[CONFIDENTIEL] Quartier du Domus - Siège du conglomérat

Lots 35 36 37
Avatar du membre
Serance
Dirigeant puissant
Messages : 472
Enregistré le : dim. avr. 29, 2018 2:20 pm
NJ V4 : Caeturia

Re: [CONFIDENTIEL] Quartier du Domus - Siège du conglomérat

Message par Serance » lun. mai 13, 2019 10:24 pm

Objet de la réunion : Réunion ordinaire du 15 août 2038 - Mise au vote de la motion C26/38 portant validation du projet de réhabilitation des chantiers navals nationaux.

Image

La rénovation des structures de maintenance navale, une solution adaptée aux augmentations des coûts d'entretiens de la flotte corporatiste et aux rallongements des délais d'attente pour l'entretien des bâtiments de guerre?


Proposé par : Miguel Azevedo, PDG de Stellario Corporation et Administrateur du Conglomérat de Caeturia.

Exposé des motifs :
“Dans un soucis de permettre l’entretien et la rénovation efficiente des bâtiments de guerre de la marine corporatiste, le Conglomérat de Caeturia est sollicité par la Corporation Stellario en sa qualité d’actionnaire minoritaire pour:
  • autoriser l’octroi d’un prêt portant agrandissement des ateliers navals,
  • renoncer à un budget aux armées assainis à 8%, mais le maintenir à un plancher de 9% pour permettre l’application stricte des points de maintenance périodiques et prévenir le risque d’avaries.
Les frais de maintenance de nos navires ont été jusqu’ici sous-évalués car le programme de maintenance naval était perfectible et occultait une partie des check up essentielle au caractère opérationnel de nos navires.

La capacité d’accueil actuelle de nos chantiers navals est limitée à 12 bâtiments de guerre en simultané et répartis sur deux sites différents et 4 ateliers.

Selon un rapport interne émanant de notre département des méthodes d’industrialisation et process et compte tenu du niveau de développement de nos flottes, composées à aujourd’hui de 140 navires, le taux de rotation des bâtiments en maintenance peut atteindre des intervalles assez distendus qu’une capacité de maintenance à 18 navires viendrait réguler.

En définitive nous avons une capacité d’accueil des navires en atelier qui ne nous permet pas l'exécution des opérations de maintenance sur le calendrier prévu, ni un budget suffisant à l'application des points de contrôle complets d'un navire de guerre corporatiste.

Le programme de financement porte alors sur:
  • l’agrandissement des bassins de rétention et des surfaces de nos ateliers actuels pour permettre à la moitié d’entre eux de supporter un tonnage supérieur, (38M de Caeturii)
  • l’aménagement de nouveaux ateliers de réparation et de maintenance navale grâce à la construction d’un terre-plein sur l’eau (25M de Caeturii),
  • Réhabilitation des infrastructures du chantier naval par l’inspection et le renforcement des portiques navals et l’aménagement d’une nouvelle rampe de mise à l’eau pour tonnage supérieur ou encore d'appontements. (7M de Caeturii).
Coût total des aménagement porté à 70M de Caeturii (35M de dollar).

Ces aménagements sont également susceptibles de nous accompagner dans la prise en charge de commandes supplémentaires telle que celle Ennissoise, avec un coût de production estimé à 808M de dollars, soit 1 616M de Caeturii.

Une marge de 5% sur cette commande de navires permettrait à Stellario Corporation de marger à 38,5M de dollars ses produits (soit 77M de Caeturii) qui viendrait couvrir la dette contractée sur 3 ans si l'on en croit notre capacité de production des deux chantiers navals militaire de Stellario.

Proclamation des résultats (4 membres + 1 voix):

-POUR : 3

Salvatore Tircazes, Lazerotte corporation
Vittorio Azevedo, Stellario corporation
Teresa Razzaldi, Stellario corporation

-CONTRE : 1
Roberto Quinta, Origa corporation

-ABSTENTION: 0

Aucune action de départage de l’administrateur du conglomérat n’est requise:
Miguel Azevedo, Stellario corporation.

Résultats : la motion C26/38 portant rénovation et agrandissement du chantier naval militaire d’Elysea est adopté.

Avatar du membre
Serance
Dirigeant puissant
Messages : 472
Enregistré le : dim. avr. 29, 2018 2:20 pm
NJ V4 : Caeturia

Re: [CONFIDENTIEL] Quartier du Domus - Siège du conglomérat

Message par Serance » mer. mai 15, 2019 12:52 pm

Objet de la réunion : Réunion ordinaire du 15 septembre 2038 - Mise au vote de la motion C29/38 portant réforme du patrimoine et défense culturelle.

Proposé par : Miguel Azevedo, PDG de Stellario Corporation et Administrateur du Conglomérat de Caeturia.

Exposé des motifs :
“Le Conglomérat s’est engagé aux côtés du Westrait depuis août dernier, à développer l’identité culturelle d’Olgarie.

L’ambition d’un tel rapprochement, a été de favoriser la communication autour de l’histoire de nos deux pays et plus globalement, de permettre la valorisation, la compréhension et l’acceptation de nos marques culturelles à tout à chacun.

Si le traité Caeto-Westrait pose les jalons d’un projet ambitieux portant création de deux commissions en charge du développement tant sportif que culturel, les conditions de financement de ces entités présentent encore une part d'obscurité. Ce traité ne définit pas de financement à taux fixe puisque celui-ci correspondrait lui-même x% du budget au développement culturel, qui correspondrait à x% du PIB national, facilitant des manoeuvres pour le biaiser. Nous avions donc convenu de financer celle-ci à hauteur de 22,8 millions de dollars (45,6 millions de Caeturii) pour chacune de ces deux commissions.

Au regard de l’actualité sportive qui va des tournois de MMA à la boxe dytolienne, des tournois de football à celui du football olgarien et des résultats de nos athlètes, ce modeste budget ne saurait encourager la pratique sportive à un niveau professionnel.

Dans ce sens, et compte tenu d’un budget à la conservation du patrimoine et au développement culturel de 2,29 milliards de dollars (4,58 milliards de Caeturii), nous souhaitons revaloriser les subventions de fonctionnement des deux commissions à 50 millions de dollars (100 millions de Caeturii) afin de réintroduire dans le sport dans le quotidien des Caeturiens par des infrastructures au goût du jour et de proximité.

Sur le plan culturel, cette enveloppe servira au financement des moyens de protection de plusieurs sites classés comme le Fort de Burnshie.

Après ça et plus globalement c’est l’ensemble du budget dédié au patrimoine et oeuvres culturelles qu’il nous faut revisiter pour:
  • Engager des moyens à la protection de nos sites classés, à l’instar du Parc National des Triplées qui nécessite quotidiennement une permanence d’agents à la protection contre les incendies, de vétérinaires et de forces de sécurité corporatistes dédiées à l’application de la réglementation.
  • Initier une démarche d’autofinancement du patrimoine par l’aménagement de sites culturels et historiques destinés à accueillir du public et offrant des prestations de visites et d’accompagnements pédagogiques payants.
  • Aménager des sites sportifs homologués de proximité et développer la pratique sportive sous licence.
  • Favoriser le développement du tourisme sportif et culturel tel que celui lié à l'organisation et la fréquentation des différentes manifestations.
Pour atteindre nos objectifs il nous appartient de porter à 4% le budget national à la conservation du patrimoine et au développement culturel et d’allouer 50 millions de dollars (100 millions de caeturii) au bon fonctionnement des commissions.

Proclamation des résultats (4 membres + 1 voix):

-POUR : 4

Salvatore Tircazes, Lazerotte corporation
Vittorio Azevedo, Stellario corporation
Teresa Razzaldi, Stellario corporation
Roberto Quinta, Origa corporation

-CONTRE : 0

-ABSTENTION: 0

Aucune action de départage de l’administrateur du conglomérat n’est requise:
Miguel Azevedo, Stellario corporation.

Résultats : la motion C29/38 portant réforme du patrimoine et défense culturelle est adopté.

Avatar du membre
Serance
Dirigeant puissant
Messages : 472
Enregistré le : dim. avr. 29, 2018 2:20 pm
NJ V4 : Caeturia

Re: [CONFIDENTIEL] Quartier du Domus - Siège du conglomérat

Message par Serance » ven. mai 24, 2019 10:02 pm

Objet de la réunion : 11 Mars 2039 - MOTION C12/39, Mise au vote d’une nouvelle politique de santé autour de la présence du cadmium au sein des engrais phosphatés.

Proposé par : Miguel AZEVEDO, PDG de Stellario Corporation et Administrateur du Conglomérat de Caeturia.

Exposé des motifs : “L’agriculture Caeturienne voit actuellement ses projets de développement stoppés, la faute aux difficultés d’approvisionnement des fabricants d’engrais qui connaissent une hausse des coûts de leur matière première, le phosphate.
Ces difficultés d’approvisionnement nous tournent irrémédiablement vers le Nuevo-Rio qui reste l’unique fournisseur en circuit-court de notre région.

Le Nuevo-Rio est un petit producteur au sein d’un marché international, qui ne peut s’inquiéter d’une concurrence des principales réserves mondiales de phosphates Aminienne et Thorvaloise.

Cette position de force des industries néoriotes avec un outil de production toujours fragile est de nature à leur permettre de vendre la matière à qui ils souhaitent et à un prix auquel ils accepteraient de s’en séparer.

Le monopole de notre fournisseur néoriote est susceptible de l’inciter à négliger partie des procédures de transformations, allant notamment vers le réduction du taux de cadmium au phosphate, particules minérales cancérigènes à fort dosage…
Si ce dernier est sûr de vendre sa production, il s’assiéra sur toutes les actions de décadmiation coûteuses et longues d’application, venant réduire ses marges et allonger les délais de vente.

Nos objectifs sont donc situés ici:
  • négocier la poursuite d’un approvisionnement néoriote sur une quantité et politique tarifaire identique aux années précédentes,
  • astreindre le Conglomérat du Nuevo-Rio à la décadmiation de ses matières phosphates importés sur le continent Olgarien.
Le Conglomérat de Caeturia et celui du Nuevo-Rio partagent un but commun, la nécessité pour chacun de voir s’accroître le volume de production en phosphate des industries néoriotes.

De cet objectif partagé, nous devrions nous disposer à accompagner le projet d’investissement en cours sur le bassin minier de Villejas où les industries Munjo s’attachent à la réalisation d’un minéroduc assurant la jonction avec leur site de transformation chimique à Corobia. S’ils produisent plus, nous sommes alimentés dans les mêmes quantités à coûts identiques…

Pour ce qui est des obligations de décadmiation, nous pouvons les inciter à les pratiquer via un moyen de pression possible de l’ELN particulièrement présent à l’Ouest du pays.

Si nos agents sur zone enclenchent des actions armées dans la région de Villejas, les industries Munjo connaîtront quelques perturbations par une remilitarisation de la zone, un absentéisme important au sein des services et des difficultés de circulation des marchandises dédiées à son exportation.

En définitive, il est question de faire voter:
  • le déblocage d’une enveloppe de projet de minéroduc à 3 milliards de Corona Imperiale, soit 1,5 milliards de Caeturii (et 0,75 milliards de dollars.)
  • La fixation d'un taux de cadmium inférieur à 60 mg/kg au sein des engrais phosphatés pour qu'ils se voient admissibles sur nos marchés.
Proclamation des résultats (3 membres + 1 voix):

-POUR : 3

Salvatore Tircazes, Lazerotte corporation
Vittorio Azevedo, Stellario corporation
Teresa Razzaldi, Stellario corporation

-CONTRE : 1
Roberto Quinta, Origa corporation

-ABSTENTION: 0

Aucune action de départage de l’administrateur du conglomérat n’est requise:
Miguel Azevedo, Stellario corporation.

Résultats : la MOTION C12/39, Mise au vote d’une nouvelle politique de santé autour de la présence du cadmium au sein des engrais phosphatés est adoptée.

Répondre

Retourner vers « Caeturia »