Commission - Conférence de presse

Communauté des Nations Dytoliennes
Avatar du membre
Sébaldie
Maitre de la galaxie
Messages : 4464
Enregistré le : mar. avr. 05, 2011 10:00 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Sébaldie »

À l’attention de Mme. Neufville pour l’ANN.

Image
Simon Caillat
Commissaire de la République de Santogne auprès de la Communauté des Nations Dytoliennes


« Inscrire un pays ou un regroupement de pays sur une liste noire d’organisations terroristes n’est pas une décision « symbolique » mais une accusation grave, un geste diplomatiquement fort et sans équivoque. En retour, nous avons eu une réaction forte et sans équivoque. Je ne m’étendrai pas personnellement davantage sur les motivations qui ont conduit à la création de ce statut de réfugié, elles ont été largement exposées. Je laisse à mes homologues le loisir d’ajouter ou non quelque chose. »

En ligne
Avatar du membre
William Hamleigh
Dirigeant vénéré
Messages : 819
Enregistré le : sam. oct. 14, 2017 8:31 pm
NJ V4 : Lorthon

Re: Commission - Conférence de presse

Message par William Hamleigh »

Image

Image Image Image Image Image Image Image


PRISE DE FONCTION DE LA SECRETAIRE-GENERALE DE LA COMMUNAUTE DES NATIONS DYTOLIENNES


Image

Victoria Sutherlainn
Secrétaire-Générale de la Commission de la Communauté des Nations Dytoliennes


Chers Commissaires, chers Dirigeants, chers Dytoliens,

Il y a trois ans les principales puissances de Dytolie se réunissaient pour jeter les bases de ce qui sera le plus important projet d’alliance internationale connu à ce jour. Il y a trois ans la Communauté des Nations Dytoliennes naissait et proposait un projet d’envergure inouïe : réunir les puissances dytoliennes en une organisation indépendante, forte et capable de présenter au monde, le visage uni de notre civilisation. Aujourd’hui, trois années après le Congrès d’Albarea, la Communauté des Nations Dytoliennes se dresse comme la première puissance politique, économique, démographique et militaire mondiale. Quand j’ai appris que mes honorables collègues m’avaient choisie pour succéder au Secrétaire-Général Mac Duibh, la première chose qui me traversa l’esprit fut : comment emmener cette organisation d’ores et déjà incontournable sur la scène mondiale vers trois années de réussite supplémentaires ? Aujourd’hui je peux vous dire, entourée de mon équipe fidèle et déterminée, que nous ferons de la Dytolie le centre du développement économique, politique et humain mondial.

Les objectifs que moi-même et ma commission poursuivront sont les suivants.

La Communauté des Nations Dytoliennes devra tout d’abord accentuer le partenariat économique entre l’ensemble de ses États-membres ainsi qu’avec ses partenaires associés. Pour favoriser la solidité de nos économies nationales et renforcer le bloc économique communautaire, l’organisation travaillera à l’élaboration d’une double-monnaie basée sur les taux des devises respectives de nos États-membres. Cette monnaie dytolienne permettra d’asseoir plus solidement encore l’ancrage économique de la Communauté en tant que première puissance économique mondiale.

Les membres de la Communauté des Nations Dytoliennes sont très attachés à ne pas laisser de côté nos partenaires extra-dytoliens dans le développement de l’organisation. Ainsi, ma Commission œuvrera dans l’objectif d’étendre le réseau de partenaires de notre organisation, et ce en favorisant une présence sur l’ensemble des continents, à commencer par l’Algarbe qui représente un horizon de développement absolument incontournable pour les objectifs humanistes et socio-économiques que nous poursuivons. Les pays du monde entier, de l'Est à l'Ouest, du Nord au Sud, ont besoin de nous comme un véritable partenaire. Nous saurons être les artisans d'un ordre mondial meilleur que le précédent.

Ensuite, il faut que nous maîtrisions les technologies clés et que nous, États-membres, en soyons propriétaires. Pour parvenir à combler les lacunes existantes, nous devons nous atteler tous ensemble à ce projet. Mettons en commun toutes nos ressources, nos moyens financiers, nos capacités de recherche, nos connaissances, pour aboutir à des réalisations concrètes. Qui plus est, la Communauté des Nations Dytoliennes dispose de tous les chercheurs et de toutes les capacités industrielles nécessaires pour être compétitive dans ces domaines, ne sous-estimons pas nos moyens et nos talents.

Enfin, et par-dessus tout, la Communauté des Nations Dytoliennes doit pouvoir se protéger de toute menace proférée à son encontre et doit pouvoir répondre par la force si les enjeux l’imposent. Nos récentes opérations en Hohengraff, en Arctique et au Caskar et leur succès retentissant doivent nous y encourager. La Communauté des Nations Dytolienne fait aujourd’hui face à la montée d’opinions qui vont à l’encontre même de son existence. Ces opinions qui émanent tant bien de puissances étrangères pour qui notre organisation est un frein à la domination régionale voire mondiale, je pense notamment au Conglomérat du Caeturia, que d’États voisins, à commencer par la République d’Aurora et la Ligue de Lébira, qui voient dans notre organisation un danger pour la paix mondiale et le développement humain. Ces accusations pourraient nous alerter si, en plus d’être infondées, elles ne provenaient pas d’États en proie à de graves crises politiques et socio-économiques et qui, dans les années à venir, formeront le contre-exemple du genre humain que nous serons parvenus à concrétiser. Ainsi, la Dytolie doit devenir un pôle de coopération militaire sans précédent dans l’histoire de notre continent pour que jamais notre projet ne soit inquiété par des menaces externes.

En prenant mes fonctions en tant que Secrétaire-Générale de la Commission, j’entends prouver au monde que la Communauté des Nations Dytoliennes est un partenaire fort, crédible et incontournable dans le monde sans cesse plus agité que nous connaissons. Si je devais résumer la ligne directrice de notre organisation pour les années à venir, je dirais simplement, et je conclurai de la sorte, Rêvons grand, rêvons mondial.
1er août 2019 : Naissance de l'ENTITÉ alias le NEXUS
19 octobre 2018 (An I) : Il vous suffira de dire : j'étais au couronnement de l'Empereur-Administrateur, pour qu'on réponde : voilà un brave !
Nemo me impune lacessit

Avatar du membre
Arios
Maitre de l'univers
Messages : 7744
Enregistré le : dim. nov. 23, 2008 5:25 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Arios »

Bernardo Piantapastis, journaliste du quotidien Il Sole, aux commissaires :

« Messieurs les Commissaires... Bernardo Piantapastis, bonjour. Merci de nous recevoir.

Donc... c'est désormais tout l'appareil d'État de l'Ennis qui parle d'impérialisme pour accuser la Ligue d'Apamée d'être responsable du conflit en Cérulée (viewtopic.php?p=361972#p361972), et non plus seulement un Président-Amiral.

Ma question est simple : où est l'impérialisme dans la démarche humanitaire apaméenne, lancée avec le soutien des autorités militaires lébiriennes ?

Et en quoi l'indépendance, la souveraineté et la fierté des peuples dytoliens sont menacés par cette opération ?

Je vous remercie.»

Avatar du membre
Hobbes
Maitre du monde
Messages : 2930
Enregistré le : mer. févr. 15, 2017 5:33 pm
NJ V4 : Ennis

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Hobbes »

Image
Brighid MHIC PHÓIL
Commissaire de la République Fédérale d'Ennis auprès de la Communauté des Nations Dytoliennes

À l’attention de M. Bernardo Piantapastis pour le journal Il Sole (Lébira)

"Dans les milieux diplomatiques, il y a une certaine expression qui existe depuis quelques années pour dire que quelque chose est difficile à comprendre: "c'est aussi incompréhensible que la politique au Lébira". Je suis heureuse de voir que cette difficulté à comprendre n'est pas uniquement propre aux individus extérieurs à la Ligue mais concerne également ses journalistes.

Vous parlez de "démarche humanitaire apaméenne". Peut-être est-ce propre au langage gaélique ennissois et modurmal (car Ennis est un pays bilingue - on l'oublie souvent) mais, dans notre pays, on utilise le terme "humanitaire" quand on envoie des médecins, des caisses de nourritures, des médicaments ou des ouvriers pour construire une école. On ne l'utilise jamais quand il s'agit d'envahir militairement une nation étrangère après avoir préalablement permis ou soutenu l'instauration de gouvernements fantoches et reconnus comme voyous par le pouvoir légitime du pays envahi. A Ennis, mais aussi - j'en suis persuadée - dans l'ensemble du monde, hormis peut-être au Lébira, ce genre d'action n'est pas humanitaire mais c'est une invasion, une conquête militaire. Soit, un acte qui s'inscrit légitimement dans une stratégie de domination, aussi appelée "impérialisme".

Toujours, ce genre d'opérations, ces actes de domination sont - par leurs essences mêmes - des tentatives de destruction de l'indépendance, de la souveraineté et de la fierté des peuples ciblés. En conséquence, ce que vous nommez en utilisant la propagande apaméenne, "action humanitaire", n'est qu'une invasion militaire motivée par des objectifs de conquêtes, des objectifs impérialistes.
"
Image
Poblacht Chónaidhme na hIniseann | Principado de Esturias
République Fédérale d'Ennis | Principauté d'Estura


ENNIS: Encyclopédie | Économie | Culture | Diplomatie
ESTURA: Encyclopédie | Économie | Diplomatie

Avatar du membre
Arios
Maitre de l'univers
Messages : 7744
Enregistré le : dim. nov. 23, 2008 5:25 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Arios »

Chiara Bongioanni, journaliste du quotidien l'Eco di Miliameni, aux commissaires :

« Messieurs les Commissaires... Chiara Bongioanni, l'Eco di Miliameni,

On ressent au sein du débat ennissois une très grande fébrilité de la population, un énervement concernant l'implication de la République dans le conflit en Cérulée contre la Ligue de Lébira.

Ne craignez-vous pas qu'à l'image de ce qui se passe en Ennis, les Dytoliens dans les pays-membres perdent confiance dans une institution comme la CND à cause de cette aventure militaire ? quelque en soit la légitimité, bonne ou mauvaise.

Et la CND prévoit-elle une sortie de crise sur ce dossier ?

Je vous remercie.»

Avatar du membre
Nizam
Maitre du monde
Messages : 1016
Enregistré le : jeu. déc. 22, 2016 5:51 pm

Re: Commission - Conférence de presse

Message par Nizam »

Image

Radoslaw Tirienski
Commissaire du Royaume de Slézanie auprès de la Communauté des Nations dytoliennes

« Madame Bongioanni, je pense qu'il est essentiel d'apporter certaines précisions concernant l'actuelle intervention militaire sur le sol lébirien. La Slézanie a pour sa part apporté son soutien et a réaffirmé sa solidarité à l'égard de ses alliés impliqués dans cette intervention, mais cette dernière ne fait pas l'unanimité et n'est en aucun cas menée sous l'égide de la CND. De fait je ne pense pas que les citoyens des autres pays-membres établissent un lien quelconque entre l'action enisso-valdaque et l'institution de la CND en elle-même. Un certains ressentiment peut être présent à l'égard des gouvernements impliqués et soutenant l'intervention, mais il me parait irraisonnable d'établir un lien avec la CND en tant qu'institution.

S'agissant de la suite à donner à cette intervention militaire, la stagnation de cette dernière et les pertes de plus en plus nombreuses devront amener à discuter d'une sortie de crise. Il sera à mon sens essentiel d'établir clairement les objectifs poursuivis par cette intervention, et de discuter avec nos alliés quant à sa poursuite ou non. Le gouvernement slézan, bien que réaffirmant encore une fois sa solidarité auprès de ses alliés impliqués, espère une sortie de crise rapide. »


Répondre

Retourner vers « CND »