Stat'i dlya pressy

Lot 76
Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4662
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Uural-Liivimaa | Votyakskiy

Re: Stat'i dlya pressy

Message par Yul » lun. avr. 15, 2019 2:07 am

Image

Le Votyakskiy ne changera pas d'heure
12.11.2038

Image

Les jours passent, et l'ampleur de la tâche pour intégrer le Votyakskiy définitivement à l'Uural-Liivimaa se fait de plus en plus précise. Si les membres du gouvernement de la Kahekordne Monarhia ont précisé que l'intégration prendrait du temps, ils le démontrent une fois encore en communiquant sur un détail qui pourrait à première vue sembler anodin : l'heure.

Le monde est ainsi fait : de part sa forme sphérique, illuminé par le soleil et tournant sur lui même, il provoque une alternance de jour et de nuit qui s'échelonnent à des moments différents en ses quatre coins. Depuis le XVIIème siècle, alors que les Dytoliens continuent à explorer l'ensemble de la surface du globe, l'humanité a divisé le monde en vingt-quatre zones délimitées, les fuseaux horaires. Pour des raisons pratiques, ces fuseaux ont tendance à suivre les frontières des pays ou de leurs subdivisions. Ce spectre horaire qui varie donc en fonction de la longitude a comme point de référence le centre de la Dytolie Occidentale. Ainsi, le méridien marquant l'heure universelle coupe notamment l'Arctique Vonalyan en deux, continue entre le Lorthon, le Valaryan et la Britonnie, suit la côte est de la Santogne avant de couper en deux plus au sud l'Illythie et l'Epitabie. Généralement, les fuseaux horaires diffèrent du temps universel coordonné d'un nombre d'heures entiers, mais quelques-uns sont décalés de 30 ou 45 minutes. Aux latitudes élevées, certains pays font en plus usage d'une heure d'été pendant une partie de l'année, modifiant ainsi leur décalage horaire par rapport au soleil.

Et le problème est bien là. Alors que les trois Maakonds des Valvatides sont situés dans le fuseau horaire UT+4, le Votyakskiy est quant à lui situé un cran plus à l'est, dans l'UT+5. Ainsi, lorsqu'il est midi à Vindurhiminn, il est déjà 13H00 à Kluj. Ce décalage d'une heure a donc fait débat au gouvernement et la question d'harmoniser l'heure sur tout le territoire de la Kahekordne Monarhia fut posée sous forme de sondage aux habitants du Votyaksky. Le résultat est sans appel : les Votyaks ne désirent pas changer d'heure, et désirent donc conserver leur propre fuseau horaire.

Un choix qui peut s'avérer gênant tout particulièrement pour l'économie du pays et le monde des affaires, une gêne toutefois nuancée par bon nombres d'experts : "les bureaux au Votyakskiy ouvriront donc plus tôt et fermeront plus tôt que dans le reste de l'Uural-Liivimaa. Ce n'est pas très grave, nous nous adapterons." D'autres voient au contraire ce décalage horaire comme un avantage pour les affaires, à l'exemple de cet expert-financier : "l'Uural-Liivimaa aura donc des économistes et des financiers qui travailleront sur une amplitude horaire augmentée d'une heure. Les Votyaks pourront ainsi effectuer des transactions avant que certains centres financiers de Néchinésie ou de Ventélie ne ferment, alors qu'au contraire, les Valvates pourront veiller une heure de plus le soir pour effectuer des transactions avec les bourses d'Olgarie et de Dorimarie. Nous sommes gagnants!"

La Kahekordne Monarhia s'apprête donc à rejoindre le club fermé des pays s'étendant sur plusieurs fuseaux horaires. "Le Bykova, champion du genre, mais aussi la Ligue du Lébira, la Santogne ou le Commonwealth ont tous en commun de disposer de territoires situés sur plusieurs fuseaux horaires. Et leurs économies sont pour tous florissantes. A nous de suivre leurs exemples!"
Ivana Desislavova Veneva, pour Sireeni Kõne

Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4662
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Uural-Liivimaa | Votyakskiy

Re: Stat'i dlya pressy

Message par Yul » mer. avr. 24, 2019 3:19 am

Image

Le statut d'Ostrov-Sengir officialisé
06.12.2038

Image

Un véritable état dans l'état. L'une des rares, si ce n'est l'unique micronation du monde, un pied dedans, un pied dehors. Il est difficile de décrire concrètement le nouveau statut d'Ostrov-Sengir, tant celui-ci est devenu inhabituel, en particulier pour l'Uural-Liivimaa. L'île située au beau milieu du lac Sengien est ainsi officiellement devenu un Okrŭg, n'appartenant à aucun Maakond mais tout de même sous souveraineté Ouralo-Liivienne. Un Okrŭg avec sa propre police et ses propres lois, faramineusement plus laxistes que celles déjà jugées par une bonne partie du monde comme progressistes de la Kahekordne Monarhia. Une Kahekordne Monarhia qui devient du même coup un des régimes au monde les plus compliqués, loin tout de même de rivaliser avec le champion du genre, l'incroyable hydre multicéphale qu'est le Commonwealth.

A la tête de cet Okrŭg, "Liisa Taraškievič, Markiza na Ostrov-Sengir", une jeune femme venue de Vindurhiminn qui, alors que recherchée par les polices de l'Uural-Liivimaa il y a encore quelques mois, devient membre à part entière de la noblesse de notre pays, et détentrice des pleins pouvoirs sur l'île. Une situation étonnante qui découle des choix portés par la princesse Irina, qui, la prenant pour amante, en fit l'unique héritière de tout le domaine princier. Un domaine qui devait garder un statut particulier dans l'intégration du Votyakskiy dans le royaume des Valvatides, un lieu désormais destiné à devenir la capitale de la luxure, des drogues et de la musique électronique de tout le Natolique, voir même plus. Ainsi, toutes les formes de drogues sont rendues légales sur l'île, qu'il s'agisse de drogues douces comme dans le reste du pays que de drogues dures ou chimiques, à l'image de la cocaïne, des extazy ou du LSD; l’exhibitionnisme ainsi que la prostitution, la polygamie et la pornographie y sont même encouragés sans aucune régulation, si ce n'est toutefois qu'une majorité sexuelle a été fixée à 15 ans. Autre particularité, une forme d'esclavagisme sexuel sado-masochiste basé sur le volontariat a été mis en place sur l'île, un marché s'étant par ailleurs développé. Bref, Ostrov-Sengir s'apprête à devenir l'épicentre de bien des débauches au Natolique, en toute légalité.

Il ne fait nul doute que le port de Kluj sera étroitement surveillé, en particulier la zone d'arrivée et de départ des ferrys qui feront la liaison avec l'île. Liisa Taraškievič qui a hérité de l'immense fortune de la Princesse Irina s'est d'ailleurs dite prête à financer le développement d'un nouvel aéroport international à Kluj ainsi qu'à participer au financement d'une gare dans la ville pour facilité l'accès à l'île depuis l'étranger. D'ores et déjà, beaucoup de jeunes Ouralo-Liiviens se sont rendus sur Ostrov-Sengir, tout comme des résidents de certains pays d'Olgarie, de Déchinésie, de Dytolie ou du Natolique. En espérant que ce mélange de nationalités ne crée pas sur l'île un phénomène de ghettoïsation. Ce n'est pas en tout cas l'objectif avoué de la nouvelle souveraine de l'île.
Ivana Desislavova Veneva, pour Sireeni Kõne

Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4662
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Uural-Liivimaa | Votyakskiy

Re: Stat'i dlya pressy

Message par Yul » mer. avr. 24, 2019 7:23 pm

Image

Les militaires du Votyakskiy conservés
12.12.2038

Image

Si une inquiétude planait sur le devenir des soldats de la Principauté du Votyakskiy, l'état-major de la Kahekordne Monarhia vient de la faire tomber. L'intégralité des forces armées du Votyakskiy va-t-être conservée a-t-il ainsi été annoncé; et même mieux, les militaires vont être entraînés.

95 000 soldats de troisième classe et 15 000 soldats de seconde classe, c'est aujourd'hui ce qui compose l'effectif des armées de l'ancienne principauté; des militaires qui étaient en attente de connaître leur devenir, des informations contradictoires ayant été émises jusqu'à présent. La Kahekordne Monarhia avait même annoncé récemment lors de la publication de son budget annuel vouloir baisser les frais des armées. Pourtant, ceux-ci se feront sur une baisse d'achat de matériel, et non pas par le retour à la vie civile de plusieurs milliers de soldats Votyaks comme il fut un temps envisagé. "Nous avons suffisamment de matériel, mais les Valvatides seules manquaient d'hommes" explique-t-on en haut lieu. "A l'inverse, au Votyakskiy, il y a beaucoup de militaires, mais peu de matériel. En fin de compte, tout s'arrange pour le mieux" conclue-t-on.

Ainsi, les soldats de troisième classe commenceront tous une formation et auront accès à un matériel plus moderne dans les jours qui viennent, "une formation qui risque tout de même de prendre un certain temps" tempère-t-on. Les 15 000 soldats de seconde classe sont aussi appelés à évoluer afin de rejoindre les troupes d'élites de l'Uural-Liivimaa. "Au total, nous devrions ainsi avoir une force armée d'environ 165 000 hommes, dont un peu moins de la moitié servant comme unités d'élite". Le coût total de l'opration devrait coûter 400 000 000 $, près de 0,5% du PIB total de la Kahekordne Monarhia.

En outre, l'état-major a indiqué produire de l'armement pour le Commonwealth, en échange d'avions de combat et d'un projet de transfert de technologies militaires. Enfin, de nouveaux bunkers souterrains devraient être aménagés un peu partout dans l'Uural-Liivimaa, en particulier le long des côtes : "nous voulons faire de l'Uuural-Liivimaa une véritable forteresse; la géographie du chenal de Tengmalm nous permet ainsi de créer un véritable verrou afin de protéger l'Anse de Süda et plus loin le Lac Sengien" a-t-il été conclu.
Ivana Desislavova Veneva, pour Sireeni Kõne

Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4662
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Uural-Liivimaa | Votyakskiy

Re: Stat'i dlya pressy

Message par Yul » mar. mai 07, 2019 1:30 pm

Image

Liisa Taraškievič veut faire valoir son statut d'héritière des deux couronnes
21.01.2039

Image

Assisterions-nous à un changement de dynastie, tout en douceur? Liisa Taraškievič, marquise de l'Okrŭg d'Ostrov-Sengir vient en effet de revendiquer son statut de première héritière de la couronne, un statut légitimisé par les accords passés entre Verner II et la Princesse Irina.

Il est difficile de dénouer ce qui s'est noué, surtout quand des accords ont été passés dans le secret. Alors que la Kahekordne Monarhia s'interroge sur la succession de la reine Karoliina, le contrat de mariage des Valvatides et du Votyakskiy passé il y a plus d'un an pourrait bien apporter un point final aux recherches effectuées par les généalogistes depuis plusieurs semaines. C'est en tout cas ce que certifie Liisa Taraškievič et quelques-uns de ses proches conseillers, qui expliquent que la Marquise, désignée seule héritière des biens et des prérogatives de la famille Sengirikova est naturellement appelée à règner sur l'ensemble de la Kahekordne Monarhia. Un point de vue qui ne semble pas partager par l'entourage de la reine Karolinna. "L'accord était que le Votyakskiy démarrerait son processus d'adhésion aux Valvatides lorsque le roi Verner II et la princesse Irina se marieraient. La princesse devait conserver Ostrov-Sengir comme domaine personnel, tout en laissant Verner régner. Leur premier enfant, fille ou garçon, était appelé à devenir le premier héritier de la Kahekordne Monarhia justifie-t-on." Ce n'est donc pas l'avis de la Marquise d'Ostrov-Sengir, selon qui, faute de naissance, les deux couronnes revenaient à elle et à la reine Karoliina. "Par défaut, pour assurer l'unité de la Kaherkordne Monarhia, la Marquise n'a pas revendiqué les deux couronnes à la mort de Verner. Néanmoins, puisque Karoliina n'a pas d'héritier connu, et qu'elle était la seule héritière de Verner, la personne suivant sur la liste devient donc l'héritière directe de la princesse Irina, c'est à dire Liisa..." précise-t-on.

Les documents du Dvoretsŭt Sengir sont toujours en cours d'étude, et les généalogistes espèrent retrouver les traces d'un potentiel héritier du trône. En attendant, la reine Karoliina continuera de régner "jusqu'à ce qu'elle rende son dernier soupir".
Ivana Desislavova Veneva, pour Sireeni Kõne

Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4662
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Uural-Liivimaa | Votyakskiy

Re: Stat'i dlya pressy

Message par Yul » lun. mai 20, 2019 11:14 pm

Image

Un "chien-ours" découvert dans la taïga près de Korvik
28.02.2039

Image

C'est une découverte stupéfiante tout autant qu'inquiétante qui a été faite il y a quelques jours, tout proche de la taïga, à quelques kilomètres seulement de Korvik. Un étrange animal, mi-chien, mi-ours a été découvert blessé et emmené dans un refuge animalier pour y être soigné. "C'est la première fois que nous voyons un animal pareil..." nous explique un soigneur. "elle était blessée à l'épaule et sur le flanc, grièvement et très affaiblie. Nous l'avons soignée sous anesthésie, car elle était très effrayée et donc dangereuse..." continue-t-il. "Elle est encore effrayée, bien trop pour que ce soit normal, car d'habitude, avec les animaux sauvages que nous recueillons, il leur faut moins de temps pour s'habituer à notre présence." L'animal semble en effet avoir peur de l'homme, aurait-il subi des maltraitances? "Lorsqu'il a été découvert, il portait à la patte postérieure droite un gros anneau en acier avec un morceau de chaîne, nous en avons conclue que l'animal s'est échappé d'un lieu où il était retenu en captivité. Il porte aussi les marques de mauvais traitement..."

Le gouvernement a envoyé des spécialistes effectuer des prélèvements sanguins pour analyser l'animal. Doté d'une tête ressemblant à celle d'un ours brun et d'un corps à mi-chemin entre celui d'un ours et d'un gros chien, l'animal serait issu d'un croisement entre ces deux espèces : "nous avons procédé à un séquençage ADN, le résultat est incroyable. D'après nos analyses, il s'agirait bel et bien d'un hybride, portant des gènes d'ours brun, mais surtout de plusieurs races de chiens, sans qu'on sache exactement de quelles races..." L'animal est-il né naturellement, ou le fruit de manipulation génétique? "Nous sommes certains d'une chose, c'est que ce n'est pas un croisement naturel, c'est artificiel. Nous avons constaté qu'il s'agit surement d'un animal créé de toutes pièces en laboratoire, et qu'il est le fruit d'une manipulation génétique. Du reste, l'animal est très fragile, et son système immunitaire est défaillant, il s'agit en quelques sortes d'un projet raté." Des scientifiques travailleraient-ils clandestinement sur la génétique? Pour le gouvernement, l'animal en serait la preuve, quant à savoir ce que ces groupes comptent développer exactement, rien n'est aujourd'hui certain. "L'Uural-Liivimaa a pour projet de ressusciter des espèces disparues, comme les mammouths ou les rhinocéros laineux..." nous rappelle un des soigneurs, "aujourd'hui, on s'aperçoit que d'autres personnes cherchent à créer de nouvelles espèces."

Le gouvernement a quoi qu'il en soit ouvert une enquête afin de tirer l'affaire au clair.
Ivana Desislavova Veneva, pour Sireeni Kõne

Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4662
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Uural-Liivimaa | Votyakskiy

Re: Stat'i dlya pressy

Message par Yul » jeu. mai 23, 2019 7:36 pm

Image

La croissance économique profite aux classes populaires, mais de grandes inégalités subsistent, surtout au Votyakskiy
09.03.2039

Image

Une économie à deux vitesses. C'est ce que l'on pourrait croire en regardant l'évolution des revenus annuels moyens des différentes catégories sociales de l'ensemble du pays, de 2036 à nos jours.

L'intégration du Votyakskiy a eu un impact profond dans l'économie des Valvatides, désormais Ouralo-Liivienne. Alors qu'on pourrait croire que l'intégration d'un pays entiers dans un autre serait automatiquement synonyme de croissance économique, on oublie facilement que les différences de revenus des populations de ces pays peuvent avoir un impact négatif sur la nouvelle entité, à court et moyen terme. C'est le cas de l'Uural-Liivimaa qui, après avoir juxtaposé les économies Valvates et Votyakes a vu des écarts de richesses considérablement se creuser. Pire, les revenus moyens des classes populaires, la moitié des actifs et retraités les moins fortunés du pays, ont chuté en 2038. Une chute en réalité en trompe l'oeil, du fait de l'arrivée de toute la classe populaire Votyake dans les statistiques Valvates. Le constat restait néanmoins le même : l'arrivée d'un pays économiquement bipolaire, gouverné par une minorité richissime a eu un effet de creusement des écarts de richesses sur l'ensemble de la Kahekordne Monarhia. Nombres de Valvates issus des milieux les moins aisés sont ainsi monté d'une catégorie, tandis que les plus riches d'entre eux descendaient d'un cran, leurs places, socialement parlant, étant accaparées par la noblesse Votyake. En résultait une croissance exceptionellement importante des revenus moyens des classes riche et très riche puisque ces revenus doublaient. Les classes moyennes recevant un nombre importants "d'anciens" riches Valvates, les revenus moyens montaient eux aussi de 45%, tandis que les revenus des classes populaires, comptant désormais les classes extrêmement pauvres du Votyakskiy, baissaient de près de 6,80%, malgré les excellents résultats économiques de la zone Ouralo-Liiviennes en 2037.

Le gouvernement l'avait annoncé, il avait pour projet de remettre le Votyakskiy à flot, en particulier en permettant aux classes populaires de l'ancienne principauté de s'enrichir à nouveau, et ainsi voir leurs revenus augmenter. Un effort social qui a eu un prix sur la croissance économique de la Kahekordne Monarhia, puisque les plus riches, voyant leurs revenus stagner en 2038, ne purent pas investir autant qu'ils le souhaitaient durant l'année, freinant ainsi la croissance. Si bien que si les résultats économiques du pays furent cette année largement inférieurs à ceux de l'exercice précédent, les classes populaires en sortent tout de même gagnantes, voyant leurs revenus moyens augmenter de près de 10%. Insuffisant tout de même pour permettre aux Votyaks de vivre encore sereinement, mais une tendance économique positive qui réjouit la majorité des habitants du futur Maakond.

Bien que des écarts de richesses importants subsistent encore dans le pays, la politique sociale voulue par le gouvernement et la Reine Karoliina reste bien perçue par la grande majorité de la population. La reine conserve ainsi un haut taux d'opinions favorables dans le pays, tout comme son premier ministre, Aleksander Ruutel. Le gouvernement l'a d'ores et déjà annoncé, l'effort social continuera. En attendant, certains membres de l'anciennes noblesse Votyake continuent à faire sortir leurs économies du pays, afin de protéger leurs fortunes contre les taxes finaçant les dépenses dues à la reconstruction du Votyakskiy.
Ivana Desislavova Veneva, pour Sireeni Kõne

Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4662
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Uural-Liivimaa | Votyakskiy

Re: Stat'i dlya pressy

Message par Yul » sam. mai 25, 2019 8:30 pm

Image

Dans la Kahekordne Monarhia, le Votyakskiy affiche un retard industriel préoccupant
12.03.2039

Image

Le rapport est tombé, et est bien peu flatteur pour la Kahekordne Monarhia dans son ensemble. Paralysée par la reconstruction du Votyakskiy, l'Uuraal-Liivimaa reste, en 2039, une puissance industrielle médiocre, malgré les efforts de quelques-uns de ses fleurons. Nos grandes entreprises peinent à trouver des clients à l'international, et nos produits intéressent très peu..." ces quelques mots, terribles, résument parfaitement la situation Ouralo-Liivienne en cette fin de décennie. Première puissance économique du Natolique, première croissance économique du monde fin 2037, l'Uural-Liivimaa paye sa timidité en matière de diplomatie et son inefficacité à trouver de nouveaux partenaires commerciaux. Mais si cet isolement diplomatique demeure l'une des principales causes du retard industriel que la Kahekordne Monarhia dans le monde, la reconstruction du futur Maakond, ruiné par la dynastie Sengiryakov, a considérablement freiné le développement de la capacité industrielle de notre pays.

Dans notre microcosme du Natolique septentrional, le Votyakskiy affiche un retard plus qu'inquiétant dans sa capacité de production industrielle lourde, une capacité estimée à ce jour 8,5 fois mois importante que celle des trois autres Maakonds de l'ancienne Ligue des Valvatides. Faute d'infrastructures, sans capacité d'innovation et sans élite éduquée, capable de mener à bien des projets majeurs, le Votyakskiy souffre d'une crise industrielle profonde, dont l'ancienne principauté peine encore aujourd'hui à se sortir. Actuellement, il n'existe ainsi aucune grande entreprise Votyake, et les seules usines fonctionnant désormais sont les propriétés des grandes entreprises issues des Valvatides. Fort logiquement, le Votyakskiy reste donc bon dernier de la classe dans sa capacité à produire, derrière le Mägilõunas agricole qui possède une capacité deux fois supérieure, le Külmutatud et le Suurmaa, ayant tout deux une capacité de production industrielle environ trois fous supérieure à celle du Votyakskiy.

Malgré cela, la tendance reste à l'amélioration, et la croissance de la production industrielle devrait augmenter plus rapidement dans les années à venir. Car le Votyakskiy reconstruit se destine à devenir le second centre industriel de l'ensemble de la Kahekordne Monarhia d'ici la moitié de la prochaine décennie, dépassant le Külmutatud, mais encore derrière le Suurmaa, Maakond de la capitale nationale. Les investissements continuent donc, et le taux de chômage a continué de baisser tout au long de l'année 2038. Enfin, la baisse des écarts de richesses et l'effort budgétaire alloué par la Kahekordne Monarhia pour assurer des revenus plus confortables aux classes populaires Votyakes devraient à terme permettre de relancer la consommation, la production et donc les investissements. Autant d'indices d'un renouveau Votyak bénéficiant à l'ensemble de l'Uural-Liivimaa, qui permettra une relance du pays sur la scène internationale.
Ivana Desislavova Veneva, pour Sireeni Kõne

Avatar du membre
Yul
Maitre de la galaxie
Messages : 4662
Enregistré le : ven. déc. 08, 2017 7:35 pm
NJ V4 : Uural-Liivimaa | Votyakskiy

Re: Stat'i dlya pressy

Message par Yul » dim. mai 26, 2019 2:32 am

Image

Tout en restant modeste, le tourisme au Votyakskiy décolle
15.03.2039

Image

Les jours passent, et les analyses statistiques s’enchaînent. L’Observatoire International du Tourisme a publié aujourd'hui les chiffres de la fréquentation touristiques des pays du monde, en séparant les données de l'ancienne ligue des Valvatides et du Votyakskiy. Bien que le futur Maakond fasse partie des territoires en queue de classement, il a de quoi se réjouir puisque pour la première fois de son histoire, il dépasse le seuil des 148 000 visiteurs provenant de l'étranger, un record absolu.

Cette petite réussite, qui permet d'envisager l'avenir du Maakond avec optimisme est en premier lieu du à l'engouement de tout un pan de la subculture pour le territoire et ses ruines trouvant au Votyakskiy un terrain de jeu idéal à l'ambiance post-apocalyptique pour ses jeux. Les cybergoths sont ainsi venus en nombre tout au long de l'année arpenter les anciens hôpitaux, prisons et usines désaffectées de l'ère Sengiryakov. Plus que cela, c'est bien l'Okrŭg d'Ostrov-Sengir, administré par Liisa Taraškievič qui devint en quelques semaines seulement la première destination touristique du territoire, grâce au projet audacieux mis en place par la Markiza. Ainsi, le Votyakskiy a vu sur les trois dernières semaines de décembre seulement près de 45% de sa fréquentation annuelle, de nombreux fêtards venant ainsi célébrer les fêtes - et la fête de Yule en particulier, ancien rituel païen scandinave marquant le solstice d'hiver - dans l'écrin ténébreux du Dvoretsŭt Sengir. Parmi eux, plus de la moitié étaient originaires de l'ancienne ligue des Valvatides, mais on compta aussi de nombreux Teiko et Gänsernbergeois amateurs de cosplay et d'underground.

Ostrov-Sengir attire, et se taille donc peu à peu sa réputation de capitale de la nuit et du tourisme borderline. Un succès qui eu des retombées économiques certaines sur l'ancienne principauté et sa capitale, Kluj, point de passage obligé situé à quelques brasses de l'île. D'ores et déjà, les professionnels du tourisme se montrent optimistes pour l'année à venir, puisque les réservations ont déjà triplé depuis l'année dernière à la même période. "On vient pour les fêtes du Dvoretsŭt Sengir, mais aussi pour les Maisons Closes de plus en plus célèbres du Votyakskiy et de tout l'Uural-Liivimaa. Mais on aimerait aussi que les touristes s'intéressent plus à notre culture, ainsi qu'aux activités en plein air qu'ils peuvent faire, tant sur le lac que dans la taïga par exemple..." nous explique un professionnel du tourisme. La Kahekordne Monarhia, qui prévoit de faire construire un aéroport à proximité de Kluj souhaite en parallèle développer des formes de tourisme plus classiques. L'ancienne principauté n'a donc pas fini d'accueillir sur son sol des visiteurs, que l'on espère de plus en plus nombreux.
Ivana Desislavova Veneva, pour Sireeni Kõne

Répondre

Retourner vers « Votyakskiy »