MÉDIAS DU ROYAUME

Lots 33 36 43
Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » ven. févr. 15, 2019 5:51 pm

Ríki fjölmiðla
MÉDIAS DU ROYAUME

Image
Nordur-Röddin|La voix nordiste est le journal le plus lu du pays, il est lu par plus de 330 000 personnes (soit 9% de la population nationale. Le Nordur-Röddin généraliste mais reste cependant spécialisé dans la politique. C'est un journal fondé en 1990. À ses débuts, le journal était de tendance conservatrice; partageant la ligne politique de l'aile Conservatrice du P.C. Suite au rachat du quotidien en 2019 par Oleg Nunnsön, homme d'affaires Natolico-Dearmoìs, le journal a changé de ligne éditoriale. Défendant jadis les thèses Chrétiennes, il est dorénavant le journal le "indépendant et apolitique" du pays pour bon nombre de Dearmoìs. Son principal rival est le Aðalatriðið.

Image
Le Aðalatriðið|Le Point est le principal concurrent du Nordur-Röddin, il est lu par 279 000 personnes. Sa ligne éditoriale est généraliste mais elle est qualifiée de plus à droite que son concurrent. C'est un journal fondé en 2003; par le collectif des journalistes indépendants Dearmoìs, il fut racheté en 2029 par le millionnaire Steven Mc Gregor, ce dernier impulsera un virage pour le journal qui suivra la ligne des nouvelles politiques de Nordur-Röddin.

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » mar. févr. 19, 2019 11:41 am

Image
26 mai 2038

Image

SVELISSON DANS LA TOURMENTE

Le premier ministre Svelisson ne s'attendait pas à l'aube de son 3ème mandat, à encaisse autant de coups de la part de ses propres électeurs. En effet sa politique de "l'Etat-parent", semble être au bout du chemin. Reposant sur le principe du "citoyen-solidaire", l'Etat providence n’apparaît plus comme le système adéquat.. Hausse la fiscalité, élargissement de l'assiette fiscale, transposition des contributions sociales sur les impôts et non sur les cotisations, handicapant les retraités. "Plus les années passent, et plus la machine consomment du carburant, nous avons crée un ogre monétaire" s'exclamait un sénateur Chrétien.. Cette politique a cependant permis au plus pauvres des Dearmoìs de sortir d'une extrême pauvreté du aux période fascistes du milieu du 20ème siècle.

Mais la recette ne prend plus, les impôts ont augmenté de 15 à 20% sur les 7 dernières années. Les plus riches s'exilent fiscalement dans les pays dytoliens avec des fiscalités moins fortes.. Nous sommes obligés d'emprunter sur les marchés, nous rendant dépendant des forces extérieurs.. Résultat : le gouvernement est crédit de 17% d'opinion favorables. La reine est au courant de ce désaveux et il se murmure que le premier ministre remettra sa démission dès le 28. Le parti chrétien sait que ce désaveux va leur permettre de profiter de ce vent de dégagement de gauche. On voit déjà fleurir les slogans du parti d'opposition "pour une vrai justice", "la liberté retrouvé"; en écho avec le matraquage fiscale du gouvernement Svelisson.

Deux hypothèses peuvent dorénavant avoir lieu : la démission immédiate du premier ministre ou la mise en place d'un décret royal établissant la mise en place d'une nouvelle élection générale dans les plus brefs délais. L'omniprésence de la question fiscale dans le débat politique occulte les questions internationales. En effet, depuis peu le gouvernement a décidé d'ouvrir notre pays aux monde dans l'indifférence la plus totale. Pourtant de nombreux enjeux vont naître avec la sortie de notre isolationnisme. Ces questions doivent entrer dans le débat publique. Pourtant les deux grands parti de notre Royaume semblent vouloir laisser cela de côté. Le fait est que il y a une entente trans-partisane sur cette question, ils ne veulent surtout pas montrer qu'ils sont d'accord sur une question aussi grande. Cela fragiliserait encore plus les progressistes, et les chrétiens, eux, veulent rester sur une ligne purement contestataire. Cela fonctionne très bien, un récent sondage fait état de 64% d'intention de vote pour le parti de droite.

Le chef de file à la chambre des sénateurs Signür Guðjohnsen est pressenti pour être le futur premier ministre si l'élection générale a lieu que son parti les remportes.

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » mer. avr. 10, 2019 8:33 pm

Image
29 octobre 2038

Image

LA FIN D'UNE ÈRE

C'est historique! Jamais dans notre histoire politique, il n'y a eu une telle majorité. Trois de nos 4 principales île, ont été majoritairement bleu. Seuls l'ile de Nyir Menn reste acquis à la cause des Progressistes.. Mais de peu..

Après une campagne électorale virulente, après des débats enflammés, après des polémiques; nous avons une nouvelle majorité. Elle est Conservatrice et elle l'est totalement. 43 sièges Chrétiens, 20 sièges progressistes. Adoptant une posture volontairement ultra-conservatrices et populistes, le parti Chrétien mené par Ragnär Cilinvenssòn a défendu "la vie des Déarmoìs".


Malgré les critiques d'une bonne partie des intellectuels, d'ancien membre de la droite, le P.C a réussi son plus beau coup politique depuis longtemps. La démission de Svellisson annonçait un raz de marée bleu. C'est un véritable tsunami électoral qui risque de redessiner le paysage politique de notre Royaume. Certaines politiques ont été décidé sur des durées longues : 10, 20 ans, mais que va t'il advenir de "l'Etat Parent". Cilinvenssòn au soir de l'écrasante victoire de son parti a dors et déjà redéfini les lignes politiques du futur gouvernement. "Nous ne réitérons pas les mêmes erreurs que mon prédécesseur, nous devons nous émanciper d'un dogme qui nous a trop longtemps laissé dans une morosité rouge, fini le socialisme !". Ses déclarations d'une violence certaines annonce la fin d'un ère et le début d'une très tension politique.

En Effet, ils se murmurent déjà que une parti des électeurs modérés (c'est à dire social libéral) ne se reconnaissent plus dans les deux grands partis du pays. De plus la carte électorale nous montrent une scission idéologique entre l'île de la capitale et les trois autres.. Les pleins pouvoirs au Chrétiens, celà n'était plus arrivé depuis plus de 20 ans. Dans un monde ou les multilatéralisme renaît de ses cendres (CND, ODD etc..), notre Royaume se doit d'être ouvert et attractif pour nos futurs partenaires. Le parti Chrétien est beaucoup plus réticent à l'idée d'une "totale ouverture libérale".

C'est là tout le paradoxe de notre vie politique. Le parti Chrétien est conservateur et libérale, mais il n'en reste pas moins habité par une franche beaucoup plus "souverainiste". Si Cilinvenssòn ne les écoutes pas, ils risquent d'avoir un réel ennui au sein de son propre parti. Pour le Parti Progressiste, c'est le début d'une longue fuite en avant, certains ténors ont déjà annoncé l'arrêt de leur carrière politique. Vont ils se resserrer autour de questions proche de l'ancien gouvernement (état parent etc..), ou vont ils se muer vers un socialisme plus pragmatique et plus proche d'un centrisme, ceci pourrait permettre de rallier les Chrétiens dit "sobre". Ou alors c'est bel et bien l'explosion du P.P qui verrait une rive gauche se radicaliser vers un socialisme anti-libéral et une rive droite s'en aller et devenir pourquoi pas la troisième puissance politique du pays?..

Une totale reconstruction sera nécessaire aux P.P pour redevenir un véritable adversaire politique aux Chrétiens qui sont désormais seul dans notre pays...

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » sam. avr. 13, 2019 3:57 pm

Image
5 novembre 2038

Image

CILINVENSSÒN NOUVEAU PREMIER MINISTRE

Ragnär Cilinvenssòn est le nouveau premier ministre de notre Royaume. Ce matin à 9h00, la Reine a nommé le chef de file du parti Chrétien à la tête d'un futur gouvernement. C'est un véritable chamboulement politique auquel nous assistons. Depuis maintenant près de 15 ans, notre Royaume a connu, 2 premier ministre; 2 membre du parti progressistes. Avec ces deux chef de gouvernements, nous étions à la pointe des mouvements socialistes et progressistes aux yeux du simpomonde. Mais après tant d'années, et après l'absence de relève au sein du parti (cela étant du à la poigne de fer de Svelisson) nos compatriotes ont décidés de confier le pouvoir aux conservateurs. Ces derniers ont dorénavant les mains totalement libres pour gouverner.

Suite à ce raz de marée bleu, la Reine a convoqué Ragnär Cilinvenssòn pour le nommer premier ministre du Royaume des Îles Dearmàd. Cet homme de 54 ans est le ténor du P.C, membre du parti depuis ses 18 ans, il a travaillé au sein de la diplomatie Dearmoìse en tant qu'agent de liaison de ses 23 à 30 ans. Il est qualifié par ses adversaires de "réac", "populistes", "provocateur". En effet il est pour une politique migratoire beaucoup plus strictes, il est pour un rapprochement avec la L'Ennis sur la question migratoire. Il milite pour que la peine de mort soit toujours effective. Il a manifesté son hostilité à la privatisation des compagnies aériennes Déarmoìses (Iminn Déarmàd). Contrairement à ce que la logique voudrait, Cilinvenssòn n'est pas apprécié par tout son parti. Le vote de confiance du parlement sera l'un des éléments les plus tendues durant le prochain mandat. Notre nouveau premier ministre appartient à la franche dite "souverainistes" du P.C.

Composé avec sa propre majorité sera l'un des éléments cruciaux de son mandat. Le P.C est le parti qui possède le plus large spectre idéologique du pays. Il commence par l'aile sociale-libérale se revendiquant du Karelssonisme (ancien membre du P.P partageant un socialisme dît de "bon sens") jusqu'à l'aile nationaliste-Chrétienne du parti qui est certes minoritaire mais de plus en plus en vogue auprès de l'électorat du P.C (elle milite pour un protectionnisme quasi intégral et une militarisation beaucoup plus importante de la société).

Quelles enjeux pour ce nouveaux gouvernements? Les 9 bureaux gouvernementaux vont être dévoilés d'ici 3 jours. Cette future équipe devra faire face à de nombreux défis : La sortie du Royaume de son isolement diplomatique. Allons nous nous diriger vers une politique diplomatique d'organisations (CND) ou allons adopter une politique étrangère singulière et totalement indépendante. De plus de nombreux "clans" ont émergé aux cours de ces dernières décennies; choisir l'un ou l'autre sera déterminant dans notre place au sein du concert des nations.
Concernant la politique intérieure, Cilinvenssòn a été très claire, "retrouvons une liberté et un contrôle sur notre pays". Pour résumer cela implique une baisse drastique des impôts, taxes; une redéfinition de la couverture sociale et l'application d'un protectionnisme "intelligent?" pour protéger l'industrie Déarmoìse.
Il y a cependant une question qui demeure sans réponse : c'est la question des retraites; elle est actuellement à 61 ans. Vas t'on augmenter l'âge? Vas t'on rester aux statut quo. Le Premier ministre n'a pas évoqué ce sujet durant la première conférence de presse. Mais il est sur qu'il reviendra sur la table très rapidement.

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » dim. avr. 14, 2019 2:56 pm

Image
8 novembre 2038

Image

CILINVENSSÒN S'ENTOURE DE VIEUX BRISCARD ET DE JEUNES LOUPS

Le gouvernement est formé, après de multiples discussions, et de multiples tractations au sein de son parti les 9 bureaux gouvernementaux sont pourvus. Autant le dire tout de suite, il n'y a pas de modéré. C'est une véritable prise de risque de la part du premier ministre. Il n'a nommé aucun Karelssoniste, aucun "modéré" n'est là. Cette décision a pour objectif de montrer la scission avec un passé "réformiste-modéré", "centraux-centriste". "Le peuple a voté pour un changement" a déclaré le premier ministre lors de l'annonce de son futur gouvernement. Cette équipe mènera de multiples réformes, dont la première (portée par le chef du Bureaux à l'Economie Hreimur Elìnorssòn) sera la réforme du système d'imposition Déarmoìs. Une rude bataille va être menée au sein de l'Alpingi.

Ce n'est pas un gouvernement de compromission, c'est un réel gouvernement de Droite, l'aile la plus modéré étant écarté du pouvoir. Cette manœuvre a pour but de fédéré la base "souverainiste" du P.C et l'aile dure du parti. Mais c'est a double tranchant si les modérés font une fronde, près de 15 sénateurs seront en dehors de la majorité et le gouvernement perdra la main à la chambre. Ce risque est totalement assumé par le chef du gouvernement qui cherche à prouver sa bonne foi auprès des électeurs. Cette tactique vise à fédéré la très large base sur laquelle le P.C a obtenu la majorité tout en écartant l'aile modéré qui pour certains membre de son parti, son considéré comme des Progressistes déguisés.

Cependant le premier ministre s'est aussi entouré de jeunes pousses du parti. Nous pensons plus particulièrement à Oddvar Gannarssòn, nouveau porte parole du gouvernement. Jeune politique âgé de 25 ans, il symbolise l'avenir du P.C et appartient à une ligne "pragmatique", n'hésitant pas par exemple à militer pour le mariage homosexuel et à en même temps voté pour la sauvegarde de la peine de mort ou des cours de théologie obligatoire dans les écoles publiques. Il est très populaire au sein des jeunes militants du parti. C'est un vrai coup de maître de la part de Cilinvenssòn qui grâce à ce jeune politique, parvient à se construire une image moderne tout en balayant sous le tapis l'aile la plus "progressiste" du P.C. C'est d'ailleurs la principale critique de ses opposants qui voient en ce gouvernement un calcul politique et des manœuvres de politique-politicienne, "on veut changer les choses avec du vieux et des vieilles pratiques", déclarait un ténor du P.P lors de l'annonce du gouvernement.

Mais la personnalité du gouvernement qui suscite le plus de réaction et le plus de critique est la nomination du Chef aux bureaux aux Affaires Etrangères.

Aux Bureaux aux affaires Etrangères est nommé Carl San Haìn, vieux loup de la politique et plus proche ami du premier ministre il est l'incarnation du "franc-parler", appartenant à la frange extrême de son parti il permet à Cilinvenssòn de s'attirer les faveurs de la ligne dure de son parti. Originaire de l'ïle de Deoraithe, il est emprunt d'un forte culture Gaélique, l'île est très peu peuplé, mais elle raisonne fortement en communauté, la nomination de Carl permet d'éviter la critique qu'avait subi le précédent gouvernement (on le qualifiait de pro-élite et anti-Gaélique du fait qu'aucun membres des gouvernements successifs de venait des îles du sud. San Haìn s'est dit "très honoré" et "fier de servir son pays". Il est la personnalité politique la plus détesté par les électeurs progressistes. Il ne veut aucun compromis avec le P.P, il a voté contre l'instauration d'un salaire minimum et est un éminent spécialiste des questions internationales. Sur ce sujet ci, il milite pour une "nouvelle doctrine", une voie ou notre Royaume resterai indépendant et n’amorcerait pas un rapprochement multilatéral avec la CND. De plus il nourrit un anti-Brittonisme assez primaire, cela ne risque pas d'aider à la désescalade dans les tensions opposant les pays voisins du notre aux Brittons.

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » lun. avr. 22, 2019 5:13 pm

Image
4 Décembre 2038

Image

CAP À DROITE TOUTE !

Au travail ! Au travail ! Voilà maintenant quelques semaines que le nouveau gouvernement est en place. Portant un véritable espoir de renouveau et de courage politique, il sait que l'attente de la population est là. Le premier ministre ne s'en est pas trompé, il a établi un "projet" pour "redonner un véritable cap aux Royaume". Celui ci n'est pas là pour répondre à des questions courts-termites, ce type de questions est laissé aux membres du gouvernements. Notre premier ministre, avec ce programme, cherche à se dresser en 'homme d'Etat", en capitaine de navires. Attention ce genre d'attitude peut se retourner contre lui; le risque est d'apparaitre comme trop "jupitérien" et "hors sol"...

La teneur de ce projet est : "Redonner une place indépendante et défenseuse des intérêts national sur la scène internationale, transformer notre modèle économique et retrouver une fierté nationale qui a trop longtemps disparu". Ce programme n'a pas manqué de susciter l'émoi des adversaires politiques du premier ministre. Le chef des progressistes Stuart O'Gredy a déclaré que "les écrans de fumés souverainistes de Cilinvenssòn ne bernent personne", "il cherche à mobiliser sa base électorale très à droite, et par la même occasion cherche à siphonner les groupuscules nationalistes avec des propos de fierté nationale, de récit nationalistes." En effet ce programme gouvernementale est qualifié "d'électoraliste" par beaucoup de spécialistes de la politique.. Les libéraux du P.C risquent de très vite déchanter, la voie choisie par le premier ministre est beaucoup plus à droite que la ligne du parti durant ses 30 dernières années.

Un peu avant la publication de ce petit texte de l'exécutif, le sénateur Chrétien Daniel Hàn Kinney a déposé une proposition de loi intitulé "loi H.K", elle vise à diminuer la contribution de l'Etat sur le secteur des remboursements des soins médicaux dit "mineurs" et "mineurs +". Depuis 2007 l'Etat Dearmoìs rembourse les soins m et m+ de 30 à 39,7%, la loi H.K va diminuer la part à un taux unique fixé à 27 puis diminuera sur 5 ans pour atteindre 18-20%. De plus le gouvernement à fait savoir qu'il déposera une proposition adjacente, elle vise à arrêter purement et simplement les contribution d'Etat sur le remboursement médical pour les étrangers... Cette loi va être ajoutée à la première réforme du gouvernement qui va être très bientôt déposée à la chambre.

"H.K, on en veut pas!" ont déjà été entendu chez les progressistes et lors de rassemblements politiques. Des associations de patients se sont déjà rassemblées pour discuter de la suite des évènements. Leurs mouvements de contestations intervient durant la fameuse période "d'état de grâce", le premier ministre est légitimé par un raz de marée bleu, il sait que c'est maintenant qu'il doit agir sur des projets difficiles, la chance est qu'au sein du P.C, son courant idéologique est très importants. Mais les conflits internes au parti sont quasiment sur d'éclater...La H.K est la première loi qui sera soumise a notre Alpingi. Jamais une entrée de mandat pour un premier ministre n'aura suscité autant de débat, autant de conflits et de polémiques.

En quelques semaines, le premier ministre a constitué un gouvernement ancré très à droite, ce qui va à contre courant de la pratique institutionnelle de ces 30 dernières années. Il a volontairement écarté des membres de son parti des affaires du pouvoir; il réalise des appels du pied prononcé aux électeurs "d'ultra-droite" ou en tout cas "ultra-conservateur", et enfin il s'apprête à entamé l'ouverture de son calendrier législatif avec la fameuse H.K. Le climat politique habituellement calme depuis le début de la période hégémoniste du P.P du fait de la similarité idéologique entre l'ancienne majorité et l'aile "social-libérale" des Chrétien risque de changer très rapidement. Force est de constater que la mandature Cilinvenssòn bouscule les pratiques "habituelles"....
_______________________________________________________________________________________________________
brève du royaume :
LE TOURISME EN HAUSSE/LES MIGRANTS AUSSI !Image
Depuis l'ouverture de notre Royaume aux simpomonde, le tourisme Dearmoìs connait une hausse vertigineuse, de plus de 40% en 2 mois Bien sûr cela reste très modeste du fait du peu de partenariat que nous avons avec nos voisins, mais les voyages touristiques commencent à se ressentir, en particulier pour l'Île de Deoraithe, qui possède les plus "beaux panoramas du monde" d'après leurs habitants. En effet les plaines et vallons de l'île ont été façonnés par les forts vents de "Dülmur", nous donnant un spectacle saisissant de grandes étendus d'herbe ou des petites maisons se jonchent ici et là, tout comme les Eglises, parfois dressé en hauteur, ou à côte d'une falaise. Mais l'attrait de cette île n'est pas seulement géographique, il est aussi culturelle. De nombreuses légendes existent sur les Deoèr, les créatures magiques qui ont; d'après la légende; protégées les villageois de la famine et de la maladie (en 1302, la peste noire ravage les 3 îles Dearmoìse; malgré la scission des îles du sud; Deoraithe est miraculeusement épargné). Ces histoires viennent renforcer l'atmosphère magique de l'île. Cependant, ces habitants, voient arriver sur leurs côtes de nombreux migrants clandestins venant principalement d'Algarbe du Sud. Ils sont redispatché depuis Nyir Menn, le premier ministre a promis de se saisir de cette question, nul doute que sa réponse sera clair.
Le Sénateur Connor O'Gatlìn du P.C a déjà fait savoir qu'il voterait contre toute accueil prolongé de migrants. "Nous ne pouvons voir notre beaux pays être envahi par une vague de migrations. Les Lorthons ont fait savoir qu'il fermait leurs portes à ces derniers, faisons de même ! Si nous acceptons cela, c'est la porte ouverture au voyage humanitaire de longue durée en Deàrm. Il faut être ferme et ne pas tomber dans le piège des progressistes qui ont durant toute leur période d'hégémonie fermé leurs portes au monde et maintenant brandissent des valeurs "d'humanité". Soyons ferme !" .
La déclaration du sénateur est pleine de bon sens et elle est courageuse, que notre premier ministre fasse de même !

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » mer. avr. 24, 2019 1:39 pm

Image
9 décembre 2038
Image
Ona Mc Lagënn, Secrétaire au Chef du bureaux aux affaires de la santé, en charge de la gestion du projet HK

LA LOI HK DÉCHIRE LA MAJORITÉ

La loi « HK » n’en finit plus de faire parler. Que ce soit dans les hôpitaux, sur les plateaux télés ou encore dans les kiosques, la première grande législation du Gouvernement Cilinvenssòn déchaine les passions. Dans les rangs de l’opposition, c’est la colère qui prime ; certains la qualifie de « destruction méthodique de toute la postérité des différents gouvernements précédents » ; d’autre crie à « la honte de la droite ». Hier dans les rues de Snaëfiel ont défilés plus de 17 000 manifestants dont des médecins, infirmiers. Ces derniers ont fait savoir que si la loi passait, une grève des services médicaux seraient entamées ; en vertu du code déontologique qu’ils ont, cette grève ne sera que scander, en effet ils ont obligation d’observer la continuité du service public.

Certains craignaient le nouveau gouvernement, il pensait qu’ils allaient purement et simplement torpiller les valeurs progressistes que notre nation avait et a toujours. D’autres ont plutôt théorisé « le rentrer dans les rangs » du premier ministre qui, obligé de contenter son aile modérée, allait jouer la carte de la continuité de ses prédécesseurs. Il n’en est rien, la loi HK met les pieds dans le plat ! Conscient que cette loi serait irrémédiablement critiquée, le gouvernement a concédé des ajustements concernant le prix des médicaments qui ne devront pas dépasser un seuil voté tous les 4 au lieu de tous les ans. Mais cela ne suffit à calmer la grogne au sein de l’opposition mais aussi au sein de la majorité. En effet les dernières dispositions de « HK » prévoyaient d’arrêter tous les remboursements de soins médicaux pour les étrangers sans distinction. L’Alpingi a tenté de supprimer cette disposition avec l’aide de 9 sénateurs Chrétien, tous issu de l’aile modérée. Ces derniers ont mis en lumière les dissensions énormes qu’il y a au sein du P.C. À la sortie de la chambre, le sénateur Onäar Sigurtòrsson a décrit « une ambiance étrange », ou « la majorité semblait nerveuse ; en dépit du fait qu’ils ont la majorité absolue ». En off, un sénateur du P.C nous a confié que les modérés du parti allaient très bientôt rencontrer le premier ministre pour connaitre sa vision sur 3 ans de sa mandature. La colère de celui-ci s’est d’ailleurs fait sentir au soir du vote des amendements, il pensait que la révolte des modérées interviendrait beaucoup plus tard ; et pas dès le premier gros projet.

Comprenant les troubles au sein des rangs ennemies, le sénateur et chef de file progressiste Stuart O’Gredy appelle tous les libéraux progressistes et humaniste à se rassembler et à discuter ensemble de la meilleure manière pour combattre « un gouvernement profondément inégalitaire et xénophobe ». « Cela ne nous fera pas flancher » a déclaré Han Mc Kinney, l’initiateur de cette loi, « nous avons entrepris une refondation idéologique du parti, et notre premier ministre va dans le même sens, c’est une bonne chose ». Nous lui avons demander si cela ne risquait pas de voir se créer une fronde des modérées de son parti. « Vous savez, notre parti a un large spectre idéologique, mais nous avons le sens du devoir, de l’honneur et de la cohésion, je suis sûr qu’ils se rangeront avec nous. Si cela ne se fait pas, peut-être qu’il faudra agir pour y remédier ». Agir pour y remédier ? Cela implique une exclusion de ces « brebis galeuse », cela ne s’est encore jamais vu dans une majorité, mais avec Cilinvenssòn rien ne se passe jamais comme d’habitude.

Nul doute que la loi « HK » n’a pas fini de faire parler d’elle. La vindicte qu’elle a déclenchée fait même s’eclipser les dispositions beaucoup plus « sociales » de la loi. En effet si elle est votée, plus aucun hôpital situé dans les zones dites de désert médicaux ne pourront être fermée au risque d’être très lourdement sanctionnés. Dispositions étranges, en effet notre pays n’a que très peu d’hôpitaux privées, le reste étant dans le girons de l’Etat, cela impliquera que ce dernier se sanctionnerai lui-même ? Il faut cependant concéder que ces hôpitaux sont gérés par des corps décentralisés de l’Etat, ils devront donc obéir à une logique beaucoup plus centralisée. Cette disposition relève plus du symbole que d’une véritable volonté de protection de nos services publiques.

Mais cette législation n’est pas « le mauvais élève » du simpomonde. Nos voisins Lorthoniens ont récemment entrepris un arrêt des remboursements de l’IVG pour stimuler la croissance démographique qui est en berne chez eux. « Seul l’Ennis semble être un phare au milieu des ténèbres de la radicalité xénophobe et profondément stigmatisant envers les plus faibles de nos sociétés dîtes modernes » avait déclaré Sigurtòrsson. Nous devrions peut-être nous en inspiré…

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » jeu. avr. 25, 2019 9:58 pm

Image
15 décembre 2038

Image
rassemblements devant l'Alpingi en signe de protestation contre la récente loi

LA LOI HK APPROUVÉE DIFFICILEMENT

La loi HK a été votée hier, elle est belle et bien passée à une courte majorité : 33 vote pour et 30 contre. Cela fait 10 sénateurs chrétien qui ont délibérément voté contre cette loi. Alors que le P.C n'avait pas obtenue une telle majorité de sièges au parlement depuis des années, voilà que des tensions apparaissent ou réapparaissent dans les rangs. Cilinvenssòn ne s'attendait pas à autant de dissensions. Ce matin, ce dernier a convoqué le chef du parti pour s'entretenir avec lui à propos du climat actuel au sein du P.C, la rumeur du jour fait état d'une possible menace d'exclusion du parti des 10 frondeurs, mais cette hypothèse parait difficile et pour le moins improbable. Si Cilinvenssòn fait cela, il perdra alors automatiquement l'électorat Chrétien-démocrates de son parti (l'aile modérée). Cependant, il a été élu sur la base d'un raz le bol des politiques passées et des arrangements "de bon sens". "La solution viendra par le maintien du cap promis" déclarait Carl San Haìn chef du bureaux au affaires étrangères.. La voix prise par le premier ministre est sinueuse et risquée, il ne faut pas perdre cette électoral modérées, ce sont eux qui jouent souvent les arbitres entre le P.P et le P.C. La route est longue, maintenir le cap, il le faut; mais à quelle prix...

Ce prix commence, ou plutôt continue à se faire entendre. Hier après midi, des milliers de personnes se sont rassemblées devant l'Alpingi pour protester contre cette fameuse loi de la discorde. Nuançons cependant cela en disant que la Capitale de notre pays à votée à plus de 63% pour le P.P.
Les syndicats de médecins sont aussi de la parti. En effet, la baisse des remboursements de soins médicaux m et m+ va forcer ces derniers a baisser leurs honoraires, sans quoi bon nombre de citoyens modeste ne pourront plus se faire soigner. "Grâce à cela, les médecins se trouveront dans l'obligation de baisser le prix de leurs consultation, la balle est dans leurs camps, pas dans le notre !" s'exclamait Oddvar Gannarssòn, porte parole du gouvernement au micro de nos confrères. Ce dernier fait tout les plateaux télés depuis hier pour expliquer et surtout déplacer l'oeil du cyclone vers le corps des médecins.

Ces derniers sont furieux de cette déclaration et estime "que la prestation, le service et la qualité" des soins produits par les médecins libéraux Dearmoìs sont "tout à fait raisonnable et efficace". Ils ont d'ailleurs fait savoir qu'ils ne baisseraient pas leurs honoraires. Concernant l'obligation de se rendre sur des territoires qualifiés de désert médicaux pendant 5 pour les jeunes médecins, "cela va à l'encontre de la liberté du travail" disait John O'Shea représentant du corps des médecins libéraux. Il sait que sur ce point l'opinion publique ne le suivra pas.

Cette loi HK représente toute la complexité de notre gouvernement; un gouvernement profondément de tradition Chrétienne et souverainiste, et de l'autre il peut faire votée des dispositions qualifié de "sociale" comme par exemple les dispositions que nous avons énoncée au paragraphe précédent. Cette complexité est louable et montre un certains pragmatisme idéologique..

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » mer. mai 01, 2019 2:24 pm

Image
28 décembre 2038

Image

ENTRETIEN AVEC CARL SÀN HAÌN

Maedhbh Klegan: Bonjour, monsieur le chef du bureaux aux affaires étrangères, je vous remercie de nous accueillir aux sein même de votre bureaux pour cet entretien exceptionnel; nos lecteurs vont pouvoir; grâce à vos réponses; mieux comprendre la ligne directrice de la politique internationale du gouvernement. Ils pourront aussi mieux vous cerner vous. Commençons donc par une question d'actualité. Il y a quelques jours est paru le nouveaux traité Makengo-Ennissois, celui ci a été qualifié "d'avantageux", voir "trop avantageux" pour la nation voisine de la nôtre. Quelle est votre avis sur ce sujet précis?

Carl Sàn Haìn: Monsieur, permettez moi tout d'abord de vous dire que c'est un réel plaisir d'accueillir un journal tel que le vôtre ici même, votre rédaction et la qualité des interventions de "l'Echo du Monde" sont la lumière dans un phare de mensonges distribués par les médias mainstreams. Pour revenir à votre question, le traité que vous mentionnez est en effet extrêmement bénéfique pour l'Ennis. Nos voisins ont développé un réel art de la diplomatie et des accords juteux; ils n'en sont pas à leurs premiers coup d'essais ! Mais pour bien comprendre cet accord, regardons la situation du Makengo, a peu près 19% de chômage, un revenu par habitant faible, une couverture sociale inexistante. Le pays est en développement certes mais il a besoin d'investisseurs. Ils ne sont pas en position de force; leurs arguments principales sont les ressources stratégiques dont ils disposent. Cette période où nous voyons tous affluées une marée de nations vers le Makengo sont d'après moi une période qui s'estompera dès lors que ce pays de l'Algarbe aura retrouvé une plus grande prospérité économique. Là, à l'instant T, ils ont besoin d'investissements, d'argent. C'est le nerf de la guerre comme dit un vieil adage.

Maedhbh Klegan: Vous pensez donc que cette critique d'un accord "trop avantageux" est juste mais que celà est nécessaire durant une courte période; période qui s'estompera dès lors que le Makengo deviendra une réelle puissance en développement. Et donc quelle sera l'attitude Dearmoìse sur la question de ces nations qui "ont besoins d'investissements" étranger pour sortir de leurs marasmes économiques. (Déclaration que vous aviez faites avant la victoire aux élections générales)

Carl Sàn Haìn: Oui tout à fait, c'est exactement ça.. Quant à notre position vis à vis de ces nations qui ont besoin d'investisseurs. Le gouvernement dirigée par notre premier ministre avons une position moins conquérante. Nous sortons tout juste d'un isolationnisme de plus de 60 ans. Nous ne devons pas dilapider notre argent aux quatre coins du monde, en subventionnant, des constructions de chemin de fer, ou toutes sortes d'infrastructures. Il faut garder une base solide concernant nos deniers! Ouvrir nos portes aux mondes implique une mise en concurrence d'industrie qui ont pendant des années œuvrer seul ou à très peu sur bon nombres de marchés. Subventionnons d'abord nos propres industries, entreprises pour qu'elle se développe et quelle réponde mieux aux défis qui nous attende. Dearmàd First ! Ce slogan me plait bien et nous nous efforcerons de toujours le mettre en application.

Maedhbh Klegan: Justement, bon nombre de vos adversaires politiques, à commencer par les sénateurs de l'opposition, qualifie la doctrine diplomatique du gouvernement est beaucoup trop "protectionniste". Pour traduire leurs propos, ils pensent que vous ne jouez pas assez le jeu du libéralisme international. Celui ci permet quand même :de drastique baisse de douane, la naissance d’organisation fructueuse comme la CND, l'essor d'une plus grande paix mondiale, la construction d'une image beaucoup plus ouverte sur le monde...

Carl Sàn Haìn: Prenons les questions les unes après les autres mon ami, tout d'abord sur les critiques de nos adversaires. Qui a, pendant des années fermé les portes du pays? c'est le P.P, qui a accumuler un retard technologique du à une doctrine du siècle passée, c'est le P.P. Notre gouvernement s'efforce de réparer les erreurs qu'ils ont fait. Nous sommes en partenariat avec le Jernland sur la question du séquençage ADN, et le Bactériophage, nous établissons des passerelles universitaires et donc culturelles avec des voisins issus des mêmes origines. Tout ceci grâce à notre politique ! Pas la leur ! Le peuple leurs a bien fait comprendre !.. Ha oui, et leur "protectionnisme" prétendu. Si protectionniste veut dire, composer avec le libéralisme, éviter la fuite en avant de notre tissu industriel et la défense de nos intérêts en cédant pas aux sirènes de l'ultra libéralisme. Oui alors nous le sommes ! Mais nos compatriotes ne sont pas dûpes, nous ne sommes pas les vilains protectionnistes, mais nous défendons les intérêts de notre nation et par dessus tout nous évitons la naïveté. Par contre, les baisses des tarifs douaniers sont en effet des mécanismes fructueux pour notre économie; mais ils doivent être réalisés de façon intelligente et façon Bilatérale. Encore une fois, l'Ennis, le Jernalnd, L'Uural Liviimaa, le Kars sont, vous le verrez très bientôt des exemples "d'entente douanière". Enfin, la paix qui rime avec l'ouverture, l'échange, le mondialisme... C'est totalement faux, regarder les conflits qu'il y a eu avec l'UDO, au sein même de l'organisation, les conflits économiques liés aux Brittons, le tollé qu'a soulevé le récent accord Ennisso-Makengo. Puis lorsque l'on dit justifie cela par un "facteur d'une plus grande stabilité", regardons la encore un exemple criant, la Ligue de Lébira qui voit leurs différentes provinces, revendiquer de plus en plus d'autonomie, voir certaines vont jusqu'à revendiquer une sécession pure et simple. Pourtant cette nation est à la pointe du libéralisme. Cet exemple n'est pas à charge du tout, ce n'est que pour illustrer mon propos.

Maedhbh Klegan: Nous avons compris votre point de vue; mais alors quelle est la vision du gouvernement et de notre premier ministre sur la diplomatie mondiale. Allons nous nous tourner vers une culture du multilatéralisme, ou et je pense que c'est votre position personnelle à ce sujet, allons nous vers une culture du bilatéralisme ?

Carl Sàn Haìn: Vous me connaissez bien, je dois dire que je ne suis pas surpris, j'ai de nombreuses fois défendu l'idée du bilatéralisme et non multilatéralisme. Je pense que notre nation a besoin d'un cercle restreint d’alliers et partenaires indéfectibles. Ce cercle doit être économique, et militaire. Nous ne devons pas chercher à nous attirer les faveurs du monde entier. C'est en ayant ce genre d'attitude que très vite nous n'avons plus les mains libres et nous ne pouvons plus agir rapidement, de peur de froisser tel ou tel protagonistes. Voilà pourquoi il nous faut un noyau dur de véritable "pays ami".

Maedhbh Klegan: "Agir rapidement", cela est aussi valable sur les questions militaire? Sans une très grande palette d'alliée, nous ne pourrions nous permettre d'agir librement non?

Carl Sàn Haìn: Agir rapidement implique... d'agir rapidement ! Cela veut tout simplement dire que nous devons être capable de; si nécessaire; nous opposer économiquement ou militairement à telles ou telles situations qui représente une menace claire pour notre sécurité, souveraineté. Défendre nos intérêts, et seulement nos intérêts. Bien sur nos alliés indéfectible aurons de la part de notre nation, une assistance et une aide digne d'un terme que trop d'hommes en ce monde utilisent et qui pour moi revêt une importance capitale : "pays ami". Dans la vie on dit que les amis se comptent sur les doigts de la main. C'est pareil en diplomatie; j'ai travaillé sur la géopolitique des nations est-dytolienne pendant plus de 10 ans, et je peux vous dire que ce n'est pas 10-20 nations qui viendront vous porter secours le moment venu, ce sont toujours les mêmes, ce sont les fameux "vrai ami".

Maedhbh Klegan: Ces propos risquent de nous isoler, vous ne croyez pas?

Carl Sàn Haìn: Non, je ne crois pas, car cela ne veut pas dire que nous serons seuls. Notre attitude ne sera pas belliqueuse et les autres nations le voient déjà. Si vous êtes franc, que vous ne mentez pas et que vous n'êtes pas donneur de leçons, les autres nations vous en remercierons. Car trop souvent on entend les apôtres de la bien-pensance et de l'internationalisation de telles ou telles doctrines. Nous, on ne juge pas, on ne veut pas donner des leçons. Chacun ses ambitions et ses visions du monde. Je pense que on peut assimiler cela à un terme bien connu "la real politik".

Maedhbh Klegan: Je vous remercie de nous avoir accordé cet entretien.

Carl Sàn Haìn: De rien Monsieur Klegan.

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » sam. mai 04, 2019 5:16 pm

Image
8 Janvier 2039

Image

VALARYAN-HOHENGRAF-GÄNSERNBERG : LE TRIDENT DE LA DISCORDE

Si il y a bien un conflit où, les informations diffèrent, où nous ne pouvons savoir précisément qui fait quoi à qui, et qui défend qui contre qui? Cette phrase aussi incompréhensible qu'un conflit condamner à durer. Alors résumons de manière rationnel tout cela. L'Hohengraf le 8 avril 2038, au soir une information faisant d'un "soulèvement communiste" arrive jusqu'au oreille de la Vème armée basée sur ce territoire. Cette dernière sécurise les prisons et coup les voies de chemin et de communications. L'affaire s'enlise et de chaque côté la tension monte. Des arrestations de communistes ont lieu; on réquisitionne des hangars pour entreposer des "militants rouges". La situation est, à ce moment la, totalement hors de contrôle. Et dans ce vacarme total, le général Franz von Seeliger déclare la sécession pure et simple de l'Hohengraf de la confédération du Valaryan. Le général prend rapidement soin de rassurer ses voisins du Gänsernberg concernant cette révolte. Cela n'est pas entendu par ces derniers qui réalisent une multitude de pré-opération et d'opération en vue de "stabiliser la région"
Peu à peu le Gänsernberg contrôle tout la région aux prix de plus de 800 vies. Actuellement la situation est difficile à comprendre; les nations dytoliennes sont d'ailleurs assez peu entendu sur la question. Seul la Ligue de Lébira apporte clairement son soutien au Gänsernberg.

Mais plusieurs questions se posent? Qui a commencé cette révolte sur le fond d'informations invérifiable? C'est le général Franz von Seeliger. Tout ce conflit par d'un homme qui a fait état de révolte rouge. Ce dernier a d'ailleurs dressé un tableau extrêmement sombre de ce qu'il prévoyait de faire. Un contrôle de l'armée avant la mise en place d'une république? Éradiquer la gauche du pays, et la fin d'un internationalisme juif outrancier. Cette déclaration glaçante pour la plupart des peuples dytoliens, illustre le déchaînement de violence que ce général a institué. "Mais la dernière déclaration en date du Valaryan fait état d'une reconnaissance de cette scission certes autoritaire mais c'est quand même une reconnaissance et donc une acceptation de l'indépendance Hohengraf" a déclaré Carl Sàn Haìn quelques minutes avant de décoller pour Unldràd ou il rencontre le premier ministre de l'Uural-Liviima. Pour ce faire il faudrait écouter le gouvernement Valaryan; mais ces derniers sont totalement muets, ils semblent totalement dépassé par cette situation! Nul doute que le Gänsernberg joue la carte de l'honnêteté et table sur une coopération Hohengraff-Gänsernberg pour a terme décidé "démocratiquement" si l'Hohengraf réintègre le Valaryan ou intègre le Gänsernberg. "Le Gänsernberg en profite pour placer ces pions, nul doute que l'éventualité d'une indépendance d'Hohengraf est dors et déjà écarté d'un revers la main".

Devant ce trident de la discorde, comme dit antérieurement, la Ligue de Lébira soutien le Gänsernberg dans son intervention en Hohengraf, la CND a elle joué la carte de la prudence, elle salue l'intervention du Gänsernberg mais celle ci ne doit pas durer indéfiniment, de plus il envoie une aide humanitaire a destination de l'Hohengraf. Pour le reste les réactions sont minimes et peu de nations osent s’immiscer dans un conflit de nation autoritaire qui ne les concerne pas.

Quelle est donc la position de notre gouvernement vis à vis de ce conflit ?Le premier ministre a promis très prochainement une réponse à cette question elle aura lieu lors de la déclaration à la chambre des sénateurs; il y dressera d'ailleurs le programme annuel gouvernemental, s'en suivra un vote de confiance aux gouvernement. Le premier ministre Cilinvenssòn est un fervent chrétien, il ne pourra que saluer la défense de ces derniers de la part du Gänsernberg. Mais cette nation joue un jeu trouble sur la question de l'après soulèvement militaire. La réponse du chef du gouvernement est très attendu..

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » sam. mai 04, 2019 5:16 pm

Image

11 Janvier 2039

Image
Carl Sàn Haìn et Seàn Mac Máirtín, signataire d'un accord aux fortes répercussions

UN INCROYABLE ACCORD POLÉMIQUE!

Qui aurait cru a un tel accord ? Qui aurait cru que notre pays entamerai l'année 2039 par la signature d'un accord migratoire avec nos voisins de la république fédéral d'Ennis. Cet accord est un prélude à un traité bilatérale entre ces deux nations qui très prochainement sera publié; "il manque quelques détails à voir" a déclaré Ronald Bheìn chef de cabinet du chef du bureaux aux affaires étrangères.

Cet accord met en place de façon bilatérale et immédiate le renvoi systématique des migrants illégaux venant de l'Algarbe vers leurs pays d'origine, ils seront renvoyés à bord d'avion des compagnies des deux pays. Sont exempté de cet accords, le Makengo. Tout les autres pays vont voir afflué sur leur tarmac de nombreux migrants qui dès demain seront renvoyés auprès de leurs nations d'origine sans concertation avec ces derniers. "Cet accord est une première, jamais la question migratoire n'a aussi bien abordé de la part de nations souveraine." a déclaré un sénateur chrétien ce matin auprès d'un confrère. Le Lorthon depuis l'arrivée du premier ministre Morgan a lui fait un virage à 180° comparé à son prédécesseur sur cette question, notre nation fait de même mais là c'est un véritable saut que notre gouvernement réalise. Cette décision ne manquera pas de susciter de vives réactions. L'opposition a déjà fait savoir qu'elle s'opposait à la signature d'un tel accord. Le traité Ennis-Dearmàd sera bientôt soumis à l'Alpingi, si il est rebouté par la chambre, la disposition migratoire sera elle aussi annulée.

Mais alors comment un tel accord a pu être signé? L'Ennis d'ordinaire si raisonnable et incarnant les valeurs néo libérale du simpo monde, a basculé dans la ligne dure sur la question migratoire. Il faut que l'afflue de migrants de l'Algarbe ne cessait de croître. Les nations insulaires ne pouvaient se permettre de laisser cette question en suspens. "J'ai promis de m'atteler à répondre à tout les enjeux que notre nation a à combattre. Je ne me défilerai pas ! Vous en avez la preuve" a déclaré le premier ministre lors de son retour de la rencontre diplomatique au Jernland. Notre chef du gouvernement suscite depuis son arrivée de nombreuses polémiques, ils forment avec Carl Sàn Haìn un duo détonnant qui est autant apprécié que détesté par l'électorat de gauche. Nul doute que cet accord entrant en vigueur dès demain suscitera les mêmes réactions...

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » mer. mai 08, 2019 11:26 am

Image
17 Janvier 2039

Image

LA GAUCHE S'INSURGE ! CILINVENSSÒN DÉCOLLE

La politique du gouvernement n'en finit plus de faire couler de l'encre et des larmes. Après avoir nommé un sulfureux chef du bureaux aux affaires étrangères, après avoir fait passé de justesse la courageuse "loi HK" et après signé un accord bilatérale avec l'Ennis sur la question migratoire, l'opposition explose de rage. Hier alors que le traité diplomatique avec nos voisins passait au vote, une phrase du premier ministre a fait monter l'indignation de la gauche. "Alors que je m'active avec courage à rétablir une véritable ligne politique à notre pays, certains révisionnistes de la vie politique tente de bloquer les réformes et visions du changement. Les progressistes, voilà un nom que vous n'aurez jamais aussi mal porté!". S'en est suivi une véritable colère des progressistes qui pendant de long instant ont demandé des excuses de la part de Cilinvenssòn, celui s'est assis, a souri et a croisé les bras en regardant de façon malicieuse l'opposition. C'en était trop pour ces derniers qui sont sorti de la salle en criant, en insultant le chef du gouvernement. Ce climat délétère est présent depuis le début du mandat du premier ministre. Sa rupture politique avec ses prédécesseurs est totale. Ce changement est critiqué par le P.P et par une partie du peuple. Un récent sondage fait état de moins 9% d'opinion favorable de la part des électeurs dit de gauche en faveur de Cilinvenssòn. Cela s'est vu lors des manifestations violentes contre la "loi HK", cela faisait un long moment que nous n'avions pas vu une telle fédération des colères, notre pays d'ordinaire assez mesuré même lorsque les mesures politiques ne plaisent pas au peuple, cèdent ici à une réelle colère.

Pourtant la popularité du premier ministre ne cesse de grimper. Lors de sa nomination à la tête du gouvernement, celui ci était crédite de 32,5% d'opinions favorables. Seul ses plus fidèles partisans le soutenait. Au 17 Janvier 2039, il a grimpé de plus de 7% d'opinion favorable. Ces 7% ne viennent pas de la gauche bien sûr, qui elle, est occupé à piquer des colères sourdes ! C'est "l'électorat muet" qui rentre dans le jeu. Cilinvenssòn a rallié à sa cause un électorat ultra-conservateur, voir proche des idées de la ligue Deoraìthe. C'est assez paradoxal, le premier ministre, membre du P.C est crédit de presque 40% d'opinion favorable et pourtant au sein de son propre parti, ce dernier stagne à 30,8% d'opinion favorable. La ligne très à droite du chef du gouvernement plait à l'aile dure du parti et aux citoyens proche de la droite dure, voire d'extrême droite. "Une bonne parti des électeurs du P.C ont cru que la politique de Cilinvenssòn trancherait avec Svelisson, mais il ne pensait pas que ce serait a se point là, en particulier sur la politique migratoire qui pour bon nombre de Dearmoìs fait l'objet d'un consensus." Autant de paradoxe dans notre vie politique. Un premier ministre qui gagne en popularité mais perd dans le même temps la confiance d'une partie de son électorat. Un spécialiste de la politique affirme que "nous assistons à une recomposition des effectifs politiques, et à la naissance d'un nouveau parti, à terme le P.C va se scinder en deux. C'est la tactique du chef du gouvernement qui cherche à éradiquer une frange de son parti, c'est un jeu dangereux à double tranchant, si ça rate, il n'est plus premier ministre et n'a plus de majorité, si ça marche, une deuxième droite "plus radical" verra le jour et bon nombre d'électeurs proche de l'extrême droite se rendront aux urnes".

Une question se pose alors? Cilinvenssòn est il réellement du P.C? Cela se pose, car la grogne et la fronde menace ! Des membres du P.C ont déjà rencontré le chef de l'opposition. "Une mutinerie risque d'éclater" déclarait un proche de Cilinvenssòn. Ce dernier va devoir agir, mais que vas t'il faire?
La colère de la gauche, d'une partie de la rue et d'une frange de son propre parti font autant de défi à relever pour un premier ministre qui voit sa cote de popularité grimper mais aussi son isolement au sein du parti suivre la même courbe.

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » mer. mai 08, 2019 9:33 pm

Image
20 Janvier 2039

Image

LA COUPE DU MONDE SE RAPPROCHE

La coupe du monde approche et notre sélection nationale s'est envolée sur notre belle île Deoraìthe. Au menu : entrainement, actitvité détente, balade en famille. "L'objectif est de resserrer le groupe et de peu à peu le faire monter en pression" nous a confié le coach de l'équipe Maari Logthüsson. Ayant Gagné ses 4 derniers matchs amicaux la sélection Dearmoìse se sait attendu dans cette compétition, elle fait figure des têtes d'affiches. Les adversaires le savent et il faudra être prêt. La star de notre équipe San Kean a déjà annoncé la couleur "on ne vise rien d'autre que la victoire". Courageux, inconscient, ou tout simplement arrogant? Les réponses à cette déclaration s’enchaîne et nous ne sommes pas sur que cela fasse du bien à nos Bleus. Nous savons trop bien que les déclarations à l'emporte pièce sont souvent contre productive.

Voilà le risque qui guette notre sélection : une trop grande confiance; gardons nos bases, une équipe solide qui défend bien bas, dur au mal et jouant à fond les contres. Souvent qualifiée "d'équipe moche", nos bleus ne doivent pas céder à la vindicte populaire qui ordonnerait un jeu de possession basé sur les ballons écartées et la relance de derrière. "Nous ne savons pas le faire" déclarait un consultant hier. Nous avons gagné nos nombreux matchs par le contre, la force physique et la défense solide. Nos principaux concurrents sont le Berlim, le Caeturia, le Westrait, Valdaquie et la Vasconie. Ces derniers sont extrêmement bien préparés, la lutte sera féroce.

Le Karmalistan accueillera donc le plus grand événement sportif de l'année. Et cette année au delà du sport, la politique sera aussi présente. Le Premier ministre a dors et déjà annoncé qu'il serait présent à chaque match de la sélection "dès les 8ème de finale". Une petite pression supplémentaire de la part des plus hautes arcanes du pouvoir Dearmoìse.

Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » ven. mai 10, 2019 2:43 pm

Image
19 Janvier 2039

Image
La nouvelle Z.E.E Dearmoìse

LA ROUTE DU NORD : UN ENJEU PRINCIPAL POUR NOTRE ROYAUME

La scène internationale connaît de fort remous ces derniers temps : l'attaque informatique subi par le Makengo, le conflit Gänsernberg-Valaryan, Les menaces Ennissoises envers l'Uuraal Liviimaa. Face à cet essor de conflit, le premier ministre a annoncé "la mise en place d'une surveillance accru de la route du Nord. Dans cette parti du monde, les Îles Dearmàd sont souveraines d'un territoire Artique (vert sur la carte ci dessus). Elles à l'entrée du détroit nord. À l'heure où les échanges commerciaux augmentent considérablement, de nouvelles routes commerciales plus rapides, moins coûteuses ou plus sûres sont recherchées par les nations du globe. Le chef du gouvernement l'a bien compris. Et les revendications de Zones économiques exclusives suivent ce raisonnement. Les délimitations de la ZEE Dearmoìse sont quelques peu élevées et la route du nord sera sous contrôle Dearmoìs. "Ces eaux sont sous souveraineté Dearmoìse, elle ne sera pas bloqué par nos bateaux mais une régulation pourra être opéré par nos services maritimes. Ces questions sont la même teneurs du côté Bykoviens, beaucoup de nations ont saisi l'enjeux de ces routes, nous devons faire de mêmes". La surveillance accru et la revendication de ces zones maritimes, va se traduire très rapidement par l'installation d'une base militaire maritime. Celle ci naîtra très certainement au sein de la ville de Porvaa sur le territoire arctique. Tout ceci entrainera très rapidement la mise d'une forme de "péage" dans le détroit nord-olgarien...

Cette déclaration risque de froisser certaines nations qui comptait emprunter ces routes, notre pays est ouvert sur le monde depuis très peu de temps, et ce genre de décisions ne permet pas forcément "une entrée en douceur dans le concert des nations". L'avantage est que très peu de nations pourront contester la souveraineté de ces eaux. Et c'est bel et bien cette argument qui a persuadé Cilinvenssòn sur cette question.

Seront intéressées par ces routes les nations "exclu" de la route de la soie, et de nombreux candidats viendront s'aventurer dans ces eaux, de nombreux arguments plaident en faveur de "la normalisation des ces routes commerciales" : la sécurité, la rapidité, la présence de ports a proximité...

Nul doute que ces routes seront au coeur des prochaines discussions commerciales internationales.


Avatar du membre
Crush
Dirigeant respecté
Messages : 344
Enregistré le : mar. nov. 24, 2015 11:22 pm

Re: MÉDIAS DU ROYAUME

Message par Crush » dim. mai 12, 2019 9:14 pm

Image
1er Février 2039

Image

VERS LA FIN DU BIPARTISME?

Le projet de loi de Budget 2039 suscite une gêne assez importante pour l'opposition. En effet d'ordinaire si provocateur et iconoclaste le premier ministre présente un budget quasiment similaire à celui de l'année dernière, seule exception notable une augmentation du porte feuille à l'éducation. Le chef du bureaux aux trésor du Royaume, a déclaré "le budget que nous soumettons à l'Alpingi incarne les valeurs de notre gouvernement et de notre premier ministre, c'est dans l'action qu'on change les choses". Doit on y voir un recul de Cilinvenssòn ou une volonté de rassemblement et d'union. Ce n'est visiblement pas la seconde.

Depuis le début de son mandat le premier ministre essuie de nombreuses attaques de la part des deux camps. La pression a semblé trop forte et le chef du gouvernement a préféré joué la carte du raisonnable. "Les modérés nous font mal, on peut pas appliquer notre programme correctement". L'Aile centriste du parti n'est plus un simple partenaire difficile, il sont dorénavant des opposants au même titre que le P.P. Cette situation ne sera pas tenable très longtemps; si cela continue, un vote de défiance sera possible et le premier ministre ne pourra plus gouverner.
Mais alors comment faire pour combattre des membres de sa propre formation politique? Un sondage au sein du parti est en train de circuler, la question est simple et elle ouverte : Comment doit on faire pour lutter contre l'aile réfractaire de notre parti? Deux réponses sont actuellement sorti du lot. Exclure du parti les mutins ou continuer la politique actuelle en jouant sur un fil.

Le premier ministre n'a pas la même lecture ni la même vision des solutions. Pour lui, le P.C est à sa place et il sait que sa doctrine politique ne concorde pas avec le socle historique du parti. Alors une alternative s'ouvre à lui, il l'a surnomme "l'exode", ce n'est pas les modérés qui s'en iraient mais l'aile souverainiste et extrême du parti qui s'exoderai pour former une autre formation politique. C'est extrêmement risqué, cela engendrerait une nouvelle élection générale et l'arrivée d'un troisième parti pour la course à l'exécutif. Ce parti serai à la droite dure de l'échiquier politique. Et l'électorat proche des idées de la Ligue Deoraìthe trouverai un parti de grande envergure, le bipartisme que notre Royaume connaît depuis maintenant près de 2 siècle pourrait disparaître au profit du tripartisme.

La réponse au sondage lancé au sein du P.C sera connue dans 5 jours, et alors la question "des irréductible centristes sera réglée pour de bon". Mais c'est bel et bien le risque d'une explosion de la droite qui est à l'horizon. Cilinvenssòn qui, décidément ne fait rien comme tout le monde, va, si il décide la solution de "l'exode", ouvrir une nouvelle page de l'histoire politique du pays. De nombreux nom de parti sont déjà à l'étude; les noms les plus entendus sont : la Ligue Deoraìthe (l'actuel ligue serait ainsi propulsé sur la grand scène politique), l'Union Conservatrice.

Si cette solution semble être la plus probable, c'est parce que le programme du gouvernement ne pourra pas tenir avec une telle résistance, les projets fiscaux, migratoire, militaire et sociaux ne résisteront pas à une fronde supplémentaire. La radicalité permettra peut être une redéfinition du paysage politique...

Répondre

Retourner vers « Îles Dearmàd »