ils ont, retapent la cuisine familiale car ils en ont bien besoin.
Si vous avez des gens qui crachent sur l'immigration aujourd'hui, et ses fruits, c'est parce-que les médias de droite comme de gauche font des amalgames pas possibles.
Des fois je me fais traité d'immigré, dans la rue et même dans ma vie professionelle. Ben je me retourne et j'ouvre grand des yeux en me disant : Hé mec ! Alors je lui dis : D'où tu me traites d'immigré ? Mec, je suis arrivé en 1967 dans ton pays et c'est pas entre des douaniers que je me suis faufilé mais entre les cuisses de mon adélienne de mère !

Rires

Mais je suis d'accord avec les gens sérieux, honnêtes, qui disent : Stop à l'immigration. Mes parents ont eu la chance de profiter de la prospérité de ce pays en s'y installant. Et bien aujourd'hui, on ne peut pas donner cette même chance, et je dis on car j'ai bossé pour ce pays et mes parents ont bossé pour ce pays.
Aujourd'hui je dis : immigration zéro. Préférence nationale complète. Relevons nous avant de se prétendre un pays ouvert.
Relevons nous tous ensembles, les Blacks, les Blancs, les Makarans, les Nains aussi...

Rires et applaudissements, la salle s'est levée.

...et qu'importe nos bords politiques. Ce qu'il faut c'est l'union sacrée de notre pays, dans nos villes et nos campagnes, pour mettre fin aux Socialos et surtout éviter que la droite reprenne le pouvoir et nous enfonce encore plus dans la crise financière.

Répondre

Retourner vers « Adélie »