Informations sur les Îles Blanches

(E8) - Rostovie
Répondre
Avatar du membre
Vladimir Ivanov
Maitre de l'univers
Messages : 5970
Enregistré le : mer. mai 14, 2008 5:30 pm
NJ V0/V1 : Corea
NJ V2 : Tehran
NJ V3 : Rostovie / Main Noire
NJ V4 : Karmalistan

Informations sur les Îles Blanches

Message par Vladimir Ivanov » mer. janv. 27, 2016 4:38 pm

LES ÎLES BLANCHES

Image
L'île de Behring (du nom de l'explorateur thorvalien qui l'a découvert lors d'une expédition conjointe avec la marine lochlannaise au IXe siècle), la plus petite des deux îles Blanches. Elle forme une seule et unique montagne, haute de 3000m. Derrière elle (à l'est) se trouve le plus grand port militaire de l'Océan Nordique (hors-Rostovie continentale), la base navale Kuznetsov, sur la pointe occidentale de l'île principale : Iamal.

Noms officiels :
_ Territoire Inuit autonome thorvalo-rostov
_ Pays Inuit sous souveraineté conjointe de la Rostovie et du Thorval
_ ou encore Territoire autonome thorvalo-rostov des inuits

Statut réel : Territoire extérieur rostov et Territoire extérieur thorvalien

Drapeaux :

Version militaire et administrative :

Image
Symboles : les deux bandes noires pour le froid, l'Océan glacial Nordique, ainsi que pour les terres de l'Alméra septentrionale et la banquise de l'Arctique, le blanc pour le ciel et les deux îles. Au centre, à gauche se trouve le blason de la marine thorvalienne, et à droite celui de la marine rostovique.

Version culturelle :

à définir...

Version économique :

Image
Le très sobre symbole de la société rostove (RosEnergo) qui gère l'économie du territoire : le noir pour le froid et le pétrole, le bleu pour la mer et le gaz naturel, le blanc pour le ciel et les deux îles.

Superficie approximative : 65 000 km²
_ île de Iamal à l'Est : 64 000 km²
_ île de Behring à l'Ouest : - de 1 000 km²

Population : 71 000 habitants

Ethnies et fonctions des habitants :
_ 43 000 rostovs (militaires de la base navale Kuznetsov, travailleurs, géologues, conseillers et administrateurs de la société RosEnergo, nombre limité de familles pour séjour temporaire, quelques religieux, surtout à l'Ouest de Iamal, un peu au Sud et à l'Est)
_ 20 000 inuits (nation autonome, au Nord et au centre de Iamal)
_ 8 000 thorvaliens (pêcheurs, religieux et militaires de la base thorvalienne en partenariat avec celle de Kuznetsov, à l'Ouest de Iamal)

Histoire en bref : Vieille terre peuplée d'inuits, ces deux "gros îlots gelés" en Mer Blanche ont été approchés pour la première fois (il y a plus de 1000 ans) par des guerriers lochlannais. Elles devinrent ensuite pendant longtemps une terre vide, abandonnée par ces derniers.
Au cours du XVème, XVIème et du XVIIème siècle, elles furent l'objet d'un contentieux entre le Royaume du Thorval et le Rig Lochlannais de l'époque.
Ce n'est qu'au XVIIIème siècle, avec l'essor de l'Empire des Tsars de Rostovie (sous le rêgne de Piotr-Velikiï puis de Cathérina-Vélikaïa) que les slaves y mettent les pieds (précisément en 1719, quelques années après la fondation de la capitale Petropavlovsk). Néanmoins, elles restâmes par la suite un enjeu international facteur de nombreux conflits... (elles passèrent de nombreuses fois sous contrôle lochlannais, thorvaliens et rostovs).

Elles furent abandonnées après la Révolution communiste, puis, après un bref passage sous le bloc communiste de 1957 à 1997, elles acquirent leur "indépendance" par défaut (possession vacante). Malgré quelques tentatives lochlannaises infructueuses, c'est finalement la marine rostovique qui s'en empare sous la décision de Vladimir Kirov. Elle y installe alors la grande base militaire de Kouznetsov.
Profitant du vide laissé par la guerre civile lochlannaise survenue en 2009, l'île de Syrad ö plus à l'ouest, sous contrôle communiste, proclama son indépendance. Novgorod en fît alors son protectorat, pour y former et armer les partisans lochlannais. La flotte rostove alla jusqu'à lorgner sur Litten ö dans le sillage de son soutien actif apporté aux communistes, qui contrôlèrent des territoires à l'est du Lochlann continental. A la fin 2009, la Rostovie contrôlait toute cette partie de la Mer Nordique. Cependant, la victoire des ultra-nationalistes au Lochlannn, la pacification du pays et le retour rapide sur la scène internationale de cette grande puissance militaro-spatiale, poussa la Rostovie à renoncer à ces deux îles qui furent rapidement restituées dans le cadre d'un accord secret. Les Îles Blanches, malgré les revendications lochlannaises puis thorvaliennes, restèrent sous le contrôle militaire des rostovs jusqu'à intégrer l'archipel à l'URKR en tant que "territoire extérieur", avec ses propres députés au Congrès du PC rostov.
C'est seulement 15 ans plus tard, après la chute de Terienkov et de la Main Noire, que la Rostovie du Vosroskom consenti à céder sur la question de la souveraineté des Îles Blanches, en proposant avec l'accord du Thorval, une administration conjointe. Cet accord historique sera alors le symbole de la réconciliation politique, du partenariat stratégique et de l'amitié culturelle entre les deux pays.
Victor Hugo : « C’est de l’enfer des pauvres qu’est fait le paradis des riches ».
Balzac : « Derrière chaque grande fortune, se cache un crime ».

Répondre

Retourner vers « Iles Blanches »